Congrès Mondial de la FIVB
 
Le Congrès Mondial de la FIVB vote la consolidation de son Code de Conduite
Porto, Portugal, 13 mai 2004 – Le Congrès Mondial de la FIVB, réuni jeudi à Porto, a voté la consolidation de son Code de Conduite. Il a aussi décidé d’exiger que toutes les Fédérations Nationales intègrent la Constitution et le Code de Conduite de la FIVB dans leur propre constitution et demandent à tous les clubs, officiels et joueurs licenciés d’adhérer à ce code.

Il a été convenu que les règles et les règlements de la FIVB devaient prévaloir dans tous les cas relatifs au Volleyball. Ces derniers doivent être acceptés par les tribunaux nationaux.

Le Congrès de la FIVB a approuvé plus de 20 changements détaillés à sa Constitution et à son Code Conduite comprenant les points suivants:

• Lorsque le Comité Exécutif et/ou le Conseil d’Administration ne siègent pas, le Président peut prendre toutes les décisions et/ou entreprendre toutes les actions, y compris les actions disciplinaires. Ces décisions doivent être notifiées au Conseil d’Administration le mois suivant et ratifiées lors de sa prochaine réunion.
• Les Confédérations et les Fédérations Nationales ne peuvent pas opposer leur personnalité juridique à la Constitution, le Code de Conduite et les décisions de la FIVB.
• Les membres de la FIVB peuvent exprimer pleinement leur opinion sur chaque décision des institutions de la FIVB, mais ils doivent s’abstenir de faire des déclarations qui pourraient discréditer le Volleyball aux yeux d’organisations étrangères au Volleyball ou dans les médias.
• Dans le Code de Conduite, une « offense institutionnelle » est définie comme « une violation de l’image du Volleyball et de la FIVB et/ou de l’identité corporelle de la FIVB, constituant une offense sérieuse qui est sujette à la suspension ou à l’expulsion. »