The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Le Circuit mondial FIVB reprend avec l’Open de Paraná

 
L’Argentine Florencia Amieva réceptionne le Mikasa à l’intention de sa partenaire Maria Sancer dans le cadre des qualifications de l’Open FIVB de Paraná, qui se dispute sur leur sol
 
Paraná, Argentine, le 28 octobre 2014 — De retour en Argentine pour la deuxième année consécutive, le Circuit mondial FIVB de beach volley entame cette semaine sa dernière ligne droite avec l’Open mixte FIVB de Paraná, doté de 150 000 $.

Alors qu’il ne reste plus que des Opens à disputer en 2014 (trois tournois mixtes et un tournoi masculin), le Circuit mondial FIVB fait escale pour la sixième fois en Argentine, la première à Paraná. L’année dernière, la plus grande scène mondiale de beach volley avait fait son retour en dans le pays après treize ans d’absence à l’occasion du Grand chelem mixte FIVB de Corrientes.

Jusqu’à dimanche, les matchs se disputeront dans une enceinte spécialement conçue à cet effet au Balneario Thompson de Paraná, une ville située dans la province de l’Entre Rios sur la rive droite du Paraná. Mardi, deux équipes argentines, deux équipes américaines et quatre paires venues d’Azerbaïdjan, du Canada, d’Italie et d’Uruguay se sont qualifiées pour le tableau final féminin, qui comporte 32 équipes au total.

Troisième des six Opens qui bouclent la saison, l’Open FIVB de Paraná adopte le format FIVB classique : un tournoi de qualification d’une journée le mardi pour les femmes et le mercredi pour les hommes permet d’attribuer les huit dernières places dans chacun des deux tableaux ; une phase de poule sera ensuite disputée à partir de mercredi chez les femmes et de jeudi chez les hommes, suivie vendredi par la phase à élimination directe qui mettra aux prises 24 équipes, puis 16 dans les deux tableaux. Les demi-finales et finales féminines se joueront samedi, pour laisser place dimanche aux demi-finales et finales masculines.

En tout, 45 duos masculins issus de 18 pays et 36 équipes féminines issues de 14 pays différents seront alignés dans le tournoi par leurs fédérations nationales respectives.

Les gratifications
L’Open FIVB de Paraná est la 312e épreuve FIVB masculine disputée depuis la création du Circuit mondial en 1987 et la 276e épreuve féminine depuis les débuts de la compétition en 1992. Les vainqueurs de chaque tableau se partageront 11 000 $, les deuxièmes 8 000 $, les troisièmes 6 000 $ et les quatrièmes 4 500 $ pour un total général de 150 000 $.

Qualifications féminines
Les huit équipes féminines issues du tournoi de qualification sont les Argentines Michella Di Cesare/Florencia Di Cesare et Maria Sancer/Florencia Amieva, les Azéries Iulia Karimova/Raquel Goncalves, les Canadiennes Victoria Altamore/Julie Gordon, les Italiennes Laura Cavalluzzi/Jennifer Luca, les Américaines Allison Daley/Emily Stockman et Irene Hester/Caitlin Ledoux et enfin les Uruguayennes Uruguay’s Eliza Cabo/Maria Nieto.

Alors que onze paires étaient concernées mardi par le tournoi de qualification féminin, seuls trois matchs ont dû être disputés, les cinq équipes les mieux classées étant directement qualifiées pour le tableau final.

Les Argentines Sancer/Amieva ont ainsi battu leurs compatriotes Milena Churin/Cecilia Peralta, 21-15, 21-18 en 35 minutes ; les Italiennes Cavalluzzi/Luca ont dominé les Argentines Maria Capelleti/ Evangelina Gallay, 21-13, 21-10 en 32 minutes et les sœurs argentines Di Cesare ont bataillé ferme durant
45 minutes pour écarter les Uruguayennes Karina Cardozo/Mariana Guerrero en deux manches serrées, 22-20, 23-21.

Les équipes argentines qualifiées
En tant que pays organisateur, l’Argentine a pu aligner trois équipes masculines et deux équipes féminines dans le tableau final. Il s’agit de Santiago Aulisi/Leandro Aveiro, Pablo Bianchi/Julian Azaad et Ian Mehamed/Nicolas Capogrosso chez les hommes et Ana Gallay/Georgina Klug et Maria Zonta/Julieta Puntin chez les femmes. Les paires Sancer/Amieva et Di Cesare/Di Cesare ont rejoint le tableau féminin en sortant des qualifications.

Le tournoi de qualification masculin se disputera mercredi et l’Argentine y aligne trois équipes : Sebastian Quiroga/Facundo Del Coto, Alejandro Ronconi/Angel Verzzali et Exequiel Yacob/Joel Leon

Classements et gains
En tournoi Open, les trois équipes placées sur le podium reçoivent 500, 450 et 400 points respectivement sur le Circuit mondial FIVB 2014. Les Lettons Aleksandrs Samoilovs et Janis Smedins dominent actuellement la hiérarchie avec 5 770 unités, devant les Américains Phil Dalhausser/Sean Rosenthal (5 440 points) et les Brésiliens Alison Cerutti/Bruno Oscar Schmidt (5 330). Viennent ensuite les Polonais Mariusz Prudel/Grzegorz Fijalek (4 600) et les Américains John Hyden/Tri Bourne (4 280).

Niveau gains, Dalhausser/Rosenthal mènent la danse des billets verts avec 318 000 $, suivis d’Alison/Schmidt (241 000), de Fijalek/Prudel (240 000), de Samoilovs/J. Smedins (233 500) et des Italiens Lupo/Nicolai (187 000).

Chez les filles, les Brésiliennes Juliana Felisberta/Maria Antonelli creusent l'écart avec 6 740 points au compteur, devant leurs compatriotes Agatha Bednarczuk/Barbara Seixas (5 660), les Américaines April Ross/Kerri Walsh Jennings (5 420), les Chinoises Fan Wang/Yuan Yue (4 950), les Néerlandaises Van Iersel/Meppeling (4 640), les Allemandes Katrin Holtwick/Ilka Semmler (4 610) et les Allemandes Karla Borger/Britta Buthe (4 580).

A. Ross/Walsh Jennings caracolent toujours en tête du hit parade bancaire avec 282 000 $, suivies de Juliana/Antonelli (261 375), de Bednarczuk/Seixas (233 000), d’Holtwick/Semmler (214 000) et de Larissa France/Talita Antunes (199 000).

Une histoire argentine
L’année dernière, c’est le duo letton alors nouvellement formé d’Aleksandrs Samoilovs/Janis Smedins qui s’était imposé à Corrientes chez les hommes tandis que le tableau féminin avait vu la victoire des Néerlandaises Sophie van Gestal/Madelein Meppelink.

Au total, l’Argentine a accueilli jusqu’ici cinq tournois du Circuit mondial FIVB (quatre masculins, un féminin), dont trois se sont tenus à Mar del Plata. Côté masculin, le Brésil tient le haut du pavé avec cinq médailles, suivi par l’Argentine (deux), l’Australie, l’Italie, la Suisse et les États-Unis avec une médaille chacun.

Après l’unique tournoi féminin organisé en Argentine en 2013, c’est le Brésil qui mène avec deux médailles, suivi des Pays-Bas avec une médaille.

Paraná en deux mots
Paraná est la capitale de la province de l’Entre Rios, située au nord-est de l’Argentine sur la rive orientale du Paraná, en face de la ville de Santa Fe, capitale de la province voisine du même nom. La ville possède une population de 247 863 habitants. Paraná n’abrite pas uniquement le gouvernement de la province : c’est également un important port fluvial pour le transport de céréales, de bétail, de poisson et de bois venus des régions environnantes. Les principales industries installées sur place concernent la fabrication de ciment, de meubles et de céramique. Le centre de la ville compte un certain nombre d’églises coloniales, des bâtiments de style européen tels que le Théâtre du 3 février ou la Maison du gouvernement, une cathédrale de styles mélangés et des tours modernes comme celles qui jouxtent le Parque Urquiza. La ville est reliée à Santa Fe, de l’autre côté du Paraná, par le tunnel Hernandarias, ouvert en 1969, qui passe sous le fleuve.

La suite
Alors que les épreuves du Grand chelem du Circuit mondial FIVB 2014 sont désormais terminées, les tournois Open reprennent du service jusqu'à décembre avec quatre étapes prévues dans différents pays dont trois compétitions mixtes et une exclusivement masculine.

Le Circuit fait escale en Argentine cette semaine du 28 octobre au 2 novembre pour l'Open mixte FIVB de Paraná.

Le Qatar prendra la relève du 4 au 8 novembre pour l'Open masculin de Doha. L'Inde organisera celui de Chennai du 25 au 30 novembre et la saison se conclura en Afrique du Sud avec l'Open de Mangaung du 9 au 14 décembre.

Dotation
Basée à Lausanne en Suisse, la FIVB, instance dirigeante des sports olympiques du beach volleyball et du volleyball, a instauré en 2014 un Circuit mondial proposant des dotations record s’élevant à 10,2 millions de dollars répartis tout au long d'une saison qui traverse 19 sites dans 17 pays d’avril à décembre. Au programme, 10 tournois du Grand chelem, la toute première phase finale de Grand chelem et 9 tournois Open qui contribuent à développer le beach volley.

Les dix Grands chelems, tous mixtes, offrent au minimum 800 000 dollars chacun, les gains s’élevant même à un million de dollars pour les tournois de La Haye (Pays-Bas) et Long Beach (États-Unis), un record dans l’histoire des Grands chelems FIVB.

Les neuf tournois Open prévus en 2014 – sept mixtes, un masculin et un féminin – proposent des gains de 75 000 dollars par tableau, soit 150 000 dollars au total pour les tournois mixtes.

Prochaine génération
Dans le cadre des initiatives du président de la FIVB Ary S. Graça F° et de son équipe de la direction, le calendrier international FIVB 2014 de beach volley comporte également quatre Championnats du monde FIVB de jeunes en plus des Jeux olympiques de la jeunesse 2014 à Nankin (Chine, 17-27 août).

Le premier tournoi FIVB par catégorie d'âge s'est tenu en juin en Pologne du 10 au 15 juin et a vu les locaux Maciej Kosiak/Maciej Rudol s'imposer dans le tableau masculin du Mondial M-23 tandis que les Australiennes Mariafe Artacho/Nicole Laird l'emportaient chez les femmes. Les Suisses Florian Breer/Yves Haussener et les Américaines Morgan Martin/Kathryn Plummer sont entrés dans l'histoire au Mexique en remportant le tout premier Mondial M-17. Les Polonais Michael Bryl/Kacper Kujawiak et les Canadiennes Sophie Bukovec/Tiadora Miric ont remporté l'or à Larnaca (Chypre) alors que la 13e édition du Mondial M-19 disputée à Porto (Portugal) a vu le Brésil s'imposer chez les garçons (Arthur Mariano/George Wanderley) comme chez les filles Andressa Cavalanti/Eduarda Lisboa).




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines