The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Coupe féminine de l’AVC : Chine-Japon et Kazakhstan-Corée du Sud en demies

 
Triple contre des Coréennes Kim Yeonkoung (n°10), Kim Heejin (n°4) et Han Songyi (n°12) face à une attaque des joueuses du Taïpei chinois
 
Shenzhen, Chine, le 11 septembre 2014 – Une équipe de Chine au sommet de sa forme a produit une performance de très haut niveau au Stade-centre de l’Universiade de Shenzhen pour éliminer la Thaïlande en trois manches mercredi et accéder à la demi-finale de la 4e Coupe féminine de l’AVC qui l’opposera au Japon. De leur côté, les Japonaises ont dominé le Vietnam 3-1 en quart de finale, tandis que le Kazakhstan reste invaincu dans la compétition après sa victoire sur l’Iran 3-1 qui lui permettra de défier dans l’autre demi-finale la Corée du Sud, sérieuse prétendante au titre.

Chine 3-0 Thaïlande
En l’absence de ses meilleures joueuses, la Thaïlande, championne en titre, a dû rendre les armes en quart de finale face à ses hôtes chinoises 0-3 (18-25, 19-25, 22-25). La Chine menait 8-5 au premier temps mort technique grâce à des attaques efficaces de la n°3 Yin Na et de la n°8 Zhang Changning. En difficulté sur la première passe, les Thaïlandaises ont offert plusieurs occasions de contre-attaques à leurs adversaires, qui ne se sont pas fait prier pour les saisir. Après 4 points consécutifs inscrits par les Chinoises, ces dernières ont pris 7 points d’avance (12-5). La Thaïlande s’est alors appliquée au contre, ce qui lui a permis de se rapprocher à 11-15, mais un contre victorieux de la n°11 chinoise Liu Yanhan suivi d’une attaque ratée de la Thaïlande ont permis à la Chine de reprendre le large (17-11). C’en était fini des occasions pour la Thaïlande dans ce premier set, conclu 18-25 en faveur de la Chine.

D’entrée de jeu dans le deuxième set, plusieurs contres ont permis aux Chinoises de mener 6-3. Grâce à des actions de toute beauté menées par Liu Yanhan, Ding Xia et Qiao Ting, la Chine menait 16-9 au deuxième temps mort technique du match. En serrant le jeu en défense, les Thaïlandaises ont réussi à réduire l’écart à 14-18, mais quatre nouveaux points consécutifs ont permis à la Chine de reprendre beaucoup d’avance et de remporter tranquillement la deuxième manche. Dans le troisième acte, la libéro chinoise Huang Liuyan a remplacé son homologue Wang Qian et l’attaquante Li Jing a pris le relais de Liu Yanhan. Ce nouveau six n’a rien changé à la qualité des combinaisons et des attaques chinoises. Après avoir mené 21-15, la sélection chinoise s’est malgré tout relâchée en laissant la Thaïlande prendre l’avantage 21-22, mais une dernière accélération lui a permis de conclure victorieusement la rencontre.
 
Corée du Sud 3-0 Taipei chinois 
Dans ce premier quart de finale du jour, la Corée du Sud a enregistré une victoire en trois manches sèches (25-16, 25-18, 27-25) sur le Taipei chinois pour s’assurer une qualification en demi-finale. Les joueuses coréennes n’ont pas eu besoin de beaucoup forcer leur talent lors des deux premières manches, mais le Taipei chinois a ensuite lancé la révolte lors d’une troisième manche qui l’a vu obtenir deux balles de set à 24-22.

Les Coréennes ont malgré tout tenu le choc et enchaîné avec un 5-1 qui leur a permis de conclure la rencontre. La capitaine de la Corée du Sud, la n°10 Kim Yeonkoung, a fini meilleure marqueuse de la rencontre avec un total de 20 points, pendant que la capitaine du Taipei chinois finissait meilleure marqueuse de son équipe avec 12 points inscrits.

Vietnam 1-3 Japon
Le Vietnam a bien commencé la rencontre en menant 8-4 au premier temps mort technique, grâce à des contres efficaces et à de bonnes contre-attaques. Les Japonaises ont ensuite répondu en se concentrant au contre face à l’avant gauche vietnamienne, ce qui leur a permis de revenir à 10-12. C’est alors que le moteur du Vietnam a subitement connu un gros raté sous la forme d’un 0-6 avant le deuxième temps mort technique. Il n’en fallait pas plus au Japonaises pour empocher le premier set avec quatre points d’avance. Scénario identique en entame de deuxième manche avec un 8-4 en faveur du Vietnam à la première pause technique. Mais les Vietnamiennes, qui avaient appris la leçon, ont insisté au contre, ce qui leur a permis de mener 18-12 avant de conclure la deuxième manche.

Mais en début de troisième manche, les Japonaises ont enfin retiré le frein à main pour mener 5-1. À 8-3 au premier temps mort technique, les Japonaises n’ont plus laissé le contrôle du set leur échapper. Le quatrième enfin s’est déroulé de façon similaire avec une sélection japonaise en tête de bout en bout. L'excellente défense japonaise est venue à bout de la confiance des Vietnamiennes, qui ont perdu cette dernière manche sur un écart de douze points. La Japonaise Saori Takahashi a fini meilleure marqueuse de la rencontre avec 18 points. Les Vietnamiennes ont réussi 46 attaques dans le match contre 44 côté japonais, mais les Nippones ont fait la différence en marquant 14 points au service contre un seul point pour le Vietnam.

Iran 1-3 Kazakhstan
Le Kazakhstan a mis un set à entrer dans le match avant de dérouler pour s’imposer 3-1 (20-25, 25-16, 25-18, 25-15) et demeurer invaincu. L’Iran a étourdi les Kazakhes en entame de match grâce à des services dévastateurs alors que son adversaire connaissait des problèmes à la première passe. Après le deuxième temps mort technique à 16-14 en faveur de l’Iran, le Kazakhstan a reproduit les mêmes erreurs en attaque, ce qui a abouti à la perte de la première manche 20-25.

Ce n’est qu’en début de deuxième manche que les Kazakhes ont réussi à trouver la bonne formule en combinant bien entre relance, passe et attaque. En face, les Iraniennes ont dès lors eu plus de mal à passer les contres kazakhs. Le Kazakhstan a pris petit à petit la mainmise sur la rencontre pour s’imposer dans les trois manches suivantes sans trop de difficultés. Les Kazakhes ont inscrit 17 au contre et 7 points au service, contre respectivement 9 et 0 point du côté iranien. La meilleure marqueuse de la rencontre est toutefois l’Iranienne Borhani Esfahani avec 18 points inscrits. Trois joueuses kazakhes ont marqué plus de 10 points : Inna Matveïeva (17 pts), Liudmila Anarbaïeva (13 pts) et Tatia Mudritskaïa (10 pts).

Résultats des quarts de finale :
Corée du Sud – Taipei chinois 3-0 (25-16, 25-18, 27-25)
Vietnam
 – Japon 1-3 (21-25, 25-20, 14-25, 13-25)
Iran
 – Kazakhstan 1-3 (25-20, 16-25, 18-25, 15-25)
Chine
 – Thaïlande 3-0 (25-18, 25-19, 25-22)




 Language(s)
   English
   French

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines