The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

"Une nouvelle ère débute pour le volleyball" selon le président Graça

 
Le président Graça annonce ue nouvelle ère pour le volleyball
 
Lausanne, Suisse, le 12 septembre 2014 – Alors que la ville de Trieste se prépare à accueillir deux tours du prochain Championnat du monde FIVB de volleyball féminin en Italie, le président de la FIVB Ary S. Graça F° s’est entretenu avec le site officiel du Comité d’organisation local de Trieste (www.triestevolley2014.it), évoquant le début d’une nouvelle ère pour le volleyball.

Président Graça, le volleyball vit une saison magique en 2014, aujourd’hui en Pologne pour le Mondial masculin et demain en Italie pour le Mondial féminin. Quelle est l’ampleur du développement attendu dans le sillage de ces deux événements phares ?

Vous avez tout à fait raison. Cette saison, le volleyball a atteint des sommets inédits en termes de divertissement et d’innovation.

Samedi dernier, la cérémonie d’ouverture du Championnat du monde masculin à Varsovie a reflété notre vision d’avenir pour notre sport et la Pologne a établi un nouveau record d’affluence pour le volley avec la présence de 70 000 personnes au match d’ouverture. Dorénavant, nous attendrons un même niveau d’investissement de la part des autres villes hôtes afin d’offrir une qualité homogène aux parties prenantes.

La mentalité de la FIVB est de se réinventer en permanence car c’est le seul moyen de se distinguer face à l’émergence de tous ces nouveaux sports en vogue.

Pour répondre aux attentes du public, nous avons énormément investi dans la technologie et l’innovation depuis 2012. Nous souhaitons proposer un véritable spectacle, pas uniquement pour les fans qui se déplacent dans les stades, mais également pour ceux qui suivent les rencontres à la télévision.

Nous avons adopté un format TV en réduisant le nombre de pauses pour éviter les interruptions trop longues. L’an prochain, nous inaugurerons un nouveau filet doté de diodes pour aider le public à mieux suivre le déroulement des points.

Outre l’évolution des règles et la mise en place de nouvelles technologies, la FIVB a concocté une stratégie digitale forte en 2014, concrétisée par le cap des 100 000 "J’aime" sur la page Facebook de la FIVB. Les réseaux sociaux jouent un rôle de plus en plus important pour nous car c’est de cette façon que beaucoup de gens, en particulier chez les jeunes, communiquent de nos jours. Le monde entier épouse le mobile pour communiquer et les réseaux sociaux représentent un canal populaire et familial permettant d’interagir facilement avec les personnes où qu’elles se trouvent. Il existe de nombreuses plateformes de réseaux sociaux disponibles. La FIVB se concentre sur les plateformes les plus connues tout en suivant de près les tendances et les idées innovantes qui émergent en matière de communication.

Nous utilisons nos événements phares, à savoir les Championnats du monde masculin et féminin, pour tester de nouveaux concepts, règles et stratégies dans l’optique des JO de Rio 2016 où le volleyball, et en particulier le beach volley, seront sur le devant de la scène.

Respect, fair-play et loyauté sont les valeurs fondamentales du volleyball. L’un de vos objectifs en tant que président de la FIVB est de les développer et de les populariser. Peut-on désormais attendre du volleyball qu’il dépasse le cadre du sport proprement dit ?

Absolument. L’une des priorités de la FIVB est de diffuser le volleyball et le beach volley auprès des communautés défavorisées dans le monde entier. Nous voulons nous assurer que le volleyball puisse être pratiqué en tant qu’instrument éducatif aux quatre coins du globe pour promouvoir des valeurs telles que le respect et le fair-play à travers un sport collectif.

Cette volonté trouve une illustration parfaite dans l’inauguration récente du complexe Sport pour l'espoir à Haïti, à laquelle j’ai assisté en juillet aux côtés d’autres grands responsables sportifs. La FIVB et la Confédération NORCECA (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes) ont affiché leur soutien pour ce projet en finançant trois terrains de volley multifonction et en faisant don de matériel pour le volley et le beach volley. Nous avons exprimé notre engagement en faveur du progrès, de l’éducation et de l’amélioration de la société à travers le sport.

Le Championnat du monde FIVB masculin nous a également offert l’opportunité de renforcer la dynamique autour du volleyball. Le Tournoi spécial de réunification olympique 2014, organisé à Varsovie du 27 au 29 août, a accueilli des participants venus d’Allemagne, de Serbie, de Pologne et des États-Unis, qui ont reçu leur trophée juste avant la cérémonie d’ouverture du Mondial au Stade National.

Depuis mon élection en 2012, je m’efforce de veiller à l’amélioration constante de notre offre de manière à toucher sans cesse de nouveaux marchés tels que l’Afrique et l’Amérique du Sud. Ces marchés représentent une priorité absolue pour moi car le beach volley ne nécessite pas d’infrastructures lourdes : une plage, un filet une balle suffisent.

Je suis convaincu que le volleyball a un véritable rôle à jouer dans notre société et qu’il est de notre devoir de soutenir un maximum de projets de développement.

L’Italie attend avec impatience la tenue du Championnat du monde FIVB féminin. Le volley féminin ne cesse de grandir dans le monde entier. Vous attendez-vous à quelques surprises au Mondial avec l’émergence de nations inattendues ?

Le Brésil, le Japon, la Russie, la Serbie et l’Italie sont les favoris. Mais l’histoire du volleyball nous a enseigné que tout était possible et je suis certain que nous aurons de belles surprises au cours de ces trois semaines de compétition.

Le Brésil jouera la première phase à Trieste, une ville historiquement liée au Brésil en raison de la route du café qui transitait par le port international de Trieste au 18e siècle. Pensez-vous qu’une bonne performance brésilienne pourrait redonner le sourire aux fans de sport brésiliens après la déception de la Coupe du Monde de football 2014 ?


Les Brésiliens ont été choqués par les résultats du Mondial de football 2014 car ce sport est une véritable religion là-bas, mais le volleyball vient tout de suite derrière. Dans ce sens, des événements tels que le Mondial 2014 ou les JO à Rio 2016 peuvent donner au Brésil une nouvelle chance de briller dans le concert des nations.

Le Brésil réalise une excellente saison de volley et le pays peut être fier de son équipe.

Que les meilleures gagnent !






 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines