The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Stats à gogo : Circuit mondial 2014, 1re partie

 
L'Américain Tri Bourne est le Meilleur jeune joueur du Circuit mondial 2014
 
Lausanne, Suisse, le 10 septembre 2014 – À mi-chemin d’une trêve d’un mois au cœur du Circuit mondial FIVB de beach volley 2014, la Fédération internationale de volleyball dresse un premier bilan et vous offre les statistiques les plus significatives.

Après cette pause de quatre semaines, la caravane du Circuit mondial fera étape sur le sable brésilien pour le Grand chelem FIVB de São Paulo, un tournoi mixte organisé du 23 au 28 septembre et doté de 800 000 $. Il s’agira de la 65e compétition FIVB disputée au Brésil, le deuxième tournoi mixte d’affilée à São Paulo, et le dernier des 10 Grands chelems mixtes du calendrier 2014.

Au terme de 12 tournois masculins et 13 tournois féminins, voici une sélection de stats issues du Circuit mondial 2014 pour briller en société.

Aperçu du programme des festivités :
•    L’or ou le déshonneur
•    Panoplie complète
•    4/5 pour la relève canadienne
•    5 x 2 = 10 (parfois)
•    14 nouveaux médaillés
•    Meilleurs rookies
•    Derniers carrés chez les hommes
•    Pourcentages de qualifiés
•    Pas de domination chez les juniors masculins
•    Derniers carrés juniors masculins
•    Derniers carrés juniors féminins

•    L’or ou le déshonneur – Ce pourrait être le slogan des Américaines cette année sur le Circuit mondial FIVB. En effet, parmi les équipes alignées par les USA jusqu’ici cette saison, seule la paire star Kerri Walsh Jennings/April Ross a décroché une médaille : c’est arrivé à quatre reprises, et à chaque fois du métal le plus précieux. Aucun des neuf autres duos alignés n’est monté sur le podium, avec pour meilleurs résultats trois 5es places (Lauren Fendrick/Brooke Sweat 2 fois, Heather Hughes/Crystal Engle et Emily Day/Summer Ross). C’est également tout ou rien pour Walsh Jennings/Ross : malgré des résultats parfaits en phases de groupes (27 victoires, 0 défaite), elles sont à la peine lorsqu’elles ne remportent pas le titre. Soit elles repartent avec la couronne, soit elles terminent à la 5e place (Shanghai et Berlin) ou à la 9e place (Gstaad, La Hague, Klagenfurt).

•    Panoplie complète – Si les États-Unis ont seulement remporté des médailles d’or, les Brésiliennes et les Allemandes ont coché toutes les cases. Les paires auriverde ont en effet décroché quatre fois l’or (Puerto Vallarta, La Hague, Klagenfurt, Stare Jablonki), mais également six fois l’argent et trois fois le bronze, pour un total de 13 médailles. Elles ont même fait carton plein au Grand chelem de Klagenfurt, en occupant les trois marches du podium (Talita Antunes/Larissa Franca, Maria Antonelli/Juliana Felisberta, Agatha Bednarczuk/Barbara Seixas). La seule autre nation à avoir remporté des médailles des trois métaux cette saison sur le circuit féminin est l’Allemagne, avec trois d’or (Shanghai, Anapa, Gstaad), quatre d’argent et trois de bronze.

•    4/5 pour la relève canadienne – Si le Canada n’est pas franchement connu pour ses prouesses sur le Circuit mondial, cela pourrait changer à l’avenir, car le pays a raflé une médaille dans quatre des cinq tournois juniors féminins organisés cette année. La paire Melissa Humana-Paredes/Taylor Pischke a ouvert le bal avec le bronze au Championnat du monde M-23 en Pologne, avant que Sophie Bukovec/Tiadora Miric ne reparte de Chypre avec le titre du Mondial M-21. Megan et Nicole McNamara ont ensuite remporté le bronze au Mondial M-19 au Portugal, puis elles se sont emparées de l’argent au tournoi inaugural de beach volley aux Jeux olympiques de la jeunesse à Nankin (Chine). Un seul podium manque à l’actif des Canadiennes : celui du Championnat du monde M-17 au Mexique. Les États-Unis ont également remporté quatre médailles, mais deux proviennent du Mondial M-17 : les paires américaines sont reparties bredouilles du tournoi M-19 et des JOJ.

•    5 x 2 = 10 (parfois) – Cinq duos masculins des États-Unis ont remporté une médaille sur le Circuit mondial 2014. S’il ne s’agit pas d’un record à proprement parler (les Brésiliens ont vu 10 de leurs équipes remporter une médaille sur l’édition 2008, les Brésiliennes 5 cette saison), c’est la première fois avec 10 joueurs différents. En effet, les dix duos brésiliens comptaient au total seulement 13 joueurs différents et les cinq paires féminines seulement huit joueuses. Pour la Team USA, les équipes suivantes ont réalisé cet exploit : Phil Dalhausser/Sean Rosenthal (or à Moscou), Tri Bourne/John Hyden et Ryan Doherty/Nick Lucena (or et argent à Berlin), Theo Brunner/Todd Rogers (bronze à Long Beach) et Gibb/Casey Patterson (bronze à Stare Jablonki).

•    14 nouveaux médaillés – Le Circuit mondial 2014 pourrait bien être une saison record en termes de nouveaux médaillés masculins. En effet, 14 joueurs ont remporté la première médaille de leur carrière dans la compétition, alors que le record est de 15 en une saison, en 2008. Voici la liste des nouveaux médaillés en 2014:
- Or : John Hyden (15 tournois, meilleur résultat précédent : 17e)/Tri Bourne (1, 5e), États-Unis 
- Argent : Matteo Ingrosso (44, 5e)/Paolo Ingrosso (42, 5e), Italie ; Ryan Doherty (10, 5e), États-Unis
- Bronze : Juan Virgen (46, 17e)/Lombardo Ontiveros (15, 13e), Mexique ; Mirco Gerson (8, 17e)/Philip Gabathuler (78, 7e), Suisse ; Theo Brunner (2, 17e), États-Unis ; Christopher McHugh (55, 5e)/Isaac Kapa (53, 5e), Australie ; Christian Vaarenhorst (31, 4e)/Jon Stiekema (28, 4e), Pays-Bas.

•    Meilleurs rookies – Le Circuit mondial FIVB 2014 est le théâtre d’une première saison exceptionnelle pour de nombreux joueurs. Pour leur première campagne dans la compétition, trois de ces "rookies" enflamment le sable : Tri Bourne (États-Unis), Viacheslav Krasilnikov (Russie) et Aleksandrs Solovejs (Lettonie) ont remporté une médaille d’or. Si on établissait un classement spécifique pour ces joueurs qui réalisent leur baptême du feu, voici ce que cela donnerait : la première place reviendrait à Bourne (1 980 points), devant Krasilnikov (1 455 pts), Solovejs (950 pts), Michiel van Dorsten (Pays-Bas, 750 pts) et Lars Fluggen (Allemagne, 740 pts). Bourne dispute sa première saison au côté de l’expérimenté John Hyden : ils occupent ensemble la 6e place des classements de points et de gains de la saison.

•    Derniers carrés chez les hommes – À ce jour, les États-Unis et le Brésil occupent ex æquo la première place du nombre d’équipes placées dans le dernier carré d’un tournoi du Circuit mondial 2014, avec 10 paires chacun. Les USA comptent dix médailles (4 d’or, 2 d’argent, 2 de bronze) tandis que le Brésil en totalise sept (2 or, 3 argent, 2 bronze). La troisième place de ce classement revient à la Lettonie (6 fois le dernier carré, 4 médailles), suivie de l’Italie (5 fois, 4 médailles) et l’Allemagne (4 fois, 1 médaille).

•    Pourcentages de qualifiés – Voici les statistiques des équipes masculines ayant franchi le tour de qualification au cours des 12 tournois masculins organisés jusqu’ici dans le cadre du Circuit mondial 2014, à commencer par le bilan par confédération. Aucun représentant de la CAVB n’a évité l’élimination (0/6), mais l’AVC affiche un bilan de 28,13 % (9/32), derrière la CEV avec 28,41 % (50/176), la CSV et ses 53,85 % (14/26) et la NORCECA à 56.53 % (26/46). Au bilan par nationalité, la Chine a qualifié 40 % de ses équipes (4/10), l’Italie 55,56 % (5/9), la République tchèque 41,67 % (5/12), les Pays-Bas 44,44 % (4/9), l’Allemagne 41,67 % (5/9), le Brésil 75 % (9/12), les États-Unis 80 % (16/20) et le Canada 47,37 % (9/19).

•    Pas de domination chez les juniors masculins – Si les Canadiennes ont remporté des médailles dans quatre tournois juniors différents et les Américaines comptent quatre médailles en tout, aucune équipe masculine n’est parvenue à amasser plus de deux breloques. Dix pays différents ont gagné les 15 médailles mises en jeu et cinq seulement ont fait coup double : la Pologne (argent en M-21 et M-23), la Russie (or aux JOJ, argent en M-21), le Brésil (or en M-19, bronze en M-23), le Venezuela (argent aux JOJ, bronze en M-19) et la France (bronze en M-17 et M-21). Les cinq autres médailles ont été décrochées par la Suisse (or en M-17), la Norvège (argent en M-23), l’Espagne (argent en M-17), l’Ukraine (argent en M-19) et l’Argentine (bronze aux JOJ).

•    Derniers carrés juniors masculins – Pour la première fois, cette année a vu l’organisation de quatre championnats juniors masculins différents, en plus des Jeux olympiques de la jeunesse. Combien d’équipes chaque pays est-il parvenu à placer dans le dernier carré, un classement historique dominé par la Pologne et le Brésil ? Cette année, les Polonais ont disputé le dernier carré à 20 reprises pour 18 médailles (9 or, 4 argent, 5 bronze), tandis que la deuxième place est occupée ex æquo par le Brésil, avec 15 participations et 14 médailles (6 or, 5 argent, 3 bronze), et l’Allemagne avec 15 participations et 9 médailles (3 or, 2 argent, 4 bronze). La quatrième place revient à la Russie (12 fois le dernier carré, 9 médailles), devant l’Espagne (7 fois, 6 médailles).

•    Derniers carrés juniors féminins – Dans les tournois juniors féminins, ce sont les paires brésiliennes qui ont le plus souvent vu le dernier carré (20 fois, 10 médailles d’or, 4 argent, 3 bronze), devant l’Allemagne (19 fois, 4 or, 6 argent, 6 bronze). Suivent ensuite les Pays-Bas (12 fois, 10 médailles), la Pologne (11 fois, 7 médailles) et la Russie (9 fois, 9 médailles).




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines