The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Iran, Taïpei chinois et Japon au top

 
L’attaque du Taïpei chinois en action
 
Colombo, Sri Lanka, le 7 septembre 2014 – L’Iran, le Taïpei chinois et le Japon ont dominé leur principal adversaire dans leurs poules respectives. Il ne reste plus que quatre équipes invaincues dans cette dixième édition du Championnat d’Asie de volleyball M-18 masculin. Le Sri Lanka ne jouait pas dimanche.

Arabie Saoudite 3-1 Kazakhstan (23-25, 25-21, 25-19, 25-20)
Distancée 3-1 après une série de fautes directes, l’Arabie Saoudite a enquillé les smashs pour revenir à 4-4 dans la première manche. Le Kazakhstan a profité ensuite de son avantage de taille pour reprendre la main sur un enchaînement attaque/contre. Mais les attaquants saoudiens Meshari Alqurashi et Wesam Algihani ont permis à leur équipe de renverser la situation pour mener 21-18, instant choisi par le Kazakhstan pour marquer cinq points d’affilée et terminer sur un 25-23.

Au deuxième set, les deux équipes ont brillé par leur efficacité offensive. L’Arabie Saoudite a pris une longueur d’avance et s’est imposée 25-21 sur une erreur du Kazakhstan.

L’Arabie Saoudite, toujours aussi agressive, a pris une avance de 9-0 en début de troisième set. Mais le Kazakhstan s’est accroché malgré tout. Plus grands, les Kazakhs sont revenus à 12-16, mais les Moyen-orientaux sont parvenus à maintenir le cap pour gagner 25-19.

La quatrième manche a été très proche de la deuxième. Portées par leur attaque, les deux équipes ont longtemps joué des coudes mais les Saoudiens se sont détachés en fin de set pour l’emporter 25-20.

"Au premier match, on était épuisés après nos 26 heures de voyage, mais là ça va mieux", soufflait Abdelwahed Sabeur, le sélectionneur saoudien. "Je sens mes joueurs plus frais. Nous avons produit un match correct, pas extraordinaire mais correct. Cette victoire est très importante et on espère continuer dans cette nouvelle lancée."

Iran 3-0 Inde (25-19, 25-23, 25-15)
Opposé à l’Inde, son adversaire le plus costaud du groupe, l’Iran s’est imposé 3-0 pour prendre les commandes de sa section.

Dans le premier set, les deux équipes se sont rendu coup pour coup jusqu’au premier temps mort technique (8-7 pour l’Iran). Les Perses ont ensuite infligé un cinglant 7-2 à leurs rivaux, mettant sous pression la réception indienne par de terribles services smashés. L’Inde a riposté avec deux contres consécutifs pour recoller à 14-17. Après un nouveau temps mort, l’Iran est reparti de l’avant (5-1), obligeant l’Inde à demander un temps mort à 15-22. Mais l’Iran a finalement eu le dernier mot sur un contre (25-19).

L’Inde a pris le contrôle des opérations (3-0) en début de deuxième set sur une série de contres. Après un temps mort, l’Iran a riposté avec un 5-1 pour reprendre la main. L’Inde suivait de près sans parvenir à égaliser et l’Iran a bouclé l’affaire 25-23.

La troisième manche n’a été qu’une formalité pour l’Iran. Les Perses démarraient sur un 4-1 avant d’étendre leur avantage à 17-8. L’Inde, totalement détruite mentalement, laissait l’Iran filer vers une victoire 25-15 sur un ultime smash du N°4 Mirvavak Mousavigargari.

"Nous avons gagné, mais je ne suis pas satisfait", bougonnait Vakili Farjad Reza, le sélectionneur de l’Iran. "Nous devons jouer beaucoup mieux que cela. On leur a offert trop de points au deuxième set. Les Indiens sont très grands, mais certains ne sont pas très mobiles et nous devons en profiter. Je pense que notre meilleur joueur a été le capitaine Rasoul Aghchehli (N°9). Il était malade, mais quand il est revenu sur le terrain, il a fait basculer définitivement la partie en notre faveur."

Bahreïn 3-0 Qatar (25-11, 25-23, 25-13)

Le Bahreïn n’a eu besoin que de 90 minutes pour se débarrasser du Qatar. Une formalité grâce à la détente de ses joueurs et ses combinaisons imparables. Malgré la résistance du Qatar au deuxième set, le Bahreïn n’a lâché que 47 points au total.

"Je pense qu’on a été meilleurs qu’hier. On perd ce match par manque d’expérience. J’espère qu’on fera mieux demain", a confié Ahmed Hassan, coach du Qatar.

Taïpei chinois 3-1 Chine (18-25, 25-23, 25-18, 28-26)
Le Taïpei chinois a battu la Chine en 116 minutes malgré une moyenne de taille inférieure de 8 cm à la moyenne chinoise (196 cm).

Au premier set, la Chine a mis à profit cet avantage pour pointer en tête à mi-parcours (15-8) puis gérer son avance jusqu’à 25-18.

La deuxième manche a été beaucoup plus disputée. La Chine menait 8-7 au premier temps mort technique, mais le Taipei chinois s’est rebiffé pour prendre les devants (11-8). L’Empire du Milieu a recollé à 15-15 à la faveur d’une série de smashs vengeurs. À 23-23, le Taipei chinois serrait les dents pour finir en 25-23 avec deux attaques primées.

Au début du troisième set, la Chine a enquillé deux aces pour mener 6-3, avant de se faire rejoindre à 12-12. Toujours aussi efficace au smash et bien aidé par une bourde chinoise, le Taipei chinois a viré en tête (16-13). Menée 18-21, la Chine a dévissé, laissant son adversaire filer vers 25-18.

Le quatrième set a été une véritable épreuve de force. Le Taipei chinois menait 8-7 au premier temps mort technique avant de se faire doubler (16-14). Le Taipei chinois s’est offert une première balle de match à 25-24, écartée par la Chine sur une attaque fulgurante. À 27-26 pour le Taïpei chinois, la Chine abdiquait sur un smash en dehors des limites du terrain.

"Notre qualité d’exécution était insuffisante aujourd’hui", a déclaré Gu Jun, coach de la China. "On attendait qu’ils fassent des fautes. Cela peut marcher contre des équipes faibles, mais pas contre le Taïpei chinois. Lors des matchs précédents il n’y avait pas eu de véritable opposition. Cette rencontre a donc été utile pour mes joueurs. Nous aurons d’autres occasions de faire prévaloir notre avantage en termes de taille. C’était un excellent exercice pour mon équipe du point de vue mental."

"Nous avons longtemps été incapables de battre la Chine", se réjouissait Lee Chia Yung, coach du Taïpei chinois. "Nous avons bien joué et avons eu de la réussite. J’espère que nous pourrons prendre la première place de la poule et établir un nouveau record pour le volley national."

Japon 3-2 Corée du Sud (25-23, 25-19, 20-25, 21-25, 15-13)
Le Japon et la Corée du Sud, faciles vainqueurs de Turkménistan, s’affrontaient avec pour enjeu la première place du groupe. Les Nippons ont su serrer le jeu au cinquième set après s’être fait rejoindre à deux sets partout.

La Corée du Sud avait pourtant pris le meilleur départ (8-4), dans une entame marquée par une grosse pression au service des deux côtés. Mais aucune équipe ne parvenait à se détacher nettement. Le Japon a fait le break à 23-19 grâce à deux smashs et une erreur coréenne. Le mal était fait pour la Corée qui s’inclinait 25-23.

Le Japon a pris les devants dès la reprise avec une attaque imparable, gérant ensuite son avance pour conclure sur deux fautes coréennes.

Au début du troisième set, le Japon a marqué son territoire d’un contre impitoyable mais la Corée du Sud a riposté aussitôt. À 12-12, la Corée du Sud a enchaîné les smashs pour mener 16-12 avant de filer tout droit vers un 25-20.

Scénario identique au quatrième acte où les Coréens, menés 16-17, alignaient quatre attaques impeccables pour mener 20-17 puis l’emporter 25-21.

Portée par son élan, la Corée a pris l’avantage dès l’entame du tie-break mais le Japon est revenu à hauteur non sans réussite, sur un ballon freiné par la bande du filet. La roue avait tourné : la Corée a alors commis une faute de réception qui donnait l’avantage au Japon. Dans une fin de match fébrile (13-13), les deux équipes tergiversaient mais les Nippons ont fini par arracher le morceau sur un ace.


Calendrier et résultats (heure locale)
Phase de poules – 5 septembre

09h Cérémonie d’ouverture
11h Sri Lanka - Arabie Saoudite 3-0 (25-14, 25-15, 25-19)
13h Australie - Kazakhstan 3-2 (25-20, 18-25, 20-25, 25-20, 15-8)
15h Taïpei chinois - Hong Kong, Chine 3-0 (25-18, 25-20, 25-16)
17h Maldives - Chine 0-3 (8-25, 8-25, 4-25)
19h Turkménistan - Corée du Sud 0-3 (18-25, 17-25, 20-25)

6 septembre
10h Taïpei chinois - Maldives 3-0 (25-10, 25-11, 25-9)
12h Qatar - Iran 0-3 (6-25, 12-25, 13-25)
14h Bahreïn - Inde 0-3 (14-25, 17-25, 23-25)
16h Hong Kong, Chine - Chine  0-3 (5-25, 14-25, 20-25)
18h Sri Lanka - Australie 3-0 (25-19, 25-18, 25-22)
20h Japon - Turkménistan 3-0 (25-18, 25-10, 25-17)

7 septembre

10h Arabie Saoudite - Kazakhstan 3-1 (23-25, 25-21, 25-19, 25-20)
12h Iran - Inde 3-0 (25-19, 25-23, 25-15)
14h Qatar - Bahreïn 0-3 (11-25, 23-25, 13-25)
16h Chine - Taïpei chinois 1-3 (25-18, 23-25, 18-25, 26-28)
18h Corée du Sud - Japon 2-3 (23-25, 19-25, 25-20, 25-21, 13-15)

8 septembre
10h Australie - Arabie Saoudite
12h Bahreïn - Iran
14h Inde - Qatar
16h Kazakhstan - Sri Lanka
18h Maldives - Hong Kong, Chine




 Language(s)
   English
   French

 Additional links
   Download high-resolution photo
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines