The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La préfète de Trieste passionnée de sport

 
Mme Francesca Garufi, la préfète de Trieste, est fan de volley
 
Trieste, Italie, le 9 septembre 2014 – Lors du Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, Italie 2014 à Trieste, "la sécurité sera renforcée", promet la préfète Francesca Garufi, représentante de l’État dans la province de Trieste.

"Nous allons surveiller de près l’événement afin de garantir la sécurité maximale", dit-elle. "Je suis sûre qu’il n’y aura aucun problème puisque c’est un tournoi de volleyball, mais il faut toujours porter une attention particulière aux événements sportifs qui concernent un grand nombre de spectateurs."

Mme Garufi se montre par ailleurs confiante et sereine. "La situation internationale est assez critique et le fait que nous accueillions des équipes étrangères à Trieste demande à ce que nous leur portions une attention particulière car c’est un événement important."

Dans environ deux semaines, les équipes nationales du Brésil, de Turquie, du Cameroun, de Bulgarie, du Canada et de Serbie joueront le premier tour du Championnat du monde à Trieste. La préfète Francesca Garufi espère que Trieste accueillera un grand nombre de supporters serbes : "Les Serbes se sentent comme chez eux, ici dans notre ville. La communauté serbe est l’une des plus importantes de Trieste, une ville multiethnique et conviviale, qui est particulièrement ouverte aux peuples des Balkans, mais pas seulement. Ce sera l’occasion pour les supporters serbes de se rapprocher de leur équipe.

Mme Garufi s’intéresse également au volleyball pour des raisons familiales. "J’ai deux sœurs et mon aînée a pratiqué le volley. Dans les années 70, ce sport était plutôt populaire dans ma ville de Catane. Le Pallavolo Catania, sponsorisé par Paoletti, fut le premier club sicilien à remporter le championnat d’Italie en 1977-78."

La préfète espère prendre du plaisir à regarder cet événement sportif organisé au PalaRubini du 23 septembre au 5 octobre. "Je vais assister à au moins un match, peut-être avec le Brésil qui est apparemment la meilleure équipe du tournoi. Mais je vais aussi donner leur chance aux équipes moins prestigieuses."

Mme Garufi, qui a pour mission de servir l’État italien, comprend les règles strictes et équitables qui régissent le sport et qui permettent aux plus forts des concurrents de s’imposer. "Que le meilleur gagne et que leur engagement soit reconnu", déclare-t-elle. "Parce que même vu de l’extérieur, le sport est une fête, les sportifs ont besoin de passion, de dévouement et de discipline."

Enfin, Mme Garufi souligne l’aspect historique et culturel : "Le sport sublime le caractère d’une femme, surtout dans une ville comme Trieste qui a une grande tradition d’indépendance et d’autonomie qui remonte au début du XXe siècle. Déjà à cette époque, les femmes sortaient seules et portaient la culotte à la maison." De la même manière que la préfète Francesca Garufi tient les rênes de la loi à quelques jours de l’événement sportif le plus important organisé à Trieste depuis quatre ans.





 Language(s)
   English
   French
   Italian

 Additional links
   Download high-resolution photo

LATEST NEWS

Latest headlines