The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Dernière ligne droite pour la phase de poules féminine aux JOJ

 
Les Turques Selin Yurtsever (gauche) et Esra Betul Cetin fêtent leur victoire dans la Poule C et tenteront de devancer le Taipei chinois, Sainte-Lucie et l'Uruguay
 
Nankin, Chine, le 20 août 2014 – Si le tableau masculin affiche au moins une équipe invaincue dans chaque poule, le tableau féminin du tournoi de beach volleyball des Jeux olympiques de la jeunesse, Nankin 2014 s'avère plus ouvert, avec plusieurs groupes où quatre équipes se partagent la tête.

La Poule C est certainement la plus homogène, puisque l'Uruguay, le Taipei chinois, la Turquie et Sainte-Lucie ont remporté chacun deux de leurs trois matchs à ce jour. Après une journée de repos ce mercredi, retour à la compétition jeudi pour les deux dernières rencontres.

Quatre groupes sont dominés par une seule équipe : la Poule A (Canada), la D (Paraguay), la E (Allemagne) et la F (Russie) avec un bilan parfait. Le Brésil et la Suisse sont coleaders de la Poule B, avec trois succès chacun également, et s'affrontent jeudi au complexe sportif olympique de Nankin.

Alors que 20 duos sur 36 engagés présentent un bilan positif (au moins deux victoires), seuls les vainqueurs de groupes ainsi que les deux meilleurs seconds bénéficieront d'une qualification directe pour le deuxième tour à élimination.

Le point groupe par groupe

Poule A – Les jumelles canadiennes McNamara (Megan et Nicole) dominent leur groupe avec trois succès avant d'affronter le Kazakhstan (deux défaites) jeudi et l'Italie (une défaite) vendredi. Irene Enzo et Michele Lantignotti affronteront les Lettones Tina Graudina et Anastasija Kravcenoka jeudi. Ces dernières comptent aussi une défaite, infligée par les sœurs McNamara mardi en trois manches.

Poule B – Eduarda Lisboa et Ana Patricia Silva (Brésil) croiseront le fer avec les Suissesses Dunja Gerson et Esther Rohrer jeudi pour la tête du groupe. Les Brésiliennes bénéficieront d'un quatrième succès sur tapis vert vendredi en raison du forfait de la Sierra Leone. Pendant ce temps, la Suisse défiera la République tchèque (deux victoires) de Kristyna Adamcikova/Katerina Valkova en clôture du groupe.

Poule C – Tout reste à jouer avant les deux dernières journées du groupe : le Taipei chinois (Tzu-Yi Pan/Yu-Rong Song) et l'Uruguay (Lia Fortunati/Maria Rotti) bénéficieront d'office d'une troisième victoire avec le forfait du Nigeria jeudi et vendredi. En cas de victoire des Uruguayennes jeudi face aux Tuvalu, le Taipei chinois devra impérativement réagir le lendemain face à Skye Mondesir et Dala Noel (Sainte-Lucie, deux victoires). Esra Cetin et Selina Yurtsever (Turquie) peuvent également prétendre à la première place à condition d'engranger deux succès contre Sainte-Lucie jeudi et les Tuvalu vendredi. Mondesir et Noel ont le parcours le plus relevé pour terminer en tête puisqu'elles affronteront la Turquie et le Taipei chinois pour leurs deux derniers matchs.

Poule D – Erika Bobadilla et Michelle Valiente (Paraguay) termineront leur poule en affrontant le Guatemala (trois défaites) jeudi et les Autrichiennes Mona Gesslbauer/Julia Radl (une défaite) vendredi. Bobadilla et Valiente ont déjà battu les autres équipes ayant un bilan positif, soit la France et la Thaïlande. Sirinuch Kawfong/Saowaros Tangkaeo termineront par l'Autriche et la France. Les Bleues affronteront pour leur part une équipe de Ghana toujours en quête d'un premier succès.

Poule E – Toujours invaincues, Lisa Arnholdt et Sarah Schneider doivent encore affronter le Congo (deux défaites) et la Chine (trois victoires également). Les Boliviennes Fernanda Maida/Melanie Vargas et les Indonésiennes Riski Dwi Andriani/Nanda Ragillia comptent chacune deux victoires avant leur rencontre jeudi. Les Sud-Américaines termineront par Trinité-et-Tobago (deux défaites), tandis que les Asiatiques joueront le Congo.

Poule F – Comme les Allemandes, les Russes Nadezda Makroguzova/Daria Rudykh sont invaincues et ont battu leurs deux poursuivants. Il leur reste à affronter le Rwanda (deux défaites) et Vanuatu (trois défaites). Les Portoricaines Lina Colon et Valeria Cajigas défient les Argentines Camila Hiruela et Irene Varasio jeudi. Enfin, Porto Rico jouera contre l'Australie (deux défaites) et l'Argentine contre le Rwanda.

Au terme de la phase de poules dans les tableaux masculin et féminin vendredi, les quatre premiers de chaque groupe seront qualifiés pour la phase à élimination directe qui débute dimanche. Le calendrier des matchs sera déterminé samedi matin lors d'un tirage au sort.

Les demi-finales et finales femmes auront lieu le mardi suivant avant les ultimes matchs masculins le lendemain, dans l'enceinte de beach volleyball pouvant accueillir 2 000 personnes. Plus de 3 300 tonnes de sables ont été utilisées pour construire les quatre terrains de compétition et les deux terrains d'entraînement au complexe sportif olympique de Nankin. Le sable provient de l'île de Hainan, située au sud-est de la Chine. C'est également de cette île que provenait le sable utilisé lors des Jeux olympiques de Pékin 2008.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines