The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Mir Saied Marouflakrani, fer de lance d'une équipe iranienne en plein essor

 
Mir Saied Marouflakrani a été désigné meilleur passeur de la Ligue mondiale
 
Lausanne, Suisse, le 21 août 2014 – Avant les Championnats du monde de volleyball masculin en Pologne et féminin en Italie, FIVB.org vous présente plusieurs stars du parquet. Cette semaine, c'est le fer de lance iranien Mir Saied Marouflakrani qui est à l'honneur.

Mir Saied Marouflakrani et la sélection iranienne se préparent une fois de plus à découvrir de nouveaux horizons avec toujours le même objectif : créer la surprise. Il y a quelques semaines, ils avaient encore une fois réussi cette mission à Florence, ville hôte de la phase finale de la Ligue mondiale FIVB.  

Les Perses avaient déjà créé l'événement en atteignant ce stade de la compétition pour la première fois de leur histoire. Ce n'était pourtant qu'un début. Battus de justesse 3-2 par les champions olympiques russes, les Iraniens ont pris le meilleur en quatre sets face au Brésil, champion du monde en titre. La Russie était ainsi privée de demi-finale alors que l'Iran s'adjugeait une superbe quatrième place et recevait les félicitations du président de la FIVB, Ary S. Graça Filho.

Si l'équipe type du tournoi incluait d'ailleurs des stars internationales telles que l'Américain Taylor Sander – désigné Meilleur joueur – et les Brésiliens Wallace de Souza et Lucas Saatkampf, on y trouvait également Mir Saied Marouflakrani. L'Iranien était en effet préféré à plusieurs grands noms du volleyball comme Bruno Rezende (Brésil) et Dragan Travica (Italie) pour le titre de meilleur passeur. Au final, ce choix n'a pourtant rien de surprenant quand on connaît l'importance du joueur de 28 ans dans la montée en puissance de sa sélection. De plus, ses qualités de passeur ne sont plus vraiment à démontrer puisque l'intéressé à déjà remporté de nombreux prix individuels.

Mir Saied Marouflakrani a ainsi été désigné meilleur passeur des Tournois asiatiques de qualification olympique en 2008 et 2012. Meilleur joueur du Championnat d'Asie en 2013, il permettait à son pays de décrocher le titre devant plusieurs grands noms continentaux tels que la Corée du Sud ou le Japon. Cette médaille d'or, ajoutée aux deux sacres en Coupe d'Asie, reste l'un des plus beaux succès de Mir Saied Marouflakrani, qui s'était fait remarquer en 2003 en obtenant le bronze au Championnat du monde cadet. Les bons résultats obtenus par les Iraniens chez les jeunes ont servi de base aux progrès spectaculaires affichés par l'équipe senior ces dernières années.

"L'Iran continuera à surprendre son monde. Il s'agit d'une bonne équipe qui possède un excellent passeur", affirmait le sélectionneur du Brésil, Bernardo Rezende. Le succès iranien s'explique également par l'apport des différents entraîneurs étrangers qui se sont succédé à la tête de l'équipe. Julio Velasco, qui avait fait ses preuves en décrochant deux titres mondiaux avec l'Italie, a pris les rênes de la sélection iranienne en 2011 pour lui permettre de faire ses premiers pas en Ligue mondiale deux ans plus tard. Suite au départ de Velasco, parti entraîner son pays natal, l'Argentine, c'est le Serbe Slobodan Kovac qui assure la relève sur le banc.

Sous la houlette de Kovac, les Iraniens ont franchi un nouveau cap et sont devenus de véritables stars chez eux. Selon le technicien, le volley pourrait même devenir le sport n°1 en Iran, devant le football. "C'est devenu compliqué de s'arrêter boire un café dans un centre commercial car de nombreuses personnes vous approchent pour prendre des photos ou simplement vous saluer." Lors des matchs de Ligue mondiale organisés à Téhéran, l'enceinte de 10 000 places affichait d'ailleurs complet et les supporters locaux affluaient sur place plusieurs heures avant le coup d'envoi des rencontres. Ils étaient également des milliers à s'être réunis à l'aéroport pour accueillir leurs héros, de retour de Florence.

Désormais, l'Iran se focalise sur le Championnat du monde. "Nous allons essayer d'arriver fin prêts au Mondial. Mon équipe est très forte et mes joueurs sont déterminés", avertissait Kovac. Selon lui, son capitaine et passeur est un élément clé du groupe iranien. Comme ses partenaires, Marouflakrani rêve de remporter une médaille au Championnat du monde. Cela lui permettrait de découvrir un nouvel horizon avant, pourquoi pas, de rejoindre une équipe européenne puisque plusieurs clubs italiens et turcs espèrent s'attacher les services de celui qui est considéré comme le meilleur passeur au monde à l'heure actuelle.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines