The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Stats à gogo : Circuit mondial FIVB de beach volley 2014, 29 juillet

 
L'Américaine Kerri Walsh Jennings a remporté sa 50e médaille d'or sur le Circuit mondial et affiche actuellement un bilan de 42-4 avec April Ross cette saison
 
Lausanne, Suisse, le 29 juillet 2014 — Le Grand chelem mixte FIVB de Long Beach, épreuve phare de la Série mondiale ASICS de beach volley, a tenu toutes ses promesses. En Californie, la Fédération internationale de volleyball (FIVB) peut se vanter d'avoir à nouveau su organiser un événement d'exception à l'occasion du deuxième tournoi consécutif doté de 1 000 000 $.

Le Circuit mondial FIVB de beach volley 2014 s’apprête à vivre le dernier de ses quatre Grands chelems mixtes consécutifs organisés à travers quatre pays en quatre semaines. Après une année blanche, le Circuit fera en effet escale en Autriche à l'occasion du Grand chelem FIVB A1 de Klagenfurt doté de 800 000 $ qui se déroulera sur les rives lac Wörthersee.

Alors que dix tournois masculins et onze féminins ont déjà eu lieu, voici quelques statistiques savoureuses concernant le Grand chelem de Long Beach et le Championnat du monde FIVB M-21 organisé la semaine dernière à Larnaca (Chypre).

•    De 50 pour Kerri – L'Américaine Kerri Walsh Jennings a franchi un nouveau cap lors du Grand chelem de Long Beach en remportant sa 50e couronne sur le Circuit mondial. En avril 2014, elle avait dépassé la Brésilienne Larissa Franca au classement des joueuses les plus titrées en décrochant sa 47e médaille d'or à l'Open FIVB de Fuzhou, premier événement de la saison. Triple médaillée d'or olympique (Athènes 2004, Pékin 2008 et Londres 2012), vainqueur du Circuit mondial avec Misty May-Treanor en 2002 et sacrée trois fois Meilleure joueuse FIVB (2007, 2012 et 2013), Kerri a encore un record à battre : celui des gains remportés sur une carrière sur le Circuit mondial FIVB. Actuellement quatrième avec 1 231 670 $, elle est devancée par un trio brésilien. Leader toujours en activité, Juliana Felisberta compte environ 200 000 $ d'avance sur Kerri. Ses compatriotes Larissa Franca – de retour sur le Circuit après 23 mois d'absence – et Shelda Bede, troisième, complètent le podium.

•    Choc des titans – Nations reines du beach volley, le Brésil et les États-Unis s'affrontaient pour la 90e fois en finale d'un tournoi féminin à Long Beach. Têtes de série n°1, April Ross/Kerri Walsh Jennings étaient opposées à Agatha Bednarczuk/Barbara Seixas (n°5) qu'elles avaient déjà rencontrées deux fois cette saison. À Fuzhou, les Américaines l'avaient emporté 22-20, 21-11 en 37 minutes en 8es de finale, mais Bednarczuk/Seixas avaient obtenu leur revanche en quarts de finale du Grand chelem de Shanghai en s'imposant 21-19, 21-17 en 38 minutes. Tombeuses des Brésiliennes en Californie, Ross/Walsh Jennings permettent aux États-Unis de mener 50-40 au nombre de confrontations directes en finale. À elles deux, les joueuses ont offert 30 victoires à leur pays. April et Kerri affichent actuellement un bilan de 4-0 en finale face à une formation brésilienne. Kerri en était à 24-11 avec ses anciennes partenaires Misty May-Treanor, Rachel Wacholder Scott et Holly McPeak tandis qu'April présentait un déficit de 2-6 avec Jen Kessy. En revanche, c'est la première fois qu'Agatha ou Barbara affrontait un duo américain en finale.

•    Nouveau bronze pour la Slovaquie –
Les Slovaques Natalia Dubovcova/Dominika Nestarcova ont atteint le dernier carré pour la deuxième fois de la saison sur le Circuit mondial. Troisième au Grand chelem de Stavanger en juin, la paire est à nouveau repartie avec le bronze à Long Beach. La qualification pour les demi-finales était une agréable surprise pour les Slovaques, respectivement 25es puis 17es aux Grands chelems de Gstaad et La Haye, les deux tournois qui ont suivi celui de Stavanger. Avant que Dubovcova/Nestarcova ne décrochent le bronze en Norvège, aucune équipe slovaque, hommes et femmes confondus, n'avait fait mieux qu'une cinquième place sur le Circuit, un classement que le duo avait atteint à trois reprises – Gstaad en 2012 puis Rome et Long Beach en 2013 – avant de se hisser dans le dernier carré.

•    Des sets prolifiques – Deux seconds sets et un premier set ont été longuement disputés à Long Beach. Les Italiennes Marta Menegatti/Viktoria Orsi Toth ont battu les Suédoises Nina Grawender/Karin Lundquist 21-11 et 29-27 après 44 minutes dans la Poule A et sont à égalité avec les Brésiliennes Maria Antonelli/Julia Felisberta, tombeuses des Argentines Ana Gallay/Georgina Klug 22-20, 29-27, pour la seconde manche la plus prolifique de la saison sur le Circuit mondial. Les Sud-Américaines ont par ailleurs disputé le match en deux sets le plus accroché de l'année puisque 98 points ont été inscrits dans cette rencontre de la Poule B. Les équipes gagnantes ont toutes deux terminé à la 9e place tandis que leurs adversaires malheureuses finissaient 17es. De leur côté, les Américaines Lauren Fendrick/Brooke Sweat ont dû inscrire 30 points pour s'adjuger la première manche face à Antonelli/Juliana en quarts de finale. Le match s'est finalement conclu sur le score 30-28, 21-17 après 53 minutes d'efforts, soit la rencontre en deux sets la plus longue de l'exercice 2014. Antonelli/Juliana avaient déjà disputé un premier set relevé (27-25) lors de leur victoire face aux Américaines Nicole Branagh/Whitney Pavlik en poule.

•    Sans-faute pour April et Kerri en poule – Avant d'atteindre la finale à Long Beach, April Ross/Kerri Walsh Jennings ont remporté leurs trois matchs de groupe pour se hisser directement en 8es de finale. Une habitude qui semble bien ancrée puisque le duo a toujours terminé en tête de sa poule en gagnant tous ses matchs lors des huit événements disputés cette année sur le Circuit mondial. Il s'agit de la seule équipe, hommes et femmes confondus, à ne s'être jamais inclinée en poules cette saison. Chez les femmes, le deuxième meilleur bilan est à mettre au crédit des Tchèques Kristyna Kolocova/Marketa Slukova (15-3 en six tournois) tandis que les Américains Phil Dalhausser/Sean Rosenthal sont les plus efficaces chez les hommes (22-2 en huit tournois).

•    Revanche américaine – Sacrés la semaine dernière au Grand chelem de La Haye, les Polonais Grzegorz Fijalek/Marius Prudel ont offert à leur pays une première médaille d'or sur le Circuit mondial FIVB en écartant Dalhausser/Rosenthal en trois sets 21-18, 13-21, 15-13 et 59 minutes de jeu en finale. Les Américains ont pris leur revanche à Long Beach en battant les Slaves 22-24, 21-17, 15-9 après une heure de lutte. Les deux équipes présentent donc actuellement un bilan de 2-2 : Dalhausser/Rosenthal avaient remporté la première confrontation en 2013 à Fuzhou et Fijalek/Prudel s'étaient imposés en demi-finale au Grand chelem de Moscou en juin dernier. Le bilan entre les deux pays en finale (2-1) parle désormais en faveur des Américains puisque Dalhausser/Todd Rogers avaient pris le meilleur sur Fijalek/Prudel 21-15, 15-21, 15-13 en 53 minutes de jeu au Grand chelem de Stare Jablonki en 2011.

•    4e équipe américaine médaillée– Troisièmes à Long Beach, Todd Rogers/Theo Brunner sont devenus la quatrième équipe américaine masculine à terminer sur le podium sur le Circuit mondial 2014. Phil Dalhausser/Sean Rosenthal, sacrés en Californie, ont raflé leur cinquième médaille de la saison (trois ors, un argent, un bronze). De leur côté, Ryan Doherty/Nick Lucena ont obtenu l'argent au Grand chelem de Berlin et le bronze à Gstaad alors que Tri Bourne/John Hyden ont décroché l'or à Berlin. En dehors de Dalhausser/Rosenthal, les équipes américaines ont toujours terminé sur le podium après être passées par les qualifications. Rogers/Brunner sont devenus le septième duo masculin à repartir avec une médaille en démarrant la compétition au stade des qualifs et contribuent ainsi à établir un nouveau record après celui battu en début de saison. Chez les hommes, aucun pays n'avait vu quatre équipes ou huit joueurs différents obtenir une médaille au cours d'une même année. Les États-Unis rejoignent en revanche l'Allemagne qui a vu quatre duos et huit joueuses terminer sur le podium dans le tableau féminin en 2014.

•    Une poule relevée – La Poule A du tableau masculin à Long Beach ne semblait a priori pas plus serrée que les autres groupes constitués jusque-là sur le Circuit mondial. Les têtes de série étaient réparties de manière habituelle et seuls Phil Dalhausser/Sean Rosenthal (n°1) avaient fait mieux qu'une 5e place auparavant. Pourtant, l'ensemble des six matchs a dû se départager au tie-break, une grande première en 1 457 rencontres organisées depuis que six matchs sont disputés sur le Circuit par les quatre équipes d'une même poule. Auparavant, cinq matchs sur six s'étaient décidés en trois manches à 19 reprises seulement, hommes et femmes confondus. Dans le tableau masculin, ce n'était plus arrivé depuis le Grand chelem de Long Beach 2013 (Poule H). Par ailleurs, deux des équipes issues de la Poule A cette année se sont hissées dans le dernier carré, mais Dalhausser/Rosenthal ont à nouveau pris le meilleur sur les Allemands Alexander Walkenhorst/Stefan Windscheif (n°16), en deux manches cette fois ( 21-13, 21-12). Les deux autres formations, les Allemands Markus Bockermann/Mischa Urbatzka (n°17) – qui avaient déjà terminé 5es par le passé – ont fini lanterne rouge et 25es alors que les Canadiens issus des qualifications Josh Binstock/Sam Schachter (n°32) ont perdu leur premier match à élimination directe pour terminer à la 17e place.

•    Les qualifs sourient aux Nord-Américains –
Deux équipes canadiennes et deux duos américains ont passé les qualifications pour atteindre le tour principal à Long Beach. C'est la deuxième fois cette saison que deux équipes masculines de deux pays différents passent les éliminatoires puisque la Chine et le Brésil avaient réalisé cette performance à l'Open FIVB de Puerto Vallarta. Le Canada avait déjà vu deux équipes atteindre le tour principal à Fuzhou et les États-Unis sont désormais coutumiers du fait puisque deux paires masculines avaient passé les qualifications cette saison aux Grands chelems de Shanghai, Moscou, Berlin, Stavanger et Gstaad.

•    Première pour le Canada chez les jeunes – Les Canadiennes Sophie Bukovec/Tiadora Miric ont offert à leur pays une première médaille d'or chez les femmes dans un Championnat du monde par catégorie d'âge en s'imposant en finale du Mondial M-21 à Larnaca. Les Nord-Américaines terminent la compétition avec un bilan de 8-1 en ne s'étant inclinées qu'une fois en poule face aux tenantes du titre Jagoda Gruszczynska/Katarzyna Kociolek. Bukovec/Miric ont obtenu leur revanche en quarts de finale contre les Polonaises puis ont écarté des équipes suisse et lituaniennes pour s'adjuger l'or. Leurs compatriotes Garrett May/Sam Schachter avaient offert au Canada sa première médaille d'or chez les jeunes en remportant le Championnat du monde M-21 à Alanya (Turquie) en 2010. Chez les femmes, le meilleur classement remontait à une médaille d'argent décrochée par Victoria Altomare/Melissa Humana-Paredes chez les M-21 à Halifax (Canada) en 2011.

•    Les Polonais dominateurs – Les Polonais Michal Bryl/Kacper Kujawiak ont raflé un second titre chez les jeunes en s'imposant chez les M-21 à Larnaca, une ville qui leur réussit puisqu'ils y avaient empoché l'or chez les M-19 en 2012. Il s'agit du 13e sacre pour la Pologne dans un Mondial par catégorie d'âge depuis que le premier a été organisé en 2001. Par ailleurs, les Slaves ont toujours remporté au moins une médaille d'or depuis 2009. Voici la liste des équipes polonaises sacrées chez les jeunes :
o    Katarzyna Urban/Joanna Wiatr, Championnat du monde FIVB M-18, 2004, Termoli, Italie
o    Michal Kadziola/Jakub Szalankiewicz, Championnat du monde FIVB M-19, 2007, Myslowice, Pologne
o    Michal Kadziola/Jakub Szalankiewicz,
Championnat du monde FIVB M-21, 2009, Blackpool, Angleterre
o    Monika Brzostek/Kinga Kolosinka,
Championnat du monde FIVB M-21, 2009, Blackpool, Angleterre
o    Piotr Kantor/Bartosz Losiak,
Championnat du monde FIVB M-21, 2010, Porto, Portugal
o    Lukasz Kaczmarek/Maciej Kosiak,
Championnat du monde FIVB M-19, 2011, Umag, Croatie
o    Karolina Baran/ Katarzyna Kociolek,
Championnat du monde FIVB M-19, 2011, Umag, Croatie
o    Michal Bryl/Kacper Kujawiak,
Championnat du monde FIVB M-19, 2012, Larnaca, Chypre
o    Piotr Kantor/Bartosz Losiak,
Championnat du monde FIVB M-21, 2012, Halifax, Canada
o    Jagoda Gruszczynska/Katarzyna Kociolek,
Championnat du monde FIVB M-21, 2013, Umag, Croatie
o    Piotr Kantor/Bartosz Losiak,
Championnat du monde FIVB M-23, 2013, Myslowice, Pologne
o    Michal Bryl/Kacper Kujawiak,
Championnat du monde FIVB M-21, 2014, Larnaca, Chypre
o    Maciej Kosiak/Maciej Rudol,
Championnat du monde FIVB M-23, 2014, Myslowice, Pologne

Prochaine génération

Dans le cadre des initiatives du président de la FIVB Ary S. Graça F° et de son équipe de la direction, le calendrier international FIVB 2014 de beach volley comporte également quatre Championnats du monde FIVB de jeunes en plus des Jeux olympiques de la jeunesse 2014 à Nankin (Chine, 17-27 août). Le Championnat du monde FIVB M-17 de beach volley (Acapulco, Mexique, 15-20 juillet) fera ses débuts cette année tandis que le Championnat M-23 (Mysłowice, Pologne, 10-15 juin) a fait ses premiers pas en 2013. L’année 2014 sera l’occasion de disputer le 14e Championnat M-21 (Larnaca, Chypre, 23-27 juillet) et le 13e Championnat M-19 (Porto, Portugal, 29 juillet-3 août).

Le premier tournoi FIVB par catégorie d'âge s'est tenu en juin en Pologne et a vu les locaux Maciej Kosiak/Maciej Rudol s'imposer dans le tableau masculin du Mondial M-23 tandis que les Australiennes Mariafe Artacho/Nicole Laird l'emportaient chez les femmes. Les Suisses Florian Breer/Yves Haussener et les Américaines Morgan Martin/Kathryn Plummer sont entrés dans l'histoire au Mexique en remportant le tout premier Mondial M-17. Enfin, les Polonais Michael Bryl/Kacper Kujawiak et les Canadiennes Sophie Bukovec/Tiadora Miric ont remporté l'or la semaine dernière à Larnaca.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines