The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

L'or pour les Américaines Ross/Walsh Jennings à Long Beach

 
L'Américaine Kerri Walsh Jennings (à g.) sert April Ross lors de la finale du Grand chelem de Long Beach
 
Long Beach, États-Unis, le 27 juillet 2014 – Peu habituées à disputer un tournoi international à domicile, les Américaines April Ross/Kerri Walsh Jennings (têtes de série n°1) ont profité au maximum de l'occasion qui leur était présentée en battant les Brésiliennes Agatha Bednarczuk/Barbara Seixas (n°5) sur le score de 2-0 (21-17, 21-17) en finale du Grand chelem FIVB de Long Beach doté de 1 000 000 de dollars.

Après dix ans d'absence, le Circuit mondial FIVB de beach volley faisait escale pour la deuxième saison de rang à Long Beach, le tournoi se déroulant dans un site spécialement construit pour l’occasion sur le sable d’Alamitos Beach, à proximité du Marina Green Park.

Les États-Unis et le Brésil dominent le beach volley depuis la création de cette discipline olympique il y a environ 30 ans. Chez les femmes, ces deux nations se sont affrontées 90 fois en finale d'un tournoi du Circuit mondial et ce sont actuellement les Américaines qui présentent un meilleur bilan avec 50 victoires pour 40 défaites.

Le tournoi
Le Grand chelem FIVB de Long Beach, doté de 1 million $, organisé dans le cadre de la Série mondiale ASICS de beach volley, est le troisième d’une série de quatre Grands chelems disputés dans quatre pays différents : la Suisse, les Pays-Bas, les États-Unis et l’Autriche. Les rencontres bénéficieront d’une couverture élargie via le réseau de chaînes de la NBC de vendredi à dimanche. Le Grand chelem FIVB de Long Beach est un véritable festival comprenant des activités ludiques se jouant à 4 ou 6 personnes, un tournoi pour jeunes et des soirées concerts.
 
Grosse cagnotte
Le Grand chelem FIVB de Long Beach, doté de 1 million $, est le 307e tournoi FIVB masculin et le 271e tournoi FIVB féminin. Rappelons que le circuit masculin a vu le jour en 1987 et son équivalent féminin en 1992. Les gains seront répartis de la façon suivante à Long Beach : 70 000 $ pour les équipes médaillées d’or, 52 000 $ pour les médaillés d’argent, 40 000 $ pour les médaillés de bronze et 30 000 $ pour les quatrièmes sur une cagnotte totale de 1 000 000 $.

Résumé de la finale
Profitant de l'enthousiasme et des encouragements continus d'un public venu en masse les supporter sur le court central de Long Beach, Ross/Walsh Jennings ont pratiqué un volley méthodique pour écarter en deux sets une équipe brésilienne en constant progrès après 37 minutes d'efforts.

Au début du premier set, les deux formations faisaient jeu égal avec cinq situations d'égalité jusqu'à 6-6. Les locales prenaient alors les devants à 8-7 et inscrivaient cinq points pour mener 13-8. Bednarczuk/Seixas revenaient ensuite à trois points des Américaines par trois fois mais commettaient une erreur au service qui assurait le gain de la manche à leurs adversaires.

Dans le deuxième acte, Ross/Walsh Jennings s'adjugeaient les deux premiers points mais les Brésiliennes revenaient à 8-8. À égalité sur les trois points suivants, les Américaines faisaient la différence sur une attaque croisée de Walsh Jennings puis un contre de Ross pour finalement creuser l'écart (19-14). Les Sud-Américaines écartaient une première balle de match mais Ross mettait fin aux espoirs adverses d'une frappe impitoyable.

Les Brésiliennes n'auront fait la course en tête qu'une seule fois lors de cette rencontre : à 5-4 dans le premier set. Tenues à dix partout dans la deuxième manche, les hôtes sont quant à elle passées à la vitesse supérieure pour inscrire sept des neuf points suivants.

Quasiment irréprochable tout au long de la rencontre, Ross a totalisé 11 attaques gagnantes, deux contres et six manchettes pour une seule faute directe. Walsh Jennings n'était pas en reste avec 21 attaques réussies, un contre et huit manchettes pour une seule faute directe, lors de la première balle de match. Côté brésilien, Seixas a totalisé 19 attaques gagnantes, un ace et sept manchettes contre neuf attaques, un contre, un ace et trois manchettes pour Bednarczuk.

Invaincues tout au long du tournoi avec un bilan de 7-0, Ross/Walsh Jennings ont désormais remporté deux de leurs trois rencontres face à Bednarczuk/Seixas, décrochant au passage leur sixième médaille d'or en 11 compétitions disputées ensemble sur le Circuit mondial.

Les Brésiliennes présentent de leur côté un bilan de 6-1 à Long Beach où elles ont obtenu leur toute première médaille d'argent sur le Circuit en tant qu'équipe. Il s'agit également de leur quatrième apparition dans le dernier carré en 18 tournois. Bednarczuk s'est hissée à neuf reprises en demi-finales et a obtenu une médaille d'or et trois d'argent en 73 tournois disputés en huit saisons. Seixas est arrivée sept fois dans le dernier carré et a remporté une médaille d'or et deux d'argent en 38 apparitions sur le Circuit mondial.

En 11 tournois disputés ensemble, Ross/Walsh Jennings se sont hissées six fois dans le dernier carré et ont toujours fini avec l'or autour du cou. D'un point de vue individuel, Walsh Jennings – triple médaillée d'or olympique – est arrivée 75 fois en demi-finale. Elle a raflé 50 titres FIVB et 15 médailles d'argent en 97 tournois disputés en 13 saisons. Médaillée d'argent à Londres 2012, Ross en est à sa neuvième saison sur le Circuit mondial. Elle est arrivée 42 fois dans le dernier carré et a obtenu 16 médailles d'or et 12 d'argent en 94 tournois.

"Tout a souri à Kerri. De mon côté, j'ai eu quelques difficultés en défense, c'est pour ça que l'on contrait. Kerri a effectué quelques réceptions cruciales. Elles possèdent une très bonne équipe. Je suis sûre qu'elles vont aller loin dans les nombreux tournois à venir. Je suis fière de la façon dont on a joué ensemble. Ce match était l'illustration parfaite de ce que peut donner le travail d'équipe", affirmait Ross, à la fête avec les supporters américains à l'issue de la rencontre.

Walsh Jennings était elle aussi sur un nuage. "Même quand un tournoi se déroule mal, on se rapproche un peu plus de notre but ultime qui est le titre olympique à Rio. On avait très envie de gagner ici pour nous, pour notre entraîneur, nos familles et nos amis. Les moments difficiles nous rendent plus fortes. Mais aujourd'hui, nous pouvons garder la tête haute. On est gonflé à bloc et on a remporté l'or chez nous."

Résumé de la petite finale
La petite finale disputée dimanche matin opposait les Slovaques Dominika Nestarcova/Natalia Dubovcova (n°14) aux Espagnoles Liliana Fernandez/Elsa Baquerizo (n°4) battues sur le score de 21-19, 12-21, 15-13 en 49 minutes.

Après avoir remporté chacune un set, les deux équipes s'affrontaient dans un tie-break extrêmement serré avec dix situations d'égalité notamment à 11, 12 et 13 partout. Les Espagnoles commettaient alors une erreur au service puis en attaque pour permettre à leurs adversaires de s'adjuger le match.

La troisième fois était donc la bonne pour Nestarcova/Dubovcova, battues lors de leurs deux premières confrontations face à Fernandez/Baquerizo cette année.

"Je veux simplement remercier Nata (Dubovcova) car elle a très bien joué aujourd'hui, contrairement à moi", déclarait Nestarcova. "Je pense qu'on a réalisé de bonnes choses collectivement. Parfois c'est Nata qui est moins bien, parfois c'est moi. C'est très important de jouer en équipe et de s'entraider. Elle m'a beaucoup soutenue aujourd'hui donc je tiens à lui dire merci."

Nestarcova/Dubovcova terminent le tournoi avec un bilan de 6-1 et décrochent leur deuxième médaille de bronze de la saison tandis que la paire Fernandez/Baquerizo, mieux classée, présente un bilan de 5-3.

Les Espagnoles atteignaient pour la septième fois le dernier carré pour 70 apparitions sur le Circuit mondial en huit saisons. Elles possèdent trois médailles d'argent et une de bronze.

Les Slovaques, qui ont passé quasiment l'intégralité de leur carrière ensemble, ont disputé 41 tournois sur le Circuit pour deux apparitions en demi-finale et deux médailles de bronze après celle obtenue cette année à Stavanger (Norvège).




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines