The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Nouveau duel américano-polonais en finale masculine à Long Beach

 
Devant des tribunes pleines à craquer, le smash du Polonais Gregorz Fijalek passe le contre de l’Américain Theodore Brunner à l’occasion de la victoire de Fijalek/Prudel sur Brunner/Rogers samedi en demi-finale de la Série mondiale ASICS de beach volley
 
Long Beach, États-Unis, le 26 juillet 2014 — Au terme d’un tournoi très relevé, ce sont des équipes de Pologne et des États-Unis qui vont s’affronter dimanche devant les télévisions du monde entier lors de la finale hommes du Grand chelem mixte FIVB de Long Beach de la Série mondiale ASICS doté d'un million de dollars.

Dimanche, les finales masculine et féminine ainsi que les matchs pour la médaille de bronze dans les deux tableaux se joueront sur le court central à partir de 10h (heure locale). Le tournoi, organisé pour la deuxième année consécutive, se déroule sur un site entièrement consacré au beach volley, sur le magnifique sable d'Alamitos Beach, près de Marina Green Park. L’entrée est gratuite et des billets VIP sont en vente sur le site Internet de l’événement à l’adresse www.wsobv.com.

Présentation de la finale
Les vainqueurs des demi-finales de samedi se préparent désormais à vivre sur le sable de Long Beach l’épreuve ultime, qui constitue une revanche de la finale du Grand chelem FIVB Transavia qui s’est disputée la semaine dernière aux Pays-Bas et s’est achevée sur une victoire polonaise (21-18, 13-21, 15-13) en 59 minutes.

Les tenants du titre et têtes de série numéro un Phil Dalhausser/Sean Rosenthal auront fort à faire face aux Polonais Mariusz Prudel/Grzegorz Fijalek (n°2), qui ont remporté à La Haye leur première médaille d’or sur le Circuit mondial FIVB.

Prudel/Fijalek ont remporté leurs six matchs pour parvenir en finale, tout comme leurs adversaires américains. Ce sera la quatrième rencontre entre les deux équipes et Prudel/Fijalek mènent pour l’instant 2-1 après avoir perdu la première confrontation. C’est la treizième fois que les deux hommes atteignent au moins les demi-finales en 59 tournois sur le Circuit mondial disputés ensemble.

De leur côté, Dalhausser et Rosenthal ont remporté cinq médailles d’or depuis le début de leur association la saison dernière pour huit présences en demi-finales sur un total de seize tournois disputés côte-à-côte sur le Circuit mondial. À titre individuel, Dalhausser a remporté 28 médailles d’or sur 78 épreuves FIVB disputées tandis que Rosenthal en a remporté 9 sur 81 tournois FIVB disputés. Cela fait onze ans que les deux joueurs évoluent sur le Circuit mondial.

Présentation de la petite finale
Avant la finale aura lieu le match pour la médaille de bronze, qui opposera les Allemands Alexander Walkenhorst/Stefan Windscheif (n°16) aux Américains Todd Rogers/Theodore Brunner (n°25).

Rogers/Brunner se sont associés en début de saison et parviennent pour la première fois en demi-finale d’une épreuve FIVB sur cinq tournois disputés ensemble. Leur parcours à Long Beach a démarré mardi par les qualifications, qui leur ont permis de faire partie des 32 équipes inscrites dans le tableau final. Les deux hommes ont gagné cinq matchs sur sept. À quarante ans, Todd Rogers, médaillé d’or olympique, dispute sa 17e saison sur le Circuit mondial FIVB, où il a remporté 24 médailles d’or en 119 tournois. Pour sa part, Brunner dispute sa sixième saison sur le Circuit mondial, où son meilleur résultat était jusqu’ici la cinquième place obtenue cette année avec Rogers à l’Open FIVB de Puerto Vallarta, au Mexique.

Les Allemands Walkenhorst/Windscheif, qui ont également remporté cinq matchs sur sept dans le tournoi, font partie des espoirs du beach volley allemand. À 25 ans, Walkenhorst dispute sa cinquième saison sur le Circuit mondial. Son meilleur résultat est une deuxième place à l’Open d’Anapa 2013, en Russie. Il dispute cette semaine sa 21e épreuve FIVB. Quant à Windscheif, il est âgé de 26 ans et en est à sa dixième saison internationale en comptant les championnats du monde cadets. Il a remporté deux médailles de bronze en 62 tournois disputés.

Résultats des demi-finales
Avec une équipe locale qualifiée dans chacune des deux demi-finales, le public a pu soutenir ses joueurs toute la journée. C’est donc en grand nombre et sous un soleil brûlant que ces connaisseurs de beach volley ont assisté sur le court central à la première demi-finale, qui a vu les Polonais Prudel/ Fijalek dominer Todd Rogers/Theodore Brunner en deux sets (21-15, 21-19) et 38 minutes.

Dans la seconde demi-finale, Dalhausser/Rosenthal ont facilement écarté Alexander Walkenhorst/Stefan Windscheif (21-13, 21-12) en 38 minutes pour le plus grand plaisir de leurs supporters, particulièrement bruyants pour l’occasion après leur déception de la première demi-finale.

Résumé des demi-finales
Dans leur victoire sans partage, Dalhausser/Rosenthal ont dominé leurs adversaires du premier au dernier point. Au second set, les Américains menaient 7-5 lorsqu’ils sont passés en quelques minutes à 20-9, notamment grâce à quatre aces consécutifs de Dalhausser, qui a réussi huit contres, cinq aces et six points gagnants, un record. De son côté, Rosenthal a inscrit onze points gagnants, un ace et trois sauvetages.

Après cette victoire très convaincante alors que beaucoup s’attendaient à un match plus serré, Dalhausser a commenté : "Les deux dernières fois que nous avions joué contre eux, ça s’était terminé 15-11 et 15-12 au troisième set. Ils n’étaient pas au mieux. Je crois qu’ils étaient peut-être un peu nerveux, puisque c’était leur première demi-finale. C’était notre chance... Mais on a bien joué aussi. Je ne veux rien retirer à notre mérite... Les Polonais, eux, nous ont battus les deux dernières fois. Espérons que ce sera notre tour cette fois-ci. La troisième fois est la bonne, non ? On a perdu contre eux la semaine dernière aux Pays-Bas. J’aimerai vraiment les battre cette semaine à domicile pour notre revanche. [À propos de ses quatre aces consécutifs] J’ai réussi quatre excellents services. Mais quand on mène de six points, on a moins de pression donc on peut se lâcher. Réussir quatre aces consécutifs à 17 partout, ce serait un peu plus impressionnant."

Rosenthal a ajouté : "C’était vraiment notre meilleur match du week-end. Pour eux, c’était leur première demi-finale ensemble aussi bien qu’à titre individuel. Peut-être qu’ils se sont montrés un peu nerveux. On en a profité en jouant bien. On est restés réguliers, sans rien lâcher. Ils nous ont donné quelques points assez tôt dans la partie. On leur a mis beaucoup de pression et ils ont commis quelques erreurs."

De leur côté, les Polonais Prudel/Fijalek ont mené tôt et n’ont plus lâché la tête lors de leurs deux manches face à Rogers/Brunner, malgré un baroud d’honneur des Américains vers la fin qui a rendu la fin du second set beaucoup plus serrée.

Prudel a donné son avis après la rencontre : "C’est le premier tournoi que nous disputons sur le sol américain et tout s’est très bien passé pour nous. Aujourd’hui, on a eu la chance de jouer devant un énorme public, avec la surprise de constater la présence de nombreux supporters polonais. C’était aussi un match face à Todd [Rogers], champion olympique, dans son propre pays. On a bien joué et, à l’exception de la toute fin de match, on a réussi à les maintenir à distance. En finale, on aura l’occasion d’affronter une équipe américaine encore meilleure, Dalhausser/Rosenthal, qu’on vient de rencontrer à La Haye. Ça risque d’être, comme dimanche dernier, un match extrêmement difficile."

Le tournoi

Le Grand chelem FIVB de Long Beach est l’épreuve phare de la Série mondiale ASICS de beach volley, un festival de plage de Californie du Sud durant lequel sont organisés des tournois à 4 et 6 joueurs, un tournoi de jeunes et des concerts en soirée. L'événement bénéficie de retransmissions en direct ou le même jour, assurées conjointement par NBC Sports Network, Universal Network et NBC TV Network.

Grosse cagnotte
Le Grand chelem FIVB de Long Beach, doté d’$1 000 000, est le 307e tournoi FIVB masculin et le 271e tournoi FIVB féminin. Rappelons que le circuit masculin a vu le jour en 1987 et son équivalent féminin en 1992. Les gains seront répartis de la façon suivante à Long Beach : $70 000 pour les équipes médaillées d’or, $52 000 pour les médaillés d’argent, $40 000 pour les médaillés de bronze et $30 000 pour les quatrièmes sur une cagnotte totale de $1 000 000.

Au total, 79 équipes masculines provenant de 29 pays, ainsi que 60 paires féminines issues de 26 nations, étaient inscrites au début du Grand chelem de Long Beach, chaque duo ayant été sélectionné par sa fédération nationale.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines