The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La Série mondiale, écrin du Grand chelem FIVB de Long Beach à 1 000 000 $

 
Karin Lundqvist et sa coéquipière suédoise Nina Grawender se sont qualifiées pour le Tour principal du Grand chelem de Long Beach
 
Long Beach, États-Unis, le 22 juillet 2014 – De retour aux USA pour la deuxième année consécutive après dix ans d’absence, la Fédération internationale de volleyball (FIVB) bénéficiera cette année encore d’une magnifique scène pour l’étape américaine du Circuit mondial FIVB de beach volley : la Série mondiale ASICS accueille en effet le Grand chelem FIVB de Long Beach, un tournoi mixte doté de 1 000 000 $.

Organisé sur les somptueuses plages californiennes, ce tournoi possède une dotation record, égalée seulement par le Grand chelem de La Haye disputé la semaine dernière aux Pays-Bas. Le véritable festival organisé autour de cette compétition bénéficiera d’une couverture exhaustive assurée par le réseau NBC. La phase de qualification disputée mardi a vu huit équipes féminines (de huit pays différents) et huit duos masculins (représentant six pays) décrocher leur billet pour la phase de poules, qui débute mercredi.

Ce tournoi marque le troisième Grand chelem d’une série de quatre organisés dans quatre pays différents : après Gstaad (Suisse) puis La Haye, Amsterdam et Apeldoorn (Pays-Bas) la semaine dernière, le Circuit mondial fait donc étape à Long Beach, avant de rejoindre Klagenfurt (Autriche, 29 juillet-3 août).

Le Grand chelem FIVB de Long Beach est l’épreuve phare de la Série mondiale ASICS de beach volley, un festival de plage de Californie du Sud durant lequel sont organisés des tournois à 4 et 6 joueurs, un tournoi de jeunes et des concerts en soirée. L'événement bénéficie de retransmissions en direct ou le même jour, assurées conjointement par NBC Sports Network, Universal Network et NBC TV Network.

Le tournoi est divisé en trois temps : la phase de qualification, organisée mardi et qui permet de distribuer les derniers billets pour la phase de poules, qui débute mercredi et voit s’affronter 32 équipes par tableau. Vient ensuite la phase à élimination directe, avec les quarts de finale à partir de vendredi, et enfin les matches à médailles dimanche, à partir de 10h00 (heure locale). Le tournoi se déroule sur un site entièrement consacré au beach volley, sur le magnifique sable de Marina Green Park sur East Lakeshore Drive. L’entrée est gratuite et des billets VIP sont en vente sur le site internet de l’événement à l’adresse www.wsobv.com.

Au total, 79 équipes masculines provenant de 29 pays, ainsi que 60 paires féminines issues de 26 nations, étaient inscrites au début du Grand chelem de Long Beach, chaque duo ayant été sélectionné par sa fédération nationale respective.

Éliminatoires féminins
Le tournoi qualificatif a livré son verdict : les huit équipes qualifiées sont Larissa Franca/Talita Antunes (Brésil), Melissa Humana-Paredes/Taylor Pischke (Canada), Isabel Schneider/Teresa Mersmann (Allemagne), Mashkova Tatyana/Irina Tsimbalova (Kazakhstan), Martha Ruevuelta/Bibiana Candelas (Mexique), Karin Lundqvist/Nina Grawender (Suède), Tanja Goricanec/Tanja Huberli (Suisse) et Heather Hughes/Christal Engle (États-Unis).

Cette première partie du tournoi n’a pas manqué de surprises, à l’image de l’exploit réalisé par la paire suédoise Lundqvist/Grawender (tête de série n°17), qui a éliminé les sœurs brésiliennes Maria Clara Salgado/Carolina Salgado (n°1) en deux sets et 40 minutes (21-15, 22-20). "Nous avons été à notre meilleur niveau pour réussir à battre une très, très bonne équipe", se réjouissait Lundqvist. "Nous jouons chaque match à fond, mais ce résultat est vraiment spécial. Nous sommes vraiment ravies de participer au Tour principal de ce magnifique tournoi aux États-Unis."

L’Américaine Engle était dans le même état d’esprit après le succès de son équipe sur la paire chinoise Yuanyuan Ma/Xinyi Xia : "Je suis tellement contente, et tellement fière que notre équipe soit présente ici ! Nous avons déjà disputé plusieurs matchs sur ce sable, ce qui nous a permis de prendre nos marques. Mais cette rencontre était géniale. Je pense qu’on a réussi le match de notre vie, et au final il y a cette victoire sur une bonne équipe chinoise. C’est une sensation merveilleuse !"

Éliminatoires masculins
Deux équipes canadiennes ont franchi l’écueil de la phase de qualification, Christian Redmann/Maverick Hatch et Josh Binstock/Sam Schachter, tout comme deux duos des États-Unis, Todd Rogers/Theodore Brunner et James Drost/Casey Jennings. Les autres équipes qualifiées sont Vitor Felipe/Evandro Goncalves (Brésil), Cheng Chen/Jian Li (Chine), Marco Grimalt/Esteban Grimalt (Chili) et Kubala Premysl/Jan Hadrava (République tchèque).

Le Canada a donc qualifié trois équipes pour le Tour principal (deux masculines, une féminine), tout comme les États-Unis.

Réactions d’après-match
Après avoir disposé de la paire autrichienne Daniel Mullner/Jorg Wutzl en trois sets, le beach volleyeur américain Jennings déclarait : "Nous avons enfin pris nos marques. Une fois que vous êtes chaud sur le terrain, vous oubliez l’importance du match, ce qui est très important. Il nous a fallu un moment pour entrer totalement dans notre match. Au final, on a débranché le cerveau et joué comme on sait le faire."

Le Tchèque Premysl Kubala était forcément satisfait après le succès en deux sets de son duo face aux Portoricains : "C’est marrant, parce qu’hier, on s’est justement entraînés contre cette équipe portoricaine pour mettre en place notre tactique ! Je joue avec mon coéquipier depuis seulement quelques semaines, donc on a logiquement commis des erreurs dans ce match : il faudra progresser pour le tour suivant."

De son côté, l’athlète canadien Josh Binstock se réjouissait de sa victoire sur la paire américaine William Montgomery/Stafford Slick : "Ça n’a pas été notre meilleur match, mais ce résultat nous apportera quand même de la confiance. On n’est pas toujours à son meilleur niveau, mais le plus important, c’est de ne jamais baisser les bras. Mais je suis content de notre qualification, c’est une bonne chose de faite."

Les leaders du Circuit mondial FIVB 
Les trois meilleures équipes de chaque tableau reçoivent respectivement 800, 720 et 640 points dans les Grands chelems du Circuit mondial 2014. 

Après neuf tournois masculins et dix compétitions féminines, les podiums des classements de points et de gains sont composés de six pays : Brésil, Chine, République tchèque, Italie, Lettonie et États-Unis. Tous les leaders de ces deux classements sont engagés dans le Grand chelem de Long Beach, à l’exception de la paire tchèque.

Les Américains Dalhausser/Rosenthal prennent la première place avec 4 100 points, suivis des Lettons Aleksandrs Samoilovs/Janis Smedins (3 650 pts) et des Brésiliens Alison Cerutti/Bruno Oscar Schmidt (3 590 pts).

En termes de gains, la paire Dalhausser/Rosenthal est en tête avec 224 000 $, devant les Polonais Gregorz Fijalek/Mariusz Prudel (149 000 $) et les Brésiliens Cerutti/Schmidt (118 000 $).

Chez les femmes, les Brésiliennes Juliana Felisberta/Maria Antonelli dominent toujours le classement avec 4 480 points, suivies des Chinoises Fan Wang/Yuan Yue (4 100 pts) et des Américaines April Ross/Kerri Walsh Jennings (3 820 pts).

Au classement des gains sur le Circuit mondial FIVB 2014, Ross/Walsh Jennings caracolent toujours en tête avec 184 000 $, devant Juliana/Antonelli (165 375 $) et les Tchèques Kristyna Kolocova/ Marketa Slukova (152 000 $).

Un quatuor impressionnant 
Le Grand chelem de Gstaad puis celui de La Haye disputé la semaine dernière ont lancé une série de quatre Grands chelems organisés dans quatre pays différents et d’une dotation globale de 3,6 M$. En effet, si les tournois de Gstaad et Klagenfurt bénéficie d’une tirelire classique de 800 000 $, les étapes de La Haye et Long Beach sont chacune dotées de 1 000 000 $, un record.

La délégation américaine
En tant que pays hôte, les États-Unis possèdent quatre équipes masculines et cinq paires féminines automatiquement qualifiées pour le tour principal. Chez les hommes, les locaux pourront compter sur Jake Gibb/Casey Patterson, John Hyden/Tri Bourne, Nick Lucena/Ryan Doherty et Sean Rosenthal. Chez les femmes, ils pourront encourager Kerri Walsh Jennings/April Walsh, Lauren Fendrick/Brooke Sweat, Emily Day/Summer Ross, Lane Carico/Brittany Hochevar et Nicole Branagh/Whitney Pavlik.

Par ailleurs, les USA ont présenté en phase de qualification trois équipes masculines (Todd Rogers/Theodore Brunner, William Montgomery/Stafford Slick et James Drost/Casey Jennings) ainsi que deux paires féminines (Heather Hughes/Christal Engle et Kendra Vanzwieten/Allison Daley).

Palmarès de la dernière édition 
En 2013, le tournoi masculin du Grand chelem FIVB de Long Beach a été remporté par le duo américain Sean Rosenthal/Phil Dalhausser. La médaille d’or féminine était revenue à une paire brésilienne fraîchement formée, Talita Antunes/Taiana Lima.

Les précédents tournois
Les États-Unis ont accueilli 20 tournois du Circuit mondial FIVB (10 masculins et 10 féminins), et c’est le Brésil qui possède le palmarès le plus fourni dans les deux tableaux. Chez les hommes, les Auriverde y comptent 11 médailles, devant les États-Unis (8), suivis de l’Argentine, la Norvège et la Suisse (2 chacun). Les nations à être montées une fois sur le podium aux États-Unis sont le Canada, l’Italie et l’Espagne.

Il en va de même pour les tournois féminins : les paires brésiliennes se sont offert 14 médailles, devançant les États-Unis (12 médailles), l’Australie (3) et l’Allemagne (1).

Le retour de Juliana et Larissa
Après une année de break sur le Circuit mondial en 2013, la célèbre beach volleyeuse brésilienne Juliana Felisberta Silva a repris du service aux côtés de la talentueuse et expérimentée Maria Antonelli. Juliana a évolué sur le Circuit brésilien la saison passée suite au départ à la retraite de son ancienne partenaire, la légendaire Larissa Franca avec qui elle avait remporté le classement par points à sept reprises sur le Circuit mondial entre 2005 et 2012 (un record), le Championnat du monde FIVB de beach volleyball en 2011 et le bronze aux JO de Londres. Juliana/Antonelli mène le classement des points et occupe la 3e place du classement des gains, avec 49 victoires et 14 défaites cette année dans le Circuit mondiale FIVB, où la paire a remporté trois fois l’argent (Fuzhou, Puerto Vallarta, Berlin) et une fois le bronze (La Haye).

La Brésilienne Larissa a fait son retour aux compétitions FIVB à La Haye, où elle était associée à Talita Antunes, championne FIVB 2013 et championne olympique. Elles terminaient à la neuvième place pour leur premier tournoi marquant leur retour, avec un bilan de 3 succès et 1 revers, concédé face aux futures championnes, Lima et Alves.

Dotation 
Le Grand chelem de Long Beach est le 307e tournoi FIVB masculin depuis le lancement du Circuit en 1987 et le 271e tournoi féminin depuis 1992, année où des épreuves féminines ont été inscrites au calendrier du Circuit mondial. Les médaillés d'or du Grand chelem FIVB de La Haye se partageront 70 000 $, les médaillés d'argent 52 000 $, les médaillés de bronze 40 000 $ et les équipes classées quatrièmes 30 000 $.

Présentation de Long Beach
Long Beach est l’une des neuf villes des États-Unis à avoir accueilli un tournoi FIVB de beach volley, avec Atlanta, Carson, Chicago, Clearwater, Hermosa Beach, Los Angeles, Miami et New York. Le tournoi disputé à Atlanta était celui des Jeux olympiques 1996, premières Olympiades où le beach volley était considéré comme un sport olympique.

Long Beach est une ville située dans le Comté de Los Angeles dans le sud de la Californie, sur la côte pacifique des États-Unis. Avec une population de près de 475 000 habitants, il s’agit de la 36e plus grande ville du pays, de la septième en Californie et de la deuxième du Comté de Los Angeles. C’est l’une des villes principales de la zone métropolitaine Los Angeles-Long Beach-Santa Ana.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines