The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La Suisse sacrée au Mondial M-17 masculin

 
La paire suisse Florian Breer/Yves Haussener a laissé exploser sa joie après sa victoire en finale du Mondial M-17 organisé à Acapulco
 
Acapulco, Mexique, le 20 juillet 2014 – La paire Suisse Florian Breer/Yves Haussener a réalisé son rêve en battant le duo espagnol Oscar Jimenez/Alejandro Huerta en finale de l’édition inaugurale du Championnat du monde FIVB des moins de 17 ans de beach volley masculin.

En lever de rideau de l’ultime match de ce Mondial, l’équipe française Marc Darrieux/Timothée Platre a battu le tandem canadien Jordan Pereira/Taryq Sani pour décrocher la médaille de bronze.

Le tableau masculin, composé au départ de 25 équipes représentant les cinq Confédérations mondiales, était entré dans le dernier carré avec trois paires européennes (France, Espagne, Suisse) et un duo nord-américain (Canada).

Des Suisses en or
La finale opposait deux équipes qui avaient remporté leurs 7 matchs : les Espagnols Oscar Jimenez et Alejandro Huerta, 16 ans et vivant à Tenerife, affrontaient en effet les Suisses Florian Breer et Yves Haussener, qui viennent de Bâle. Ces derniers l’ont emporté au bout de trois sets animés, 22-20, 20-22, 15-11 en 56 minutes. Breer a été élu Meilleur joueur du tournoi.

Le duo Breer/Haussener a donc réalisé un parcours sans faute, en remportant ses huit matchs, en battant notamment la Russie, l’Italie et le Canada dans la phase à élimination directe, avant de disposer de l’Espagne en finale.

La paire Jimenez/Huerta était demeurée invaincue en phase de poules, avant de disposer successivement des États-Unis, des Pays-Bas et de la France. Elle termine donc la compétition avec 7 victoires et une défaite.

La finale concluait parfaitement un tournoi marqué par le fair-play et l’amitié : ces deux équipes se connaissent en effet bien, car elles s’entraînent souvent ensemble et ont forgé une véritable amitié. C’est l’expérience qui aura fait la différence, la paire helvétique Breer/Haussener évoluant ensemble depuis pratiquement trois ans.

Ce match était particulièrement serré, comme l’on pouvait s’y attendre de la part de deux équipes qui se connaissent si bien. Chaque protagoniste enlevait une manche sur le score de 22-20. Le tie-break était tout aussi incertain : les deux formations se sont retrouvées huit fois à égalité jusqu’à 10-10. La paire helvétique faisait alors parler son sang-froid pour enchaîner les points et remporter le match avec un contre de Breer sur une attaque de Huerta.

Des Suisses aux anges
"C’est incroyable, absolument incroyable", s’extasiait un Breer à bout de souffle. "On prend ce sport très au sérieux, alors recevoir une telle récompense, ça laisse sans voix. On avait terminé deuxièmes du tournoi européen de qualification pour ce Mondial [derrière l’Espagne], mais on avait confiance en nous. On savait qu’on avait les armes pour réussir. Cette médaille d’or revient à la Suisse et à notre entraîneur."

Son coéquipier Haussener était tout aussi joyeux : "C’était un match vraiment difficile. Ces Espagnols n’abandonnent jamais ! Mais bon, on le savait. On est restés aussi calmes que possible, et on a saisi notre chance quand elle s’est présentée. Et ça a suffi pour remporter ce magnifique tournoi… J’espère en vivre bien d’autres à l’avenir, et on est vraiment ravis d’avoir reçu une invitation pour un tournoi du Circuit mondial FIVB."

Les Bleus en bronze
Le match pour la 3e place opposait deux équipes qui avait eu des fortunes très diverses en demi-finale : la France partait logiquement favorite, grâce à sa courte défaite dans le dernier carré, alors que les Canadiens n’avaient quasiment pas vu le jour dans le match précédent.

Pourtant, cette rencontre s’est révélée bien plus serrée que prévue : Marc Darrieux et Timothée Platre ont en effet dû rebondir après avoir été menés au début de chaque set, pour finalement s’imposer 26-24 et 21-19 face à Jordan Pereira/Taryq Sani en 42 minutes.

Dans la première manche, les Bleus laissaient s’échapper les Canadiens 6-1, puis 12-9 au temps mort technique, avant de réagir pour l’emporter 26-24. Le scénario se répétait au deuxième set : l’équipe Pereira/Sani menait 11-10 puis 13-10, avant de s’écrouler face à des Français qui remportaient la première médaille de bronze de la compétition.

Le tandem français conclut donc ce Mondial avec un bilan de 6 victoires et 2 défaites : il a disposé du Costa Rica et des États-Unis avant de chuter contre l’Espagne en demi-finale. De leur côté, avant cette petite finale, les Canadiens n’avaient perdu qu’un seul de leurs six matchs, en demies contre la Suisse, après avoir éliminé le Mexique et la Pologne.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines