The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Qui pleure en Suisse rit aux Pays-Bas

 
Les Polonaises Kinga Kolosinska (à g.) et Monika Brzostek ont gagné deux fois mercredi face à des paires de Chine et d’Allemagne
 
La Haye, Pays-Bas, le 16 juillet 2014 – Deux paires qui avaient déçu à Gstaad la semaine dernière se sont reprises mercredi à l’occasion des premiers matchs de poule du tableau féminin du Grand chelem Transavia doté de 1 million de dollars et présenté par la Fondation Bas Van de Goor.

Là où on attendait mercredi deux victoires plutôt faciles dans la Poule D pour les Espagnoles Elsa Baquerizo et Liliana Fernández face à deux équipes de Chine et d’Italie, l’entrée dans le tournoi s’annonçait plus difficile dans la Poule H pour les Polonaises Monika Brzostek et Kinga Kolosinska (n°24), issues mardi des qualifications après avoir dominé des paires chinoise et allemande mieux classées.

Pourtant, la deuxième victoire de la journée remportée 2-1 (21-17, 14-21, 15-11) en 49 minutes par les deux Polonaises sur les Allemandes Katrin Holtwick et Ilka Semmler (n°8) leur permet d’espérer finir à la première place du groupe, directement qualificative pour le deuxième tour à élimination directe, alors qu’il leur reste à affronter jeudi les Kazakhes Tatiana Mashkova et Irina Tsimbalova (n°25).

"C’est la première fois que nous battons les Allemandes", explique Monika Brzostek. "Je ne sais pas comment on a fait pour les battre. Elles étaient peut-être fatiguées après avoir joué autant de matchs la semaine dernière à Gstaad, où elles ont remporté la médaille d’or. Sans rire, c’est une grande victoire pour nous et ça nous offre une chance de remporter notre poule et d’être exemptées de premier tour. Ça va être un match difficile face au Kazakhstan."

Pendant que Holtwick et Semmler décrochaient l’or la semaine dernière en Suisse, Brzostek et Kolosinska, battues en poule par deux équipes allemandes, finissaient à la 25e place, leur plus mauvais classement en 2014.

"On joue beaucoup mieux cette semaine", ajoute Brzostek. "Contre Katrin et Ilka, on a mieux réceptionné et on a bien exploité notre stratégie au service. Ça nous a beaucoup aidées dans le troisième set, où on a pris l’avantage très tôt et réussi à souvent gagner le service grâce à une bonne défense. Il faut qu’on reste très concentrées pour le match de demain, être dispensées de premier tour est très important."

De leur côté, Baquerizo et Fernández se sont également vite remises de leur déception à Gstaad, où elles ont fini neuvièmes en ne remportant que deux matchs sur cinq. La semaine d’avant, les deux femmes avaient remporté l’argent au Grand chelem de Stavanger, battues seulement par les médaillées d’or olympique américaines April Ross et Kerri Walsh en finale.

"La semaine dernière, c’était difficile pour nous, on avait raté deux jours de préparation quand notre entraîneur [Danny Wood] s’est fait hospitaliser", explique Liliana Fernández. "Notre concentration était fichue, on était vraiment inquiètes pour Danny. Il nous aide beaucoup, à l’entraînement comme en match. Du coup, on était loin de notre meilleur niveau à Gstaad."

Cette semaine, c’est Zeben Jorge qui prend la relève pour entraîner les deux Espagnoles, et les têtes de série n°4 semblent avoir repris confiance puisqu’elles ont remporté mercredi leurs deux matchs en trois sets, ce qui leur permet d’être en tête de la Poule D. Une victoire jeudi sur les Américaines Emily Day et Summer Ross (n°13) leur permettrait d’être exemptées de premier tour vendredi.

Parmi les faits marquants du jour à Amsterdam, April Ross et Kerri Walsh (n°2) ont remporté deux victoires consécutives sur des équipes des Pays-Bas et du Canada. Lors de cette dernière rencontre, les deux femmes ont dû remonter un retard conséquent dans le troisième set, puisque Heather Bansley et Sarah Pavan (n°18) ont eu une balle de match à 15-14. Les Américaines ont cependant inscrit trois points de suite pour s’imposer 2-1 (21-15, 22-24, 17-15) en 54 minutes.

Vingt-quatre des matchs de poule du Grand chelem Transavia, qui est la dixième épreuve féminine du Circuit mondial FIVB 2014, se sont disputés mercredi sur les quatre terrains de la plage de Scheveningen. En revanche, à titre de préparation pour les Championnats du monde FIVB de beach volley 2015 qui se disputeront aux Pays-Bas, quatre rencontres se sont jouées sur des terrains mis en place spécialement à cet effet sur la Marktplein d’Apeldoorn et la Gustav Mahlerplein d’Amsterdam.

Les trois derniers jours de compétition du Grand chelem Transavia doté de
1 million de dollars se dérouleront exclusivement sur les terrains de la plage de Scheveningen. Les matchs pour les médailles auront lieu dimanche. Les vainqueurs de chaque tableau repartiront avec l'or et un total de 70 000 $ par équipe.

Après les Pays-Bas, le Circuit mondial FIVB fera escale pour la deuxième année consécutive Long Beach, en Californie, où un autre Grand chelem doté de 1 million de dollars sera organisé. Le Circuit remettra ensuite le cap vers l'Europe, et plus précisément Klagenfurt, en Autriche (du 29 juillet au 3 août), puis Stare Jablonki, en Pologne (du 19 au 24 août).




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines