The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Taipei chinois, la Corée, la Chine et le Japon en demies du Championnat d’Asie orientale

 
Les Taïwanaises ont été excellentes en attaque contre Hong Kong
 
Hong Kong, Chine, le 4 juillet 2014 – Taipei chinois, la Corée, la Chine et le Japon ont fini premiers de leur poule et participeront aux demi-finales du Championnat régional d’Asie orientale féminin 2014 au Centre sportif Ma On Shan, vendredi.

Lors de la dernière journée du tour préliminaire, la Chine a battu Macao 3-0 (25-12, 25-8, 25-11). En dépit d’une bonne résistance de Macao, les Chinoises ont été plus solides en attaque et au service pour tétaniser leurs adversaires.

Après leur défaite face à la Chine en deuxième journée, les Japonaises ont anéanti la Mongolie en trois sets secs (25-7, 25-12, 25-6). Elles prenaient une avance 6-0 dans la première manche grâce à leurs attaques créatives. Au premier temps mort technique, elles menaient 8-1 et n’avaient aucune difficulté à conclure le premier set. Dans les deuxième et troisième, les Nippones continuaient sur leur lancée grâce à de bonnes attaques et ne laissaient aucun espace aux Mongoles.

Oda Momoka a été très efficace et a pratiquement à elle seule détruit la défense de la Mongolie.

Taipei chinois n’a fait qu’une bouchée de Hong Kong, le pays hôte. Les locales n’ont pu s’adapter aux attaques taïwanaises et ont rapidement été lâchées dans le premier set. Les Taïwanaises ont contrôlé la deuxième manche et se sont imposées 25-9 alors que l’équipe de Hong Kong éprouvait des difficultés à marquer des points.

Dans le troisième acte, les locales puisaient leurs forces dans le soutien de leur public : la libéro haussait son niveau de jeu et s’appliquait mieux aux passes et en défense. Ainsi, Hong Kong parvenait à réduire à l’écart à 8-6 au premier temps mort technique, mais s’inclinait toutefois face à une équipe de Taipei chinois plus régulière.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo

LATEST NEWS

Latest headlines