The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Stats à gogo : Circuit mondial FIVB de beach volley 2014, 4 juillet

 
Médaillés d'or au Grand chelem FIVB de Berlin, les Américains sont devenus l'équipe sacrée sur le Circuit mondial à présenter la plus grande différence d'âge
 
Lausanne, Suisse, le 4 juillet 2014 – La Fédération internationale de volleyball (FIVB) profite d'une brève coupure sur le Circuit mondial FIVB de beach volleyball 2014 doté de 10,2 millions de dollars pour revenir sur les statistiques phares de la compétition.

Après une semaine de pause, les épreuves reprennent avec quatre Grands chelems en quatre semaines organisés dans quatre pays différents pour une dotation record de 3,6 millions de dollars. Le Circuit redémarre du 8 au 13 juillet en Suisse, où se trouve le siège de la FIVB, avec le très populaire Grand chelem de Gstaad doté de 800 000 $.

Voici quelques statistiques savoureuses récoltées à l'issue de sept premiers tournois masculins et de huit premiers tournois féminins comptant pour le Circuit mondial FIVB 2014.

•    Grandes premières
– La thématique du Circuit mondial cette année pourrait être : "les primo-vainqueurs à l'honneur". Sur les sept tournois masculins et huit tournois féminins disputés jusque-là, seuls l'Open FIVB de Puerto Vallarta et le Grand chelem de Stavanger ont vu s'imposer une équipe déjà sacrée. À Fuzhou, Shanghai, Prague, Moscou et Berlin, les deux membres de l'équipe gagnante remportaient leur premier titre. À l'Open d'Anapa, le duo féminin n'avait encore jamais été sacré et seul un membre de l'équipe masculine s'était imposé par le passé. Par ailleurs, deux équipes titrées pour la première fois, à savoir Daniele Lupo/Paolo Nicolai et Kristyna Kolocova/Marketa Slukova, ont déjà récolté deux médailles d'or en 2014. La paire italienne Lupo/Nicolai a raflé deux titres coup sur coup à Fuzhou puis Shanghai alors que Kolocova/Slukova ont remporté l'Open FIVB de Prague puis le Grand chelem de Berlin. Voici la liste des joueurs ayant décroché leur premier titre à l'occasion du Circuit mondial 2014 :
o    Open FIVB de Fuzhou (tableau masculin) – Daniele Lupo/Paolo Nicolai, Italie
o    Grand chelem FIVB de Shanghai (tableau féminin) – Laura Ludwig/Kira Walkenhorst, Allemagne
o    FIVB Puerto Vallarta Open – aucun
o    Open FIVB de Prague (tableau féminin) – Kristyna Kolocova/Marketa Slukova, République tchèque
o    Open FIVB d'Anapa (tableau féminin) – Victoria Bieneck/Julia Grossner, Allemagne
o    Open FIVB d'Anapa (tableau masculin) – Aleksandrs Solovejs, Lettonie
o    Grand chelem FIVB de Moscou (tableau masculin) – Viacheslav Krasilnikov/Konstantin Semenov, Russie
o    Grand chelem FIVB de Berlin (tableau masculin) – Tri Bourne/John Hyden, États-Unis
o    Grand chelem FIVB de Stavanger – aucun

•    Des qualifs aux demis – Sur l'ensemble des tournois disputés jusqu'à maintenant sur le Circuit mondial FIVB 2014, huit équipes – cinq masculines et trois féminines – se sont hissées dans le dernier carré après être passées par les qualifications. Il s'agit d'un nouveau record sur un même nombre d'événements. Établi en 2006, le précédent record (7) avait été égalé en 2013. Ces deux années-là, cinq paires féminines et deux paires masculines issues des qualifs avaient disputé les demi-finales. La saison 2014 a notamment été marquée par le retour de Juliana Felisberta. Après un an de coupure, la Brésilienne est devenue avec sa nouvelle partenaire Maria Antonelli la première équipe à passer de la phase de qualification au dernier carré. Finalement médaillées d'argent, les Sud-Américaines ont réédité leur performance deux mois plus tard à l'occasion du Grand chelem FIVB de Berlin. À l'Open d'Anapa, le nouveau duo composé d'Angela Lobato et Paula Soria s'est qualifié pour la première fois pour le tour principal. Après avoir perdu tous leurs matchs la semaine précédente à Prague, les Espagnoles se sont cette fois hissées jusqu'en demi-finales pour finalement terminer à la quatrième place. Les deux derniers tournois, les Grands chelems FIVB de Berlin et Stavanger, ont donné lieu à un nouveau record puisque cinq équipes masculines issues des qualifications ont validé leur billet pour les demi-finales, soit huit places sur l'ensemble des deux événements. Berlin a également été le théâtre d'une grande première : pour la première fois, trois équipes issues des qualifications ont atteint le dernier carré et toutes ont terminé sur le podium. La semaine dernière à Stavanger, deux autres duos masculins ont tracé leur route jusqu'en demi-finales mais tous deux se sont inclinés à ce stade de la compétition. Sur les cinq fois où deux équipes masculines ou plus ont disputé les demi-finales, c'est la première fois que les deux chutent. Voici la liste des équipes issues des qualifications à avoir atteint le dernier carré ou réalisé leur meilleure performance en 2014:
o    Open FIVB de Fuzhou (tableau féminin) – Maria Antonelli/Juliana Felisberta, Brésil, médaille d'argent
o    Grand chelem FIVB de Shanghai – meilleur classement, 9e place (quatre équipes)
o    Open FIVB de Puerto Vallarta – meilleur classement, 5e place (deux équipes)
o    Open FIVB de Prague – meilleur classement, 17e place (trois équipes)
o    Open FIVB d'Anapa (tableau féminin) – Angela Lobato/Paula Soria, Espagne, 4e place
o    Grand chelem FIVB de Moscou – meilleur classement, 5e place (trois équipes)
o    Grand chelem FIVB de Berlin (tableau féminin) – Maria Antonelli/Juliana Felisberta, Brésil, médaille d'argent
o    Grand chelem FIVB de Berlin (tableau masculin) – Tri Bourne/John Hyden, États-Unis, médaille d'or ; Ryan Doherty/Nick Lucena, États-Unis, médaille d'argent ; Alison Cerutti/Bruno Oscar Schmidt, Brésil, médaille de bronze
o    Grand chelem FIVB de Stavanger (tableau masculin) – Philip Gabathuler/Mirco Gerson, Suisse, médaille de bronze ; Alexandr Dyachenko/Alexey Sidorenko, Kazakhstan, 4e place

•    Fin de la série allemande – Les équipes féminines allemandes affichaient un bilan parfait de sept qualifications pour autant de duos inscrits en phase de qualification cette saison, mais cette excellente série a pris fin lors du Grand chelem FIVB de Stavanger la semaine dernière. Chantal Laboureur/Julia Sude avaient atteint le tour principal de l’Open de Fuzhou ; Victoria Bieneck/Julia Grossner en avaient fait de même au Grand chelem de Shanghai et à l'Open de Prague alors que Kim Behrens/Sandra Seyfferth s'étaient entre temps qualifiées pour l'Open de Puerto Vallarta. Lors de l'Open d'Anapa, Jana Kohler/Anni Schumacher s'étaient hissées dans le tour principal sans avoir à jouer alors que Teresa Mersman/Isabel Schneider formaient le cinquième duo allemand à sortir des qualifs lors du Grand chelem de Moscou. À domicile, à Berlin, Bieneck/Grossner ont décroché leur troisième billet pour le tour principal de la saison mais se sont inclinées lors du dernier tour de qualification à Stavanger face aux Suissesses Tanja Goricanec/Tanja Huberli.

•    Le plus vieux vainqueur – Le Grand chelem FIVB de Berlin a été celui de tous les records : trois équipes issues des qualifications se sont hissées en demi-finales, trois joueurs atteignaient le dernier carré pour la première fois et John Hyden est devenu le joueur le plus âgé à remporter une étape du Circuit mondial. À 41 ans, 8 mois et 15 jours, l'Américain a battu le Brésilien Franco Neto, sacré à 40 ans, 8 mois et 11 jours lors de l'Open FIVB de Marseille Open en juillet 2007. Par ailleurs, le partenaire d'Hyden, Tri Bourne, étant âgé de 25 ans et 2 jours seulement, le duo est devenu celui avec le plus gros écart d'âge à s'imposer sur le Circuit mondial. Là encore, c'est le record établi par Franco Neto à Marseille qui est tombé puisque son coéquipier Pedro Cunha était alors âgé de 24 ans, 1 mois et 12 jours. Les Américains devancent donc les Brésiliens de 45 jours.

•    Record en cours ? -  Les Américains Tri Bourne/John Hyden se sont qualifiés pour leurs cinq tournois de l'année, dont une fois grâce au repêchage. Le record sur une saison est en revanche détenu par les Allemands Julius Brink/Kjell Schneider, qualifiés neuf fois sur neuf en 2004. Chez les femmes, le record est de huit sur huit. Il est codétenu par les Italiennes Laura Bruschini/Annamaria Solazzi (2004), les Brésiliennes Maria Clara Salgado/Carolina Salgado (2007), les Françaises Morgane Faure/Virginie Sarpaux (2006) et les Brésiliennes Renata Ribeiro/Talita Antunes (2005).

•    Pourcentage de qualification chez les hommes - Voici quelques pourcentages pour les Confédérations et les pays à avoir eu des équipes inscrites en phase de qualification et au moins une paire sur les huit à avoir disputé le tour principal de chaque tournoi lors de sept premiers événements du Circuit mondial 2014. L'AVC présente un bilan de 29,17 % (7 sur 24) pour les équipes à avoir atteint le tour principal. La CAVB pointe à 0 % (0 sur 3), la CEV à 30,39 % (31 sur 102), la CSV à 43,75 % (7 sur 16) et la NORCECA à 51,85 % (14 sur 27). Les stats par pays indiquent que le Qatar (AVC) s'est qualifié dans 66,67 % des cas (2 sur 3), la Chine (AVC) dans 37,50 % des cas (3 sur 8), les Pays-Bas (CEV) dans 60 % des cas (3 sur 5), la Russie (CEV) dans 50 % des cas (3 sur 6) et la Lettonie (CEV) dans 40 % des cas (4 sur 100). Le Brésil (CSV) et les États-Unis (NORCECA) présentent le meilleur bilan avec respectivement 71,43 % (5 sur 7) et 90,91 % (10 sur 11).

•    Pourcentage de qualification chez les femmes
-  Sur les huit tournois féminins disputés jusqu'à maintenant, l'AVC pointe à 18,75 % (6 sur 32), la CEV à 38,61 % (39 sur 101), la CSV à 100 % (8 sur 8) et la NORCECA à 64,71 % (11 sur 17). Les stats par pays indiquent que le Vanuatu (AVC) s'est qualifié dans 66,67 % des cas (2 sur 3) le Japon (AVC) dans 28,57 % des cas (2 sur 7), l'Allemagne (CEV) dans 77,78 % des cas (7 sur 9) et l'Italie (CEV) dans 47,14 % des cas (4 sur 7). Les nations à présenter les meilleurs bilans sont le Brésil (CSV) 100 % (4 sur 4) l'Argentina (CSV) 100 % (3 sur 3), le Mexique (NORCECA) 75 % (3 sur 4) et les États-Unis (NORCECA) 62,50 % (5 sur 8).

•    Matchs gagnés par Confédération/Pays
– Après sept tournois masculins, la CSV a remporté 57,8 % de ses matchs (89-65). Elle devance la NORCECA, deuxième avec 57,6 % (114-86), la CEV avec 49,1 % (371-384) et l'AVC, quatrième avec 35,9 % (46-82). Les matchs sont compris de la phase de qualification aux rencontres à élimination directe. Au classement par pays, les États-Unis (NORCECA) présentent le meilleur pourcentage avec 65,6 % (82-43). Ils font légèrement mieux que le Brésil avec 65,1 % (71-38), le Qatar, troisième avec 63,2 % (12-7), la Lettonie 62,8 % (49-29) et l'Italie, cinquième avec 61,4 % (43-27). Après huit tournois féminins, la CSV a remporté 68,8 % de ses matchs (121-55). C'est mieux que la NORCECA avec 48,5 % (97-103,) la CEV avec 48,2 % (350-376) et l'AVC avec 42,9 % (102-136). Au classement par pays, le Brésil est le mieux classé avec 71,9 % de réussite (100-39). Il devance l'Argentine, deuxième avec 66,7 % (20-10),l'Espagne avec 65,6 % (21-11), les États-Unis avec 58,9 % (66-46) et l'Allemagne, cinquième avec 58,6 % (89-63).

•    Les têtes de série aux commandes – Chez les hommes, les n°1 mondiaux présentent un bilan de 82,9 % de réussite (34-7) contre 78,4 % (29-8) pour les n°2. Les n°7 suivent avec 75,0 % (27-9), devant les n°4, quatrièmes avec 70,6 % (24-10) et les n°3 avec 66,7 % (26-13). Chez les femmes, les n°2 dominent avec 81,6 % (40-9) devant les n°1, deuxièmes avec 80 % (40-10). Suivent les n°7 et n°4 à égalité avec 73,2 % (30-11) puis les n°5 avec 69,8 % (30-13).

•    Matchs remportés en fonction du nombre de tournois disputés par une même paire
– Chez les hommes : de 51 à 100 tournois 60,2 % (53-35), de 7 à 15 tournois 53,8 % (221-190) et de 25 à 50 tournois 51,2 % (65-62). Toujours dans le tableau masculin : de 101 à 200 tournois disputés en général : 58,8 % (180-126) et plus de 200 tournois 57,1 % (40-30). Chez les femmes : de 51 à 100 tournois 66,2 % (45-23), de 7 à 15 tournois 56,7 % (318-243), plus de 100 tournois 52,9 % (27-24), de 16 à 25 tournois 51,7 % (92-86). Plus de 200 tournois en général 67,5 % (54-26), de 101 à 200 tournois 58,8 % (223-156) et de 51 à 100 tournois 51,2 % (257-245).

•    Participations totales – À l'occasion des sept tournois masculins et huit tournois féminins disputés sur le Circuit mondial FIVB, 687 équipes différentes ont pris part aux hostilités à savoir 337 duos masculins et 350 paires féminines. Par Confédérations, la CEV est la mieux représentée avec 403 équipes. Elle devance l'AVC (114), la NORCECA (99), la CSV (68) et la CAVB (3). Par pays, l'Allemagne (CEV) est la mieux représentée avec 61 formations. Elle devance les États-Unis (NORCECA) avec 49 équipes ainsi que le Brésil (CSV) et la Chine (AVC), à égalité avec 45 paires.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines