The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Manon Flier, fer de lance des Pays-Bas

 
Manon Flier compte plus de 400 sélections avec les Pays-Bas
 
Lausanne, Suisse, le 2 juillet 2014 – Les deux Championnats du monde FIVB seront les temps forts de l’année. Avant la course au titre masculin en Pologne (du 30 août au 21 septembre) et féminin en Italie (du 23 septembre au 12 octobre), FIVB.org vous présente plusieurs stars des parquets. Dans ce huitième volet, gros plan sur Manon Flier.

Le mois de juin aura été riche en émotions pour Manon Flier. La star du volleyball néerlandais a dit "oui" à son partenaire de longue date Reinder Nummerdor au cours d'une cérémonie qui réunissait famille, amis et plusieurs de leurs coéquipiers.

Nummerdor et Flier sont de véritables légendes du volley international. Tous deux ont été capitaines de leur sélection et Nummerdor, 37 ans, compte notamment un titre de champion d'Europe en salle décroché en 1997 et deux titres continentaux sur le sable obtenus en 2008 et 2010. Le Néerlandais, qui a disputé peu après les noces le Grand chelem de Stavanger comptant pour le Circuit mondial FIVB, a également pris part à quatre éditions des Jeux olympiques. Si son épouse n'a pas encore eu la chance de réaliser le rêve de tout sportif en participant aux JO, elle n'en reste pas moins l'une des meilleures volleyeuses au monde. Et la méfiance s'impose, car derrière la belle façade se cache une puissance à la finition que peu de joueuses possèdent.

En janvier, la Néerlandaise de 30 ans a montré la voie à une formation oranje rajeunie : elle a permis aux Pays-Bas de valider leur ticket pour leur sixième Championnat du monde FIVB consécutif en inscrivant 25 points lors du match décisif contre la Croatie. "Les Pays-Bas ont toujours été présents en Championnat du monde et nous sommes ravis de savoir que ça sera à nouveau le cas cette année en Italie. Nous possédons une équipe jeune dotée d'un potentiel important. Ce tournoi majeur sera l'occasion de se confronter aux meilleures nations. C'est indispensable pour progresser", affirme Flier à quelques mois du Mondial.

"Nous voulons profiter de cette compétition planétaire pour montrer ce dont nous sommes capables et surprendre tout le monde", ajoute son sélectionneur Gido  Vermeulen. D'un point de vue personnel, cela fait déjà plus d'une décennie que Flier, 1m92 sous la toise, surprend les amateurs de volley. Son puissant service sauté et ses attaques canon – cauchemar des équipes adverses – ont permis aux Pays-Bas de s'adjuger le Grand prix mondial en 2007 et à Flier d'être désignée Meilleure joueuse de la compétition. "Ça reste ma plus belle réussite en sélection", précise l'intéressée. En 2009, la joueuse a également décroché l'argent au Championnat d'Europe avec à la clé un nouveau titre de Meilleure joueuse.

Flier compte désormais plus de 400 sélections à son actif et se concentre sur son rôle de modèle et de leader pour la jeune génération. "Je me sens à l'aise dans ce rôle. Je suis plus détendue qu'avant. Quand on débarque pour la première fois en sélection, il y a beaucoup de choses à apprendre et ça peut être épuisant. Maintenant, je peux m'appuyer sur mon expérience et cela me permet d'avoir l'énergie suffisante pour conseiller mes coéquipières quand elles en ont besoin. Nous possédons une équipe jeune et je pense que c'est donc une bonne chose d'avoir des filles d'expérience pour compenser. Pourtant, c'est rare que je sente la différence d'âge. On se sent très à l'aise dans ce groupe."

Enfant, la petite Manon ne se serait jamais imaginée dans le rôle de fer de lance de sa sélection. C'est une amie qui l'a persuadée, à l'âge de huit ans, de se mettre au volley, un sport qui lui a tout de suite plu. "Le volley est un sport d'équipe, varié et complexe, qui exige une très bonne technique", explique Flier. Mais devenir une experte de sa discipline et l'une des meilleures joueuses au monde ne s'est pas fait du jour au lendemain. "Je ne suis pas une superstar, mais au bout d'un moment, j'étais capable de répondre continuellement aux exigences de mes entraîneurs." Son père, ancien joueur de deuxième division néerlandaise, a été le premier modèle de Flier. Pourtant, elle n'a pas tardé à faire mieux que son idole et à cumuler les titres de championne des Pays-Bas.

Flier a toujours souhaité progresser de manière continue, un objectif qui l'a poussée à évoluer dans des championnats étrangers. C'est d'ailleurs en Italie qu'elle a gagné son statut de vedette du volley et qu'elle a rencontré son futur mari. La Néerlandaise a en outre passé une année au Japon, "une expérience vraiment géniale car le volley y est un sport phare et que les fans sont exceptionnels".

Depuis deux ans, elle évolue en Azerbaïdjan, un pays où elle est aussi appréciée que dans ses précédentes destinations. Flier connaît la raison de sa popularité : "Je me bats jusqu'au dernier ballon. J'aime sourire, fêter les points et encourager mes partenaires".

Autant de qualités que Flier mettra à profit dans quelques mois lors du Championnat du monde. La Néerlandaise a également hâte de disputer le Championnat d'Europe 2015 coorganisé par les Pays-Bas et la Belgique et espère réaliser son rêve en participant aux Jeux olympiques. La joueuse a donc Rio 2016 en ligne de mire, une compétition dont elle souhaite profiter aux côtés de son mari.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Italian

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines