The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Ligue mondiale : les stats avant la semaine 6

 
L'Iran s'affirme comme une équipe capable de s'imposer face aux meilleures nations du volleyball mondial
 
Lausanne, Suisse, le 26 juin 2014 – L'Iran et la Pologne, qui s'affrontent pour la première fois, feront parler leur puissance lors de la double confrontation programmée à Téhéran. L'Italie et le Brésil, également pensionnaires de la Poule A, seront quant à eux au repos tandis que dans la Poule B, les États-Unis retrouvent la Russie dans cette sixième journée du Tour intercontinental de la Ligue mondiale FIVB qui se déroule du 27 au 29 juin.

Douze équipes seront sur le pont dans leur poule respective du Groupe 2 alors que l'on assistera également à la phase finale du Groupe 3, une grande première dans l'histoire de la Ligue mondiale.

Impressionnant lors de ses victoires face au Brésil et à l'Italie au cours des précédentes semaines, l'Iran s'est affirmé comme une équipe capable de créer la surprise face aux plus grandes nations du volley mondial. Après avoir remporté leurs deux derniers matchs face à une équipe européenne, à savoir l'Italie, leader de la Poule A, les Asiatiques auront l'occasion de réaliser la passe de trois pour la première fois contre des formations du Vieux-Continent. Les Iraniens devront toutefois se méfier des Polonais qui ne se sont inclinés que deux fois en 20 confrontations face à des équipes asiatiques : des défaites contre la Chine et le Japon lors de l'édition 2008 de la Ligue mondiale.

Actuellement deuxième de sa poule, l'Iran espère atteindre la phase finale de l'épreuve pour la première fois de son histoire. La Pologne, de son côté, présente un bilan équilibré avec quatre succès et quatre revers en huit matchs.

Les États-Unis et la Russie s'affrontent quant à eux pour la 23e fois dans la compétition. Si les Russes l'ont emporté à 14 reprises, les Américains ont en revanche gagné les deux dernières rencontres avec des succès 3-2 et 3-0. Les États-Unis ne s'étaient plus imposés coup sur coup face à une équipe russe depuis 1992. Vainqueurs 3-0 lors des deux matchs, ils avaient finalement remporté le bronze cette année-là, soit l'une de leurs quatre médailles décrochées en Ligue mondiale.

L'autre opposition de la Poule B mettra aux prises la Serbie et la Bulgarie pour la 10e fois. Vainqueurs des deux derniers matchs, les Serbes possèdent un léger avantage avec cinq victoires pour quatre revers, mais ils n'ont encore jamais battu les Bulgares trois fois de suite. Ces derniers ont en revanche réussi la passe de trois en 2003.

Lors de la première semaine de compétition, la Belgique avait dominé l'Australie 3-0 puis 3-1 dans la Poule C. Depuis, les volleyroos ont enchaîné trois victoires de rang pour la première fois en Ligue mondiale. Ils ont également remporté deux de leurs trois rencontres disputées en cinq sets alors que la Belgique s'est inclinée deux fois en autant de matchs au tie-break.

Comme lors de la première journée, le Canada et la Finlande seront à nouveau face à face dans la Poule C. Cette année, les Nord-Américains sont plus en réussite que les Finlandais qui tenteront de remporter leurs deux premiers matchs successifs après avoir alterné victoires et défaites pour leurs six dernières sorties. Les deux formations se connaissent bien pour s'être affrontées en 2007, 2012 et 2013 dans l'épreuve mais aucune ne se détache vraiment puisque Finlandais et Canadiens comptent cinq victoires chacun.

La sixième semaine marquera aussi les retrouvailles de la France et de l'Argentine qui se sont croisées à 16 reprises. Les Bleus l'ont emporté neuf fois dont deux à l'occasion de la première semaine. Leaders de la Poule D, les Français ont gagné leurs quatre dernières rencontres face à l'Albiceleste et savent qu'un succès lors de cette double confrontation leur assurerait une place en phase finale du Groupe 2. Les Européens peuvent même se contenter de deux défaites au tie-break alors que les Sud-Américaines doivent s'imposer par deux fois avec au moins une victoire 3-0 ou 3-1 afin d'atteindre le dernier tour.

De leur côté, le Japon et l'Allemagne se sont affrontés dix fois. La Mannschaft compte six victoires dont deux obtenues cette année dans la Poule D. Le dernier succès nippon remonte à 2011 au terme d'un match disputé en cinq sets.

La Corée et les Pays-Bas ont croisé le fer à 20 reprises mais ces confrontations ont presque invariablement tourné à l'avantage des Oranje qui ne se sont inclinés que deux fois. En revanche, les Asiatiques ont remporté le dernier match 3-1 lors de la deuxième semaine de Ligue mondiale dans la Poule E. Après avoir concédé 18 défaites successives, les Coréens renouaient avec le succès face aux Néerlandais pour la première fois depuis 1993. Dernière statistique intéressante : aucun des 14 derniers matchs entre les deux équipes ne s'est conclu au tie-break.

Le Portugal et la République tchèque se sont affrontés deux fois avant la Ligue mondiale avec une victoire lusitanienne suivie d'un succès tchèque. Les Portugais sont sur une bonne série avec quatre victoires en cinq matchs alors que les Tchèques se sont inclinés trois fois en quatre sorties en Ligue mondiale.

La première demi-finale mettra aux prises Cuba et la Chine, respectivement vainqueurs de la Poule F et de la Poule G. Les deux équipes se sont affrontées à neuf reprises en Ligue mondiale, une compétition qui a moins souri aux Asiatiques, battus six fois. Cette année, les deux formations n'ont perdu qu'un match lors du Tour intercontinental, les Cubains s'inclinant face à la Turquie et les Chinois face à la Slovaquie.

Deuxièmes de leur poule respective, Turcs et Slovaques seront opposés dans le dernier carré. Ils s'étaient déjà rencontrés en phase de groupes du Championnat d'Europe 2013 lors d'un match remporté 3-2 par la Turquie. Nation hôte de la phase finale, cette dernière est l'équipe la moins bien classée de l'actuelle édition de la Ligue mondiale (45e). Assurés de disputer les demi-finales, les Turcs ont néanmoins fait le travail en remportant leurs quatre derniers matchs du Tour intercontinental. De son côté, la Slovaquie est la seule équipe à avoir gagné l'ensemble des premiers sets avec 100 % de victoires en six rencontres dans cette catégorie.

Présentation de la semaine 6 de la Ligue mondiale (en anglais)





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines