The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Stats à gogo : Circuit mondial FIVB de beach volley 2014, 23 juin

 
La finale du Grand chelem de Berlin opposant John Hyden (à g.) et Tri Bourne à Ryan Doherty/Nick Lucena était la 15e finale 100% USA du Circuit mondial FIVB
 
Lausanne, Suisse, le 23 juin 2014 — Après six tournois masculins et sept féminins, le Circuit mondial FIVB de beach volley 2014 poursuit ses étapes européennes.

Cette semaine marque la fin d’une série de trois Grands chelems dotés de 800 000 $ avec le Grand chelem de Stavanger, qui débute mardi en Norvège. Voici quelques statistiques à savourer en attendant ce tournoi.

•    Finale 100 % américaine – La finale du Grand chelem FIVB de Berlin a opposé deux duos venant des États-Unis, pour la 15e fois dans le Circuit mondial masculin. La dernière fois, c’était en mai 2012 à Shanghai, lorsque Phil Dalhausser jouait encore avec Todd Rogers et Jake Gibb avec Sean Rosenthal. La paire Dalhausser/Rogers avait remporté le duel entre les équipes olympiques américaines.

•    Baptême du feu – Trois des quatre joueurs qui ont disputé la finale masculine jouaient leur première finale du Circuit mondial FIVB. Jusque-là, le meilleur résultat de Ryan Doherty était une 5e place (en 12 tournois), soit le même que Tri Bourne (4 tournois), contre une 9e place pour John Hyden (19 tournois). Seul Nick Lucena avait déjà atteint le dernier carré d’une compétition, remportant trois médailles d’argent, une de bronze et deux fois la 4e place en 55 tournois. Avec Bourne et Hyden, six hommes ont désormais remporté leur premier tournoi cette saison dans le Circuit mondial FIVB.

•    Un podium issu des qualifications – Les trois équipes composant le podium masculin ont dû passer par le tournoi de qualification. Tri Bourne/John Hyden (or) y étaient têtes de série n°7, Ryan Doherty/Nick Lucena (argent) têtes de série n°3 et Alison Cerutti/Bruno Oscar Schmidt (bronze) tête de série n°1. Avant ce tournoi, il était arrivé seulement trois fois que deux équipes issues des qualifications atteignent les demi-finales masculines : à chaque fois, l’une de ces paires était montée sur le podium, pour un total de deux médailles d’or et une d’argent.

•    Total record pour les finalistes – Les médaillés d’or (Tri Bourne/John Hyden) et d’argent (Ryan Doherty/Nick Lucena) étaient respectivement têtes de série n°27 et n°24, formant un total combiné de 51, un record. La marque précédente était 39, pour une autre finale 100 % américaine qui avait vu la victoire de Dax Holdren/Todd Rogers (n°32) face à Rob Heidger/Kevin Wong (n°7) à l’Open de Mexico, lors du Circuit mondial FIVB 2000.

•    Enfin une médaille brésilienne – Les Brésiliens ont décroché leur première médaille depuis l’Open de Fuzhou qui avait ouvert la saison. Les deux paires auriverde ont été battues en demi-finale, ce qui a assuré le bronze au Brésil. Aucune équipe du pays n’a remporté l’or depuis le Grand chelem FIVB de Xiamen en octobre 2013, soit sept tournois d’affilée. La traversée du désert la plus longue remonte à la période mai 2010 - mai 2011, soit 14 tournois sans médaille d’or. Le Brésil en avait ensuite enchaîné six consécutives.

•    Un gros chèque pour les Tchèques – La République tchèque n’avait jamais remporté un tournoi féminin du Circuit mondial FIVB jusqu’à celui de Prague organisé il y a quatre semaines. Il s’agissait d’un tournoi Open organisé en l’absence de nombreuses équipes brésiliennes et américaines ; Kristyna Kolocova et Marketa Slukova se sont réparties les 11 000 $ de la médaille d’or. Lors du Grand chelem de Berlin, elles ont remporté 57 000 $, un montant historique pour une équipe tchèque. Cette nation reste invaincue en finales du Circuit mondial, même si elle a perdu 12 demi-finales.

•    Juliana prend sa revanche sur Walsh Jennings – Depuis son retour sur le Circuit mondial après une année sabbatique, la paire brésilienne Juliana Felisberta/Maria Antonelli n’avait affronté qu’une fois le duo américain Kerri Walsh Jennings/April Ross, en finale à Fuzhou. Walsh Jennings et Ross s’étaient alors imposées 21-11, 21-18 en tout juste 33 minutes. À Berlin, Juliana et Maria ont obtenu leur revanche en trois sets (18-21, 21-14, 15-12) dans le match pour la 5e place. Juliana et Walsh Jennings se sont rencontrées à 25 autres reprises depuis 2003 dans le Circuit mondial, avec un total de 15 victoires pour Walsh Jennings et 10 succès pour Juliana.

•    Le come-back des Australiennes – Revigorées par la médaille d’or remportée il y a quinze jours au Championnat du monde FIVB M-23, les Australiennes se sont offert leur meilleur résultat en 14 tournois du Circuit mondial, avec la 5e place de Louise Bawden/Taliqua Clancy à Berlin. Elles auront à cœur de faire aussi bien cette semaine à Stavanger, ce qui leur permettrait d’égaler le record de leurs compatriotes Natalie Cook/Tamsin Hinchley, qui avaient enchaîné deux 5es places aux Grands chelems de Klagenfurt et Berlin en juillet 2012.

•    Les Allemandes toujours parfaites en qualification – L’Allemagne a placé une équipe du tournoi de qualification dans le tour principal pour la septième fois en sept tournois du Circuit mondial 2014. Victoria Bieneck/Julia Grossner ont franchi les éliminatoires, dont elles étaient les têtes de série n°3. Plus tôt dans la saison, elles s’étaient déjà qualifiées à l’Open de Prague et au Grand chelem de Shanghai.

Dotation
Basée à Lausanne en Suisse, la FIVB, instance dirigeante des sports olympiques du beach volleyball et du volleyball, a instauré en 2014 un Circuit mondial proposant des dotations record s’élevant à 10,2 millions de dollars répartis tout au long d'une saison qui traversera 21 sites dans 18 pays d’avril à décembre. Sont prévus 10 tournois du Grand chelem, la toute première phase finale de Grand chelem et 10 tournois Open qui contribuent à développer le beach volley.

Les 10 Grands chelems, tous mixtes, offriront au minimum 800 000 dollars chacun, les gains s’élevant même à un million de dollars pour les tournois de La Haye (Pays-Bas) et Long Beach (États-Unis), un record dans l’histoire des Grands chelems FIVB. 

Les 10 tournois Open prévus en 2014 – sept mixtes, deux masculins et un féminin – proposeront des gains de 75 000 dollars par tableau, soit 150 000 dollars au total pour les tournois mixtes.

Prochaine génération
Dans le cadre des initiatives du président de la FIVB Ary S. Graça F° et de son équipe de la direction, le calendrier international FIVB 2014 de beach volley comporte également quatre Championnats du monde FIVB de jeunes en plus des Jeux olympiques de la jeunesse 2014 à Nankin (Chine, 17-27 août). Le Championnat du monde FIVB M-17 de beach volley (Acapulco, Mexique, 15-20 juillet) fera ses débuts cette année tandis que le Championnat M-23 (Myslowice, Pologne, 10-15 juin) a fait ses premiers pas en 2013. L’année 2014 sera l’occasion de disputer le 14e Championnat M-21 (Larnaka, Chypre, 23-27 juillet) et le 13e Championnat M-19 (Porto, Portugal, 29 juillet-3 août).




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines