The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La Grèce, jeunesse et expérience pour le 1er tour de la Coupe continentale

 
Un aperçu du nouveau terrain de beach volley à Schinias, en Grèce, qui accueillera un tournoi de la Coupe continentale CEV ce week-end
 
Schinias, Grèce, le 20 juin 2014 – La Coupe continentale CEV de beach volley fera escale en Grèce ce week-end, en banlieue d’Athènes. Ce tournoi sert de qualification pour les Jeux olympiques 2016 à Rio de Janeiro.

La ville de Schinias s’est fait connaître de par le monde entier en 2004 quand elle a accueilli les épreuves d’aviron et de canoë-kayak aux Jeux olympiques. Samedi et dimanche, la municipalité de Marathon accueillera l’un des huit tournois du premier tour de la Coupe continentale CEV de beach volley 2014-2016.

Les Grecs se frotteront au Belarus, à la Roumanie, à Saint-Marin et à Malte. Le Belarus et Saint-Marin – qui n’ont inscrit des équipes que sur le tableau masculin – feront leurs premiers pas dans la Coupe continentale puisqu’ils n’ont pas participé à la première édition qui permettait à une équipe européenne par sexe de se qualifier pour les Jeux olympiques de Londres 2012.

Malgré quelques nuages dans le ciel grec depuis quelques jours, les formations peuvent s’attendre à un tournoi mémorable. Un tout nouveau terrain de beach volley a été construit à Schinias et sera officiellement inauguré samedi matin au coup d’envoi de la compétition. Les locaux espèrent faire bonne figure grâce à la présence d’un duo très expérimenté. En effet, Vasiliki Arvaniti et Maria Tsiartsiani – médaillées d’argent au Championnat d’Europe 2012 à La Haye – seront à nouveau associées après 18 mois de séparation. Tsiartsiani était blessée et fait désormais son retour après avoir aussi fait une pause pour donner naissance à son premier enfant.

"Maria et moi, on se connaît depuis des années", explique la double championne d’Europe Vasiliki Arvaniti. "C’était donc très facile de se retrouver sur le sable. On doit encore disputer d’autres matchs pour vraiment atteindre notre meilleur niveau. Maria a été absente assez longtemps. Elle était blessée et ensuite, elle a eu un bébé, mais on s’est vraiment bien préparées et je pense qu’on va retrouver notre rythme tournoi après tournoi. On veut commencer du mieux possible dès demain, quel que soit l’adversaires en face."

À part Arvaniti et Tsiartsiani, la Grèce pourra aussi compter sur Panagiota Karagkouni et Evangelia Christou. À 21 ans, Penny (le surnom de Karagkouni) est la plus jeune joueuse de l’équipe. L’année dernière, elle a disputé le Championnat d’Europe avec Arvaniti et a atteint les quarts de finale à Klagenfurt. À Schinias, elle évoluera pour la première fois avec Christou. "C’est une expérience complètement nouvelle pour nous", reconnaît-elle. "Surtout qu’on ne connaît pas du tout nos adversaires. On va adapter notre tactique aux joueuses qu’on va affronter et on va faire de notre mieux pour passer au prochain tour. Evi et moi nous entraînons ensemble tous les jours depuis un mois, on travaille très dur. J’espère qu’on fera bonne figure et qu’on donnera cette impression sur le terrain."

Le tandem le plus expérimenté et titré de Grèce chez les hommes est formé de Georgios Kotsilianos et de Nikos Zoupanis. Les deux hommes évoluent côte à côte depuis plusieurs années et se connaissent bien. Ils ont récemment participé au Grand chelem FIVB de Moscou, en Russie. "C’est très important de faire une belle performance ici", estime Kotsilianos. "On ne connaît que les équipes de Belarus parce qu’elles ont participé à des tournois internationaux. J’espère que le public viendra en masse pour venir voir nos matchs et que nos fans prendront du plaisir."

Fernandos Billiris jouait auparavant avec Pavlos-Odysseas Kouzounis, mais ce dernier a été victime d’un accident de voiture il y a un mois environ et Billiris doit maintenant s’associer à Ioannis Roumeliotakis pour le tournoi grec. Ensemble, ils espèrent faire la différence pour la Grèce : "On veut se qualifier pour le prochain tour", annonce Billiris. "On ne sait pas grand-chose des autres équipes, ni de leur niveau, donc on va se concentrer sur nous-mêmes. On joue ensemble depuis peu, mais on a travaillé dur et j’espère qu’on verra le résultat de ce dur labeur. Peu importe qu’on n’ait pas joué de matchs officiels ensemble avant ce tournoi. On doit montrer ce dont on est capables. C’est une grande opportunité de peaufiner nos automatismes et de progresser ensemble."

Costas Tampouratzis, le sélectionneur de la Grèce, a ajouté : "Notre aventure pour Rio 2016 commence demain. Nos équipes de beach volley peuvent se qualifier pour les JO, comme elles peuvent disputer les Championnats du monde et d’Europe, une chose que notre équipe nationale n’a pas réussi à faire ces derniers temps. Ce tournoi n’est que le début de la saison pré-olympique. On veut bien commencer. En 2010, au même stade de la compétition, nos équipes féminines ont terminé premières et les hommes deuxièmes. Je pense que tout le monde s’est énormément amélioré depuis. Je ne sais pas si nos prestations seront meilleures qu’il y a quatre ans par contre. C’est bien d’accueillir ce tournoi, ici en Grèce, et j’espère qu’on aura encore cette opportunité lors des prochains tours. On espère que beaucoup de supporters viennent voir les matchs et nous soutiennent."





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines