The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Ligue mondiale, semaine 5 : les géants brésiliens et russes sous pression

 
Les Brésiliens ont besoin de la victoire en Pologne pour maintenir leurs espoirs de se qualifier pour le tour final
 
Lausanne, Suisse, le 18 mai 2014 – Le tour préliminaire de la 25e saison de la Ligue mondiale FIVB ne prendra fin que le premier week-end de juillet, mais les géants brésiliens et russes disputeront des matchs qui feront quasiment l'effet d'une finale dès la cinquième semaine de la compétition.

Tenants du titre et champions olympiques, les Russes (8 points) recevront l'impressionnante équipe serbe (11 points) dans un duel crucial pour la deuxième place de la Poule B, vendredi et samedi. Quant au Brésil (8 pts), détenteur du plus grand nombre de titres en Ligue mondiale FIVB, il jouera aussi sa dernière carte à l'heure de défier les Polonais (8 pts) sur leur terrain en Poule A. Les Brésiliens ont besoin de cette victoire pour maintenir leurs espoirs de se qualifier pour le tour final parmi les six meilleures équipes.

Alors qu'ils n'ont remporté que trois de leurs huit derniers matchs au tour préliminaire, ils détiennent le triste record des résultats les plus faibles de leur pays en 25 participations à l'épreuve annuelle phare. Leur échec pourrait leur faire perdre leur première place au classement mondial. "Nous travaillons dur pour éliminer nos erreurs et nous comptons bien faire mieux en Pologne. Mais la bataille sera rude", prévoit l'entraîneur brésilien Bernardo Rezende. Au cinquième rang mondial, la Pologne, qui accueillera le Championnat du monde FIVB du 31 août au 21 septembre, avance brillamment sous la houlette de son nouvel entraîneur, Stéphane Antiga. Les Polonais ont battu l'Italie encore invaincue 3-2 et 3-1 à domicile le week-end dernier.

"Nous avons beaucoup de bons joueurs qui s'entraînent ensemble à haut niveau et qui s'encouragent les uns les autres à progresser. Vivement le match contre le Brésil !", a déclaré Antiga. La Fédération polonaise de volleyball est très satisfaite du travail du Français, qui a mis un terme à sa carrière de joueur il y a quelques semaines seulement et se retrouve déjà entraîneur d'une équipe nationale. Les superbes performances de l'équipe s'ajoutant à l'enthousiasme déjà marqué pour le volleyball en Pologne, quelques minutes ont suffi pour vendre toutes les places du match de vendredi contre le Brésil à la nouvelle Krakow Arena, soit plus de 15 000. Dimanche, à Bydgoszcz, les tribunes seront à nouveau remplies de supporteurs en rouge et blanc à l'occasion du match retour.

Le deuxième duel entre la Pologne et le Brésil, dimanche à 19h30, sera aussi le "Match de la semaine". Les sept Matchs de la semaine seront distribués gratuitement par IMG à toutes les grandes télévisions internationales ainsi qu'au diffuseur local. Les matchs seront commentés en anglais et proposés en direct et à la demande sur FIVB Web TV.

La seconde confrontation dans cette poule, qui se jouera à Téhéran à guichets fermés, verra l'Iran, étoile montante du volleyball (7 points) rencontrer l'Italie, en tête du groupe avec 19 points. Celle-ci espère maintenir ses chances de passer au tour final à Florence du 16 au 20 juillet, pour lequel elle se classe déjà première des six équipes.

Cela signifie que trois équipes de ce groupe se qualifieront pour le tour final de la Ligue mondiale FIVB. Elles y retrouveront deux équipes de l'autre "super poule" B et le vainqueur d'un tour final entre des équipes des poules C, D et E à Sydney du 11 au 13 juillet.

Dans la Poule B, les Américains, quatrièmes au niveau mondial, sont bien partis pour valider leur ticket pour le tour final après six victoires en autant de matchs. Ils pourraient même rester invaincus : ils accueillent vendredi et samedi la Bulgarie, qui n'a encore engrangé aucune victoire. "Nous voulons continuer à nous améliorer dans cette deuxième moitié de la phase de poules", a déclaré le capitaine américain, Sean Rooney.

Il en va évidemment de même pour la Russie qui, après avoir commencé cette campagne sur quatre défaites, est revenue à son niveau habituel avec deux victoires 3-0 sur la Bulgarie le week-end dernier. "Nous attendons la Serbie", a rappelé le capitaine russe Sergey Makarov. Deux victoires offriraient à son équipe l'indispensable seconde place dans la poule. Pourtant, le capitaine serbe Dragan Stankovic reste optimiste : "J'espère que nous pourrons nous qualifier pour la phase finale à six."

La Poule D, qui joue son avant-dernier week-end du tour préliminaire, verra un duel entre la France (20 points) et l'Argentine (17 points) qui déterminera le vainqueur du groupe. La France, qui a essuyé sa première défaite en Ligue mondiale FIVB cette année contre l'Allemagne le week-end dernier, rencontrera samedi et dimanche le Japon, qui attend toujours sa première victoire. Benjamin Toniutti, capitaine de l'équipe française, reconnaît : "L'équipe est fatiguée, beaucoup plus qu'au début de la Ligue mondiale. Il reste deux semaines et nous voulons être premiers dans notre poule." Le match de l'Argentine à l'extérieur contre l'Allemagne devrait s'avérer plus ardu.

La Poule C est aussi le théâtre d'un duel serré entre la Belgique (13 points) et le Canada (10 points). Aucune équipe ne peut se permettre de laisser passer les matchs à domicile, contre la Finlande et l'Australie respectivement.

On retrouvera en Poule E deux grands matchs : les Portugais, leaders inattendus (12 points), reçoivent les Pays-Bas (11 points) samedi et dimanche. "Nous avons déjà réalisé des performances remarquables cette saison en Ligue mondiale FIVB. Maintenant il faut les confirmer", a expliqué l'entraîneur portugais Hugo Silva.

Les Poules F et G ne jouent pas cette semaine, le tour préliminaire ayant déjà déterminé les vainqueurs. Le tour final aura lieu le week-end prochain à Bursa pour des demi-finales entre la Turquie et la Slovaquie d'une part et entre la Chine et Cuba d'autre part. Finaliste au Championnat du monde 2010, Cuba avait perdu face au Brésil, qui peine désormais à tenir son rang.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines