The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Stats à gogo : Circuit mondial FIVB de beach volley 2014, 16 juin

 
Le Russe Konstantin Semenov (au centre) s'élève pour contrer le Polonais Mariusz Prudel
 
Lausanne, Suisse, le 16 juin 2014 — Après cinq tournois masculins et six tournois féminins, le Circuit mondial FIVB 2014 de beach volley poursuit sa route. Cette semaine se dispute à Berlin le deuxième d’une série de trois Grands chelems avec le tournoi de Berlin doté de 800 000 dollars, qui commence ce mardi.

Voici quelques données pour vous mettre en appétit au moment d’aborder le plat de résistance de ces trois semaines de festin sur le Circuit mondial :

•    La Pologne réalise le doublé au Mondial M-23 – Le Championnat du monde FIVB de beach volley masculin M-23 n’a connu que deux éditions, toutes les deux organisées à Myslowice (Pologne) et les deux fois ce sont des équipes locales qui se sont imposées.  Maciej Kosiak/Maciej Rudol succèdent aux vainqueurs de l’an dernier Piotr Kantor/Bartosz Losiak et rapportent une nouvelle médaille d’or à la Pologne. Les équipes polonaises dominent les Championnats du monde dans les différentes catégories d’âge depuis 2009 avec au moins une médaille d’or chaque année à partir de cette date et au total sept des douze médailles d’or attribuées sur cette période.

•    Les Australiennes de retour sur le podium du Mondial M-23 – Avant le Championnat du monde FIVB de beach volley 
féminin 2014, les équipes australiennes féminines n’avaient pas remporté de médaille d’or sur le Circuit mondial depuis sept ans, et huit ans avaient passé depuis l’or de Becchara Palmer/Alice Rohkamper au Championnat du monde M-19 disputé aux Bermudes. Des équipes féminines australiennes s’étaient approchées du Graal à trois reprises, avec une médaille d’argent au Championnat du monde FIVB M-21 2007 et deux médailles de bronze aux Championnats du monde FIVB M-19 de 2010 et 2012.

•    L’équipe repêchée classée 36e finit en cinquième position – Lorsque les Américaines Kelley Larsen/Betsi Metter ont perdu mardi leur match de qualification, elles pensaient que le Championnat du monde M-23 était terminé pour elles. Heureusement, leur bon classement leur a permis de remplacer au pied levé une équipe qui venait de déclarer forfait. Elles ont superbement profité de cette occasion inespérée pour briller en remportant haut la main leur poule avec cinq victoires en autant de matchs, puis une nouvelle victoire au tour suivant avant de finalement tomber avec les honneurs et terminer à la cinquième place. Il se trouve que l’équipe qui les avait dominées en qualification n’était autre que la paire canadienne Melissa Humana-Paredes/Taylor Pischke, qui a remporté le bronze à Myslowice.

•    La Russie poursuit sur sa lancée victorieuse à domicile – Les équipes russes masculines sont maintenant montées quinze fois sur le podium d’épreuves du Circuit mondial FIVB, dont cinq fois sur le sol russe avec deux de leurs quatre médailles d’or à la clé.  Avant la victoire de Viacheslav Krasilnikov/Konstantin Semenov sur le Grand chelem FIVB de Moscou 2014, ces autres médailles glanées à domicile avaient été remportées à l’Open FIVB d’Anapa en 2013 (or et argent), à l’Open FIVB d’Anapa 2014 (argent) et à l’Open FIVB de Saint-Pétersbourg en 2007 (argent).

•    Encore un joueur vainqueur pour la première fois – Le Russe Viatcheslav Krasilnikov a remporté la première médaille d’or du Circuit mondial FIVB de sa carrière sur le Grand chelem FIVB de Moscou. Il est le quatrième joueur à inaugurer sa vitrine à trophées en 2014. Lors de l’Open de Fuzhou qui ouvrait le bal, le palmarès des deux équipiers italiens Daniele Lupo et Paolo Nicolai était encore vierge et c’est à l’Open d’Anapa que le Letton Aleksandrs Solovejs s’est adjugé sa première médaille d’or sur le Circuit. Côté féminin, pas moins de quatre paires de joueuses ont remporté cette saison leur premier tournoi, aussi bien ensemble qu’à titre individuel : les Allemandes Laura Ludwig et Kira Walkenhorst au Grand chelem FIVB de Shanghai, les Brésiliennes Agatha Bednarczuk et Barbara Seixas à l’Open FIVB de Puerto Vallarta, les Tchèques Kristyna Kolocova et Marketa Slukova à l’Open FIVB de Prague, et les Allemandes Victoria Bieneck et Julia Grossner à l’Open FIVB d’Anapa.

•    Les Brésiliens encore privés de podium – Malgré la présence de quatre équipes auriverde dans les treize premiers au classement mondial, les Brésiliens ont une nouvelle fois échoué dans leur quête de médaille, puisque trois d’entre elles ont fini cinquièmes et l’autre neuvième. Il y a deux semaines, aucune paire brésilienne n’était engagée dans le tableau de l’Open FIVB d’Anapa, mais sur les deux précédentes épreuves du Circuit mondial, leurs meilleurs résultats avaient été une neuvième place à l’Open FIVB de Puerto Vallarta et une quatrième place au Grand chelem FIVB de Shanghai, alors que le Brésil avait remporté l’argent à l’Open FIVB de Fuzhou en ouverture de la saison. Il faut remonter au Grand chelem FIVB de Xiamen en octobre 2013 pour retrouver trace d’une médaille d’or remportée par une équipe brésilienne sur le circuit.

•    Les Allemandes toujours parfaites en qualifications – L’Allemagne a réussi à sortir une équipe des qualifications lors des six tournois de 2014. Avec deux équipes présentes au Grand chelem FIVB de Moscou, les Allemandes Teresa Mersmann/Isabel Schneider sont sorties des qualifications et Chantal Laboureur/Julia Sude ont échoué d’un souffle en perdant 18-16 au troisième set, pour finalement terminer en 33e position. Laboureur et Sude s’étaient qualifiées pour le premier tournoi de la saison, l’Open FIVB de Fuzhou.

•    La série parfaite des Américaines en phases de poules s’achève – Jusqu’ici, sur tous les tournois du Circuit mondial FIVB 2014, les neuf équipes féminines américaines avaient toutes réussi à s’extirper des phases de poules pour disputer les matchs à élimination directe à 24 équipes. À Moscou, malgré la qualification en poule de trois équipes, cette formidable série a été interrompue par la défaite des n° 8 Emily Day/Summer Ross et des n° 21 Lane Carico/Brittany Hochevar, qui ont fini en 25e position sans la moindre victoire. De son côté, l’Allemagne, qui avait réussi jusque-là à qualifier 19 équipes sur 20 pour les phases à élimination directe, a perdu deux équipes sur cinq en poules, tandis qu’une des cinq équipes brésiliennes n’a pas réussi à sortir de son groupe.

•    Lorsque l’or est en jeu, les Américaines continuent à battre leurs homologues brésiliennes – Sur le Circuit mondial, les équipes brésiliennes ont disputé 192 finales, dont 49 entre équipes brésiliennes et 143 contre des équipes étrangères. Les résultats du Brésil lors de ces finales sont impressionnant, avec 15 victoires pour 7 défaites face à la Chine, 10-1 face à l’Allemagne, 7-2 face à l’Australie, 3-0 face à l’Autriche et 2-0 aux dépens de l’Italie. Face à des équipes étrangères, le bilan des paires brésiliennes est de 82 victoires pour 60 défaites et elles possèdent un bilan positif ou neutre face à tous les pays... sauf les États-Unis, puisque les Américaines ont désormais remporté 49 de leurs 89 finales disputées face à des Brésiliennes. Médaillée d’or cette semaine, Kerri Walsh Jennings a contribué à 27 de ces 49 victoires, dont 23 fois au côté de Misty May-Treanor, trois fois avec April Ross et une fois avec Rachel (Wacholder) Scott.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines