The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les jumeaux Poniewaz dans le dernier carré chez les M-23

 
Les Allemands David (à g.) et Bennet Poniewaz ont pris pour habitude de célébrer chacun de leurs points
 
Myslowice, Pologne, le 14 juin 2014 – Les Allemands Bennet et David Poniewaz se sont hissés dans le dernier carré du Championnat du monde FIVB de beach volley M-23 samedi, célébrant chacun des points marqués durant leurs rencontres.

Âgés de 20 ans, les frères jumeaux ont écarté les Russes Andrey Bolgov/Viacheslav Kirienko (15-21, 21-11, 15-13) lors du deuxième tour avant de se défaire des Brésiliens Saymon Barbosa Santos/Marcus Carvalhaes en deux sets (21-18, 23-21) en quarts de finale.

Sur le papier, les Sud-Américains semblaient supérieurs, mais la paire allemande a mené tout au long du premier acte remporté dès sa première balle de set. Dans le deuxième acte, les deux équipes se sont rendu coup pour coup.

À 19-20, les grands Brésiliens ont obtenu une première balle de set mais Saymon envoyait son service hors des limites du terrain. Une deuxième occasion de revenir à hauteur des Allemands se présentait à 20-21 mais les frères Poniewaz revenaient à 21 partout et s'offraient une balle de match sur un ace de David. Dans la foulée, les Brésiliens enlevaient trop leur frappe, pour le plus grand bonheur de leurs adversaires.

Les jumeaux allemands sont reconnaissables par leurs célébrations élaborées : ils s'encouragent haut et fort, se tapent dans la main et sautent torse contre torse (voir photo). "C'est très important pour nous de célébrer. Ça nous donne de l'énergie", précise David Poniewaz.

"C'était un très bon match. Nous sommes très heureux d'avoir gagné à nouveau et d'être en demi-finale. Mon frère et moi croyions en cette victoire et nous nous sommes encouragés à fond. Nous avons été très bons à la mise en jeu et au contre. C'était génial."

Les Allemands avaient pourtant eu du mal à se mettre en route en début de tournoi. "Nous n'avons pas très bien joué au départ et il nous a fallu plusieurs matchs pour trouver notre rythme. Nous étions un peu stressés au début. Mais je pense que nous sommes faits pour disputer les tournois ; nous progressons match après match."

Le duo avait terminé 9e du Mondial M-23 la saison passée et sa seule demi-finale (perdue) remonte au Championnat d'Europe CEV M-22. "Alors cette fois, on vise la médaille", affirme David.

Les jumeaux devront se mesurer à Lars Fredrik Tvinde et Hendrik Nikolai Mol dans le dernier carré. Les Norvégiens se sont qualifiés après avoir battu les Allemands Schümann/Stork (21-17, 29-31,16-14) puis leurs compatriotes Andreas Takvam/Runar Torsvik Sannarnes (21-17, 14-21, 15-13).

"Je pense que ça sera du 50/50. Le match débute à 0-0. Pour la suite, on verra", tempère David.

Polonais et Brésiliens toujours en course
Maciej Kosiak et Maciej Rudol ont validé leur place en demies pour le plus grand plaisir du public local. Ils seront confrontés aux Brésiliens Allison Cittadin Francioni et Gustavo Albrecht Carvalhaes, tombeurs des n°1 polonais Bartosz Losiak et Michal Bryl en quarts de finale (21-15, 21-12).

Kosiak et Rudol ont frappé fort dans la matinée en éliminant les têtes de série n°2 Tobias Winter et Lorenz Petutschnig, médaillés de bronze en 2013. Les locaux n'ont eu besoin que de deux sets pour écarter les Autrichiens sur le score de 25-23, 21-14 grâce à des services tout en puissance.

Les Polonais se sont à nouveau appuyés sur leur mise en jeu lors de la deuxième rencontre de la journée pour défaire Edvarts Buivids et Pekmanis Reinis 2-0 (21-18, 21-16). En tête tout au long des deux manches, les hôtes ont parfaitement mis à profit leur arme fatale pour empêcher les Lettons de mettre en place des attaques puissantes.

"Nous avons réussi à jouer comme on l'avait espéré et comme nous l'avait demandé l'entraîneur en début de rencontre", précise Kosiak. "Nous avons réalisé de très belles choses en défense et au contre. Nous avons très bien servi et je pense que ça a suffi contre la Lettonie."

Partenaires depuis deux saisons, Kosiak (21 ans) et Rudol (20 ans), ont terminé 9es chez les M-23 en 2013 mais ont empoché le bronze lors du Mondial M-21 et de l'Euro M-22 la même année.

"Avant le tournoi, j'ai annoncé que l'on visait les demi-finales. Peu importe la couleur de la médaille. Même si on perd le prochain match, terminer sur le podium sera déjà une très belle réussite", conclut Kosiak.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines