The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Le compte à rebours commence pour le Championnat du monde féminin FIVB de volleyball

 
 
Lausanne, Suisse, le 15 juin 2014 – Le coup d’envoi du Championnat du monde féminin FIVB de volleyball Italie 2014 sera donné dans exactement 100 jours. Les préparatifs pour ce qui est l’une des compétitions les plus attendues de l’année entrent dans leur phase finale.

La fièvre du volley s’empare de l’Italie depuis quelques jours. Le troisième week-end du Tour intercontinental de la Ligue mondiale FIVB de volleyball a vu l’Italie et la Pologne s’affronter en plein air dans le complexe sportif du Foro Italico à Rome, devant des milliers de supporters italiens prêts à encourager leur équipe. Les spectateurs ont également pu admirer de près le trophée du Championnat du monde féminin exposé dans l’enceinte.

C’est la première fois que l’Italie accueille le Championnat du monde féminin. Le pays offrira un cadre idyllique à la crème de la crème du volley féminin, comme l’a démontré le magnifique Championnat du monde FIVB masculin qui y a été organisé en 2010.

Le Championnat du monde féminin 2014 sera divisé en trois phases. Dans la première, les 24 équipes participantes ont été réparties dans quatre poules de six équipes selon le tirage au sort qui a eu lieu le 10 mars à Parme. Elles disputeront des mini-championnats sur cinq jours, à raison de trois matchs par jour. Chaque poule se jouera dans une ville différente (Rome pour la Poule A, Trieste pour la Poule B, Bari pour la Poule C et Vérone pour la Poule D).

Les quatre premières de chaque poule seront qualifiées pour le deuxième tour (qui se disputera à Bari, Trieste, Vérone et Modène), où les seize équipes seront réparties en deux poules de huit (les quatre meilleures des Poules A et D se retrouveront dans la Poule E, les quatre meilleures des Poules B et C joueront dans la Poule F). Les trois premières de chaque poule seront alors qualifiées pour le troisième tour.

Les vainqueurs de poules du deuxième tour seront placés dans deux poules différentes au troisième tour, tandis que la désignation de la poule des deuxièmes et troisièmes sera faite par tirage au sort. Ce troisième et dernier tour consiste également en un mini-championnat, au terme duquel les deux meilleures équipes de chaque poule seront qualifiées pour les demi-finales. La finale aura lieu à Milan le 12 octobre. Les troisièmes des poules seront toutes classées cinquièmes ex æquo de la compétition.

Pour le match d’ouverture de la compétition qui aura lieu à Rome le 23 septembre, la Russie, championne en titre (n° 6 mondiale) entamera sa quête d’un troisième titre d’affilée par un affrontement avec la Thaïlande (n° 12).

Le premier tour d’Italie 2014 se jouera du 23 au 28 septembre à Rome, Trieste, Vérone et Bari. Douze rencontres seront disputées lors du premier jour de compétition.

Dans la Poule A, l’Argentine (n° 18) se mesurera à la Croatie (n° 24), la République dominicaine (n° 8) jouera contre l’Allemagne (n° 9) et le pays organisateur, l’Italie (n° 4) défiera la Tunisie (n° 27) à Rome.

À Trieste, les matchs de la Poule B verront le Canada (n° 20) affronter le Cameroun (n° 26) et la Serbie (n° 7) s’attaquer à la Turquie (n° 11). Le même jour, le dernier match de la Poule B mettra aux prises les Brésiliennes (n° 1) – championnes olympiques en titre et détentrices du Grand prix mondial FIVB 2013 et de la Coupe des Grands champions FIVB – à la Bulgarie (n° 35). Les Brésiliennes espèrent continuer sur leur impressionnante lancée en décrochant pour la première fois le titre au Championnat du monde.

Vérone accueillera les rencontres de la Poule C entre les Pays-Bas (n° 18) et le Kazakhstan (n° 23), entre la Russie (n° 6) et la Thaïlande (n° 12), et entre les États-Unis (n° 2) et le représentant NORCECA 6.

Pour finir, dans la Poule D à Bari, la Chine (n° 5) sera opposée à Porto Rico (n° 17), le Japon (n° 3) rencontrera l’Azerbaïdjan (n° 37), et Cuba (n° 21) se mesurera à la Belgique (n° 22).

L’Italie a organisé de nombreuses compétitions féminines par le passé – le Championnat du monde FIVB junior en 1985, quatre Championnats d’Europe (1971, 1991, 1999 et 2011) et trois phases finales du Grand Prix FIVB (2003, 2004, 2006) – mais le Championnat du monde FIVB féminin manquait encore à l’appel.

Au total, 279 équipes ont participé à la phase de qualification des Championnats du monde FIVB 2014 masculin et féminin, un nombre record. Pas moins de 166 fédérations nationales provenant des cinq Confédérations de la FIVB seront représentées. Le précédent record datait de l’édition 2010, qui avait mis aux prises 214 équipes de 119 fédérations différentes. L’augmentation du nombre de participants est sensible par rapport aux éliminatoires des Mondiaux 2006 (102 équipes), 2002 (72) ou 1998 (63).

Concernant spécifiquement le Championnat du monde féminin, 127 équipes ont pris part à la campagne de qualification.

La Russie a remporté son deuxième Mondial féminin en 2010 au Japon après avoir battu le Brésil en finale. Le podium était complété par la formation nippone, qui avait disposé des États-Unis dans le match pour la médaille de bronze.

La Russie est la nation la plus titrée de l’histoire du Championnat du monde avec sept sacres, en comptant ceux de sa devancière, l’Union soviétique. Cuba (n° 21 mondial) et le Japon (n° 3) ont triomphé à trois reprises, la Chine (n° 5) deux fois et l’Italie (n° 4) une fois, en 2002.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Italian

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines