The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Brésil et Norvège pour une place de leader dans la Poule C du Mondial M-23

 
Le Norvégien Lars Fredrik Tvinde est prêt à se mesurer au Brésil
 
Myslowice, Pologne, le 12 juin 2014 – Les Brésiliens Allison Cittadin Francioni/Gustavo Albrecht Carvalhaes et les Norvégiens Lars Fredrik Tvinde/Hendrik Nicolai Mol ont décroché deux nouvelles victoires jeudi et sont toujours invaincus dans ce Championnat du monde FIVB de beach volley M-23.

Après avoir engrangé quatre victoires chacune, les deux formations s'affronteront vendredi afin de déterminer le leader de la Poule C. Têtes de série n°10, les Norvégiens ont fait légèrement mieux que leurs homologues sud-américains en Pologne en ne concédant aucun set alors qu'Allison et Guto Carvalhaes ont perdu une manche mercredi à l'occasion de leur premier match.

Mais contrairement à la paire brésilienne, Tvind et Mol ne pratiquent pas le beach volley toute l'année. "On a commencé les entraînements il y a trois semaines à peine donc c'est super de jouer aussi bien", s'est réjoui Tvinde après la victoire 2-0 (21-15, 21-14) sur les Polonais Kujawiak/Popek. Dans la matinée, les Scandinaves avaient écarté les Suisses G.Kissling/Beeler en deux sets (21-11 21-17).
"On n'est pas très bien entrés dans le match contre la Pologne mais on a proposé quelques très bonnes phases de jeu après le premier temps mort technique. On a commis peu d'erreurs et on a fait de très bonnes choses au contre et sur le plan défensif."

Tvinde, 21 ans, avait terminé 9e du Championnat du monde cadet en 2010 mais n'avait pas pris part au Mondial M-23 l'an passé, contrairement à son partenaire qui avait fini à la 9e place aux côtés de Lars Retterholt.

"Le tournoi se passe très bien pour l'instant. Il fait beau même s'il fait un peu plus froid qu'hier, mais on aime évoluer dans ces conditions. Et puis on a remporté tous nos matchs jusqu'à maintenant donc c'est super", déclare Tvinde.

"On fera de notre mieux", s'exclame le défenseur à propos de l'affiche de vendredi contre le Brésil. "Avec un peu de chance, on arrivera à les mettre en difficulté."

Des Brésiliens sacrés chez les M-21
Âgés de 20 ans, Allison et Guto Carvalhaes disputent leur premier Mondial M-23 mais s'étaient illustrés l'an passé à Umag en remportant le Championnat du monde M-21. Depuis, le duo a grandi dans tous les sens du terme : Guto – qui évolue en défense – semble avoir encore gagné en vitesse par rapport à 2013 et parvient à sauver des ballons qui semblent destinés à finir leur course au fond du terrain alors qu'Allison se montre plus réfléchi, préférant les tirs placés aux attaques en force.

Jeudi, les Brésiliens ont pris le meilleur sur les Danois Overgaard/Abell 21-17, 21-12 avant de dominer les Suisses G.Kissling/Beeler en deux sets (21-11, 21-13).

"On progresse match après match", analyse Guto. "On a disputé le Mondial M-21 l'année dernière mais on n'avait jamais évolué avec les M-23. On prend du plaisir. Les équipes sont légèrement meilleures et plus solides, mais on est contents d'être ici."

"Je sais qu'on peut mieux jouer", précise pour sa part Allison. "On est quand même satisfaits des résultats car on a gagné tous nos matchs, mais on jouera mieux demain."

Aucun des deux joueurs ne s'inquiète d'être l'équipe à battre en raison de son statut de championne du monde M-21. D'après leur entraîneur Monica Rodrigues, le duo est habitué à la pression. "Ils jouent toujours avec la pression car ils ne sont pas très grands et que ce sont des perfectionnistes qui aiment proposer du beau jeu." Selon Guto, le titre remporté l'an passé est au contraire source de confiance.

Récemment, les Sud-Américains ont fait leurs premiers pas dans le Circuit mondial à l'occasion de l'Open de Puerto Vallarta organisé au Mexique, mais n'ont pas réussi à se qualifier pour le tour principal. "J'étais blessé et nous étions un peu tendus", précise Allison. "On participait pour la première fois à une étape du Circuit mondial. On voulait absolument gagner car la défaite était synonyme d'élimination. C'est pour ça qu'on avait un peu la pression mais ça a été une bonne expérience."

Interrogés sur leurs concurrents les plus dangereux dans ce Mondial, les Brésiliens ont cité l'Autriche, la Pologne et l'Allemagne, mais pas la Norvège.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines