The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Mexicaines Santoyo et Lopez gagnent enfin au Mondial M-23

 
Les Mexicaines Gloria Santoyo et Frida Lopez ont enregistré leur première victoire jeudi
 
Myslowice, Pologne, le 12 juin 2014 – Gloria Itzel Santoyo Salazar et Frida Carol Lopez Olmos ont plutôt mal commencé le Championnat du monde FIVB de beach volley M-23. Mais jeudi, les étudiantes mexicaines, têtes de série n°36, ont repris du poil de la bête et ont enregistré leur première victoire à Myslowice.

Il faut dire que Santoyo (19 ans) et Lopez (21 ans) ont dû se remettre de sept heures de décalage horaire et du fait qu’elles ne se connaissent pas très bien. Les deux jeunes femmes ont disputé les Championnats du monde cadet et junior auparavant, mais avec d’autres partenaires.

Le meilleur résultat de Santoyo reste une 9e place au Championnat du monde cadet à Larnaka en 2012, tout comme Lopez à Umag en 2011. Elles font toutes les deux parties de l’équipe nationale, mais n’avaient jamais évolué côte à côte, mis à part un tournoi sur le Circuit national en préparation au Mondial M-23.

"On n’a pas le même âge et on vit dans deux villes différentes", explique Santoyo. "Mais on se sent bien ensemble, c’est juste qu’on n’a pas eu beaucoup de temps pour se mettre dans le rythme ensemble. Mais on y arrive peu à peu."

Leurs débuts en M-23 n’ont pas été sensationnels puisqu’elles s’inclinaient face aux Australiennes Laird/Artacho (21-11, 21-12) et aux Allemandes Krebs/Weiland (21-17 21-7) en première journée. Les Mexicaines avaient du mal à s’adapter au décalage horaire, selon Santoyo. "On avait l’impression de jouer sur un faux rythme, on était fatiguées. Mais aujourd’hui, c’était beaucoup mieux."

Dans leur premier match de jeudi, elles battaient les Lettones n°26 Marta Ozolina et Ruta Treija 2-0 (21-16, 21-16). Santoyo, la contreuse de 1m75, et Lopez ont fait preuve d’énergie, ont mis la pression au service et ont été intelligentes en évitant les contres lettons.

Santoyo : "On est très heureuses d’avoir pu gagner de match. On a réussi à mieux se concentrer qu’hier. C’était une bonne équipe, mais on a réussi à rester concentrées et à bien jouer au moment où il fallait. Maintenant, il faut à nouveau gagner pour pouvoir passer les poules."

Santoyo et Lopez, qui ont démarré n°36 et sans point dans ce tournoi, se disent impressionnées par les autres équipes présentes au Mondial M-23. "Le niveau est excellent, les autres équipes ont plus d’expérience car elles ont disputé davantage de matchs internationaux que nous."

Pourtant, les Mexicaines auraient pu emmagasiner de l’expérience en début d’année puisque le Mexique accueillait un Open du Circuit mondial FIVB à Puerto Vallarta, mais Santoyo et Lopez n’étaient pas de la partie. "On devait jouer le Championnat du monde universitaire à gros enjeu au Portugal. Donc on a représenté notre université."

À Myslowice, elles espèrent cumuler un peu plus de points. "Notre objectif est de passer la phase de groupes, ensuite on fera de notre mieux", dit Santoyo. "Ça serait génial d’aller jusqu’en demi-finales."





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines