The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Andrea Zorzi : "Les entraîneurs face à un dilemme"

 
Après ses défaites contre les États-Unis, la Russie aura du mal à se qualifier pour la phase finale de la Ligue mondiale, selon Zorzi
 
Lausanne, Suisse, le 12 juin 2014 – L’ancienne légende italienne Andrea Zorzi parle du grand succès de la rencontre de Ligue mondiale FIVB de volleyball entre l’Italie et la Pologne au Centre de tennis Foro Italico de Rome et évoque les difficultés de la Russie avant la quatrième semaine de compétition.

"Dans l’histoire récente du volleyball, nous avons pu assister à des rencontres en plein air à trois occasions, dans des stades d’habitude réservés à d’autres sports.

"En 1980 et 1983, le Brésil et l’URSS s’affrontaient devant 90 000 spectateurs au stade Maracanã à Rio de Janeiro, puis en 1988 l’Italie était opposée aux États-Unis, alors champions olympiques et du monde, à l’Arena de Vérone. Cette arène propose habituellement des concerts spectaculaires attirant des spectateurs du monde entier. Cette fois, elle était le théâtre d’un match de volley spectaculaire.

"Il s’agit là de trois événements particuliers, créés pour promouvoir le volleyball et attirer un public encore plus nombreux. Après de nombreuses années, nous avons encore pu profiter d’une rencontre de volleyball sous les étoiles : 10 500 personnes sont venues garnir les tribunes du court central du Centre de tennis Foro Italico pour assister à un match de Ligue mondiale FIVB formidable.

"Ce fut une occasion spectaculaire, sans aucun des problèmes liés aux matchs de plein air. L’idée semblait peut-être saugrenue au départ : jouer en extérieur, au risque de glisser sur la rosée du soir et de ne pas y voir grand-chose. Cependant, grâce au perfectionnisme des organisateurs, les joueurs ont pu évoluer sous une lumière naturelle jusqu’à la fin du deuxième set avant que les projecteurs ne soient allumés à partir de la troisième manche.

"Ce fut un succès retentissant du point de vue sportif, mais aussi pour les spectateurs qui ont pu ressentir les émotions vives du match. C’est une idée qui doit être répétée dans d’autres endroits et qui est excellente pour la promotion du volleyball. L’Italie, qui est déjà qualifiée pour la phase finale, a remporté ses deux rencontres face à la Pologne qui avait décidé de ménager plusieurs de ses cadres, pas illogique l’année même où se joue également le Championnat du monde FIVB de volleyball masculin.

"Il y a quelques jours, je déclarais que la Russie était favorite pour la Ligue mondiale 2014, mais après ses deux défaites face aux États-Unis, je la vois mal se qualifier pour Florence. En raison du nouveau format, les poules sont bien plus équilibrées et les rencontres sont plus serrées par rapport aux éditions précédentes. Dans le passé, les coachs pouvaient être davantage sereins lors des premiers tours de la Ligue mondiale car les rencontres n’étaient pas forcément de haut niveau. Aujourd’hui, toutes les équipes doivent être au top, sans quoi elles risquent de perdre.

"De nombreux entraîneurs font face à un dilemme : mettre la priorité sur les préparatifs pour le Championnat du monde et ménager leurs joueurs, ou tout miser sur la Ligue mondiale et risquer de fatiguer leur effectif ? C’est la question qui nous taraude et qui propose de nombreuses réponses depuis plusieurs semaines.

"Ce n’est pas la même chanson pour le Brésil. Alors même que cette équipe peut compter sur ses meilleurs joueurs, elle n’a pas encore trouvé le rythme. Et sa défaite 3-0 face à l’Iran provoque l’inquiétude : le Brésil est-il en train de régresser ?

"J’ai toujours cru en la faculté de Bernardinho à motiver ses joueurs, quelle que soit la situation, et à trouver des solutions originales, mais il semble qu’à l’heure actuelle, ses hommes ne répondent plus."

Andrea Zorzi est un ancien volleyeur italien, vainqueur de deux Championnats du monde FIVB de volleyball masculin en 1990 et 1994 et de trois titres de Ligue mondiale de 1990 à 1992, où il a en outre été sacré Meilleur joueur en 1990 et 1991. Il détient aussi une médaille d'argent des Jeux olympiques d'Atlanta 1996 et il a remporté le Championnat d'Europe 1989 au cours d'une carrière riche de 325 matchs. Après sa retraite en 1998, il a collaboré avec plusieurs grandes télévisions italiennes et des journaux internationaux en tant que journaliste.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines