The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Ligue mondiale : les stats avant la semaine 4

 
L'équipe de France possède le meilleur ratio de points après trois semaines de compétition
 
Lausanne, Suisse, le 12 juin 2014 – La quatrième semaine du Tour intercontinental de la Ligue mondiale FIVB débute le vendredi 13 juin, avec une nouvelle série de matchs visant à s’approcher de la qualification pour la phase finale de la plus prestigieuse compétition annuelle du volleyball masculin.

La Poule A ouvrira les débats avec notamment une affiche alléchante entre le Brésil et l’Iran. La semaine dernière, les deux équipes ont disputé leur première confrontation, qui a vu la Seleção s’imposer en cinq sets. Mais l’Iran a ensuite créé la surprise en infligeant un sévère 3-0 à des Brésiliens impuissants. Les Iraniens compteront une nouvelle fois sur leur attaquant Shahram Mahmoudi, auteur de 22 points dans chacune de ces deux manches. De son côté, le Brésil voudra surtout éviter d’égaler sa pire entame en Ligue mondiale depuis 1991, ce qui se produirait s’il devait perdre ses deux rencontres de la semaine contre l’Iran.

Dans l’autre affiche de la Poule A, l’Italie se déplace à Katowice pour y affronter la Pologne, qui compte sur son public pour se mettre sur la voie du deuxième sacre de son histoire en Ligue mondiale, après son titre inaugural en 2012. Les Polonais ont perdu 9 de leurs 14 matchs dans la compétition. De leur côté, les Italiens font forte impression en ce début de saison, avec six victoires consécutives et seulement quatre sets concédés. Leur record (3 sets encaissés en 8 matchs) remonte à 1992.

Fin de série programmée dans la Poule B, avec les confrontations prévues entre les deux équipes qui ont remporté leurs quatre rencontres, à savoir les États-Unis et la Serbie. Les Américains sont à deux victoires de leur record de 2008, où ils avaient enchaîné huit succès de rang face à des nations européennes. Les Serbes n’ont jamais fait aussi bien, mais ils auront l’occasion d’égaler leur record de 2010 (cinq victoires consécutives), voire de le dépasser.

Dans le bas du classement de ce groupe B figurent la Bulgarie et la Russie, deux équipes qui ont perdu tous leurs matchs de Ligue mondiale cette saison. L’équipe bulgare réussit bien à la Russie, qui a remporté six de leurs sept dernières confrontations et qui évoluera à domicile, à Sourgout. À noter que l’entame calamiteuse de la Bulgarie contraste avec son entame de l’an dernier, où elle avait aligné quatre victoires.

Le Belgique et le Canada ne s’étaient jamais affrontés avant la semaine dernière, qui a vu chaque équipe empocher une victoire dans la Poule C. Les Belges, qui disputent leur première saison en Ligue mondiale, n’ont perdu qu’une seule de leurs quatre premières rencontres cette saison, ce match en cinq sets cédé au Canada à Liège. Ils dominent le classement du nombre de sets remportés (11) et au ratio de victoires (75 %). Les Canadiens restent eux aussi sur une belle dynamique, avec 10 succès en 12 matchs.

Finlande et Australie se retrouvent pour le deuxième week-end d’affilée, après avoir gagné un match chacun à Canberra. Les Australiens ont enregistré la première victoire de leur histoire en Ligue mondiale en s’imposant 3-2 dans l’une de ces rencontres.

Au cours des quatre dernières éditions de la compétition, l’Allemagne a terminé mieux classée que la France, mais ce sont aujourd’hui les Bleus qui occupent la tête de la Poule D, avec six victoires en autant de matchs. Ils ont d’ailleurs remporté leurs deux dernières confrontations face aux Allemands, signe qu’ils peuvent se rapprocher de leur record de neuf succès consécutifs.

De son côté, l’Argentine n’a jamais perdu face au Japon, même s’il s’agit du seul adversaire contre lequel elle affiche cette statistique. Les Argentins ont seulement remporté 3 de leurs 17 derniers matchs de Ligue mondiale, trois victoires acquises cette saison : Julio Velasco semble faire des miracles sur le banc argentin.

La semaine dernière, le groupe le plus intense a été sans conteste la Poule E, où toutes les rencontres se sont disputées en cinq sets. La République tchèque, seule équipe à y avoir remporté ses deux confrontations, s’apprête à rencontrer les Pays-Bas pour la première fois de son histoire. De leur côté, les Néerlandais misent sur leur excellente forme à l’extérieur : ils ont gagné quatre de leurs cinq derniers déplacements en Ligue mondiale.

Le Portugal et la Corée vont se rencontrer deux fois cette semaine, soit autant que dans toute leur histoire jusqu’alors. Les Coréens avaient enlevé les deux premiers matchs et espèrent s’appuyer sur cette statistique pour briller devant leur public à Ulsan.

Dans la Poule F, la Tunisie va disputer trois matches à domicile, à commencer par un duel face à la Turquie. Battus à trois reprises la semaine dernière, les Tunisiens visent leur première victoire en Ligue mondiale. Le même jour, le Mexique affrontera une équipe de Cuba qui l’a dominé en 80 minutes la semaine dernière, un record.

La ville slovaque de Košice accueillera les rencontres de la Poule G, où le pays hôte rencontrera Porto Rico, la Chine et l’Espagne. Slovaques et Portoricains, qui ouvriront les festivités, ont enregistré le premier succès de leur histoire en Ligue mondiale la semaine dernière. Ailleurs, les Chinois voudront rester sur leur lancée (trois victoires consécutives) pour espérer décrocher leur place dans le Final Four.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines