The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Schümann et Stork à nouveau en forme après un an d’absence

 
L’Allemand Dominik Stork (à g.) et Lorenz Schümann sont l’une des quatre équipes à s’être qualifiées pour le tour principal
 
Myslowice, Pologne, le 10 juin 2014 – Les Allemands Lorenz Schümann et Dominik Stork ont signé un joli retour au Championnat du monde FIVB de beach volley M-23 à Myslowice après une année d’absence en raison de blessures.

Les deux Allemands étaient têtes de série n°15 parmi les 16 équipes présentes au tournoi de qualification mardi. Mais en créant la surprise face aux têtes de série n°2, les Lettons Haralds/Armands (23-21, 16-21, 15-13), puis contre les Ukrainiens Kravets/Denysenko (21-19, 21-13), n°10, ils ont pu se qualifier pour le tour principal.

Schümann et Stork, tous deux âgés de 22 ans, ont glané le bronze au Championnat du monde cadet en 2010 et au Championnat de la CEV M-20 en 2011. Stork a aussi terminé troisième au Championnat du monde junior en 2012 avec un autre partenaire. Après cela, la réussite n’était plus au rendez-vous.

"Nous étions au plus mal l’an dernier", explique Schümann. "J’étais blessé au doigt et il était malade." Si un virus a écarté Stork une grande partie de la saison, cela ne s’est pas vu sur le terrain mardi, les deux joueurs enchaînant manchettes spectaculaires et attaques puissantes.

Au Slupna Park de Myslowice, ils sont revenus plus forts et ont battu Haralds Regza et Abolins Armands, les n°2 du tournoi. Schümann : "C’était vraiment dur comme match, on les connaissait depuis la demi-finale de la CEV M-20. Les deux équipes auraient dû être au tour principal."

"Je pense qu’on a été plus forts mentalement", estime Stork. "Perso, j’ai vécu un match difficile. Il faisait très chaud et le premier set s’est décidé sur le score de 23-21. Dans le deuxième, j’ai complètement sombré. C’était très serré jusqu’au bout : 15-13."

Pendant ce temps-là, leurs deuxièmes adversaires du jour ont pu se reposer puisque leurs adversaires du matin ont déclaré forfait. Schümann : "Peut-être que ça a été un avantage pour nous parce qu’on venait de gagner un match. Pour eux, c’était le premier match, ils étaient anxieux."

La Norvège, n°1
Les Norvégiens Andreas Takvam et Runar Torsvik Sannarnes étaient têtes de série n°1 et ils n’ont pas déçu en qualifications. Les médaillés d’argent du Championnat du monde cadet 2011 ont enregistré deux victoires de rang pour se qualifier pour le tour principal.

Après un succès 2-0 (24-22, 21-16) contre les Américains Paulin/McCoy, ils ont battu les Danois Overgaard/Abell 21-18, 21-18.

Dans le premier set contre les Danois, les Norvégiens se sont envolés à 16-11, alors que la deuxième manche était serrée jusqu’à 16-16. Sur leur deuxième balle de match, Sannarnes a produit une jolie attaque gagnante sur la ligne.

La chaleur (il faisait plus de 30 °C) a fait souffrir le grand contreur Takvama après la rencontre, mais Sannarnes, fils de l’ancien volleyeur international Jan Gaute Sannarnes, avait encore de l’énergie pour discuter de la qualification. "On a affronté deux bonnes équipes, les États-Unis et le Danemark. Il faisait très chaud, mais les deux équipes se sont bien battues. C’était vraiment dur."

Les Norvégiens ont produit du beau jeu avec beaucoup de touches hautes et d’attaques rapides dans l’axe. Sannarnes : "C’est un central en volley en salle et je suis passeur. On joue ensemble depuis qu’on a commencé à pratiquer le volley, donc on attaque beaucoup au milieu."

Takvam (21 ans) retrouvera la Pologne cet hiver. "Il vient de signer un contrat en Pologne, donc il y retournera cet hiver. On joue au beach l’été parce que là où on habite, il n’y a pas de beach volley en salle l’hiver."

Concernant leurs chances de titre, Sannarnes (20 ans) a déclaré : "Les M-23, c’est vraiment du haut niveau, le plus élevé dans notre catégorie d’âge. On est un peu plus jeunes et on espère acquérir de l’expérience dans le tour principal et jouer du mieux possible."

Les deux autres équipes à se qualifier pour le tour principal sont les Russes Firsov/Zhirkov (n°6) et les Lettons Buivids/Reinis (n°5). Au total, 36 équipes (6 poules de 6) de cinq continents disputeront le tour principal à partir de mercredi.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines