The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Stats à gogo : Circuit mondial FIVB de beach volley, 9 juin

 
Après cinq tournois féminins et quatre masculins disputés sur le Circuit mondial, venez savourer les statistiques avant d’embarquer dans trois Grands chelems de suite
 
Lausanne, Suisse, le 9 juin 2014 – Après quatre tournois masculins, cinq féminins et une semaine de repos, les sportifs sont prêts à reprendre le Circuit mondial FIVB 2014 de beach volley. Trois Grands chelems, dotés chacun de 800 000 $ se joueront à la suite, à commencer par celui de Moscou à partir de mercredi.

Pour pouvoir faire la conversation au bord du terrain, voici quelques stats sur le Circuit mondial FIVB de beach volley avant trois semaines bien chargées.

•    L’Europe dominatrice – Lors des cinq premiers tournois (quatre masculins, cinq féminins) du Circuit 2014, il faut se rendre à une évidence : l’Europe domine. Déjà, au niveau des équipes participantes : la Confédération européenne (CEV) a inscrit 112 des 193 équipes masculines (58 %) et 119 des 217 équipes féminines (55 %). Sur les 35 équipes masculines qui ont passé la phase qualificative, 18 venaient d’Europe (51 %), et 24 sur les 40 féminines (60 %). Parmi les 96 équipes du tableau masculin qui ont passé la phase de groupes du tour principal pour participer à la phase à élimination directe à 24 équipes, 61 étaient européennes (64 %) et 66 des 120 équipes féminines (55 %). L’Europe a également dominé le dernier carré : 13 des 16 duos masculins (81 %) dont quatre médaillés d’or, trois d’argent, trois de bronze et trois quatrièmes. Chez les femmes, la CEV a placé 10 des 20 demi-finalistes : trois médailles d’or, deux d’argent, deux de bronze et trois quatrièmes. Voici quelques statistiques importantes sur la Confédération européenne lors du Circuit mondial FIVB 2014 :

•    L’Italie remporte son premier titre – L’Italie a commencé la saison en voyant Daniele Lupo/Paolo Nicolai remporter la première médaille d’or du pays sur le Circuit mondial FIVB à l’occasion de l’Open de Fuzhou, le premier tournoi de la saison. Les deux hommes ont confirmé leur bonne forme en étant sacrés au Grand chelem de Shanghai. Aucune équipe masculine n’avait été titrée deux fois de suite depuis les Grands chelems de Rome et de Gstaad en juin et juillet 2012.

•    L’Allemande Ludwig enfin en or – Après 101 tournois du Circuit mondial FIVB et neuf défaites en finale, Laura Ludwig a enfin remporté sa première médaille d’or au Grand chelem de Shanghai. Elle détenait le record du nombre de deuxièmes places sans avoir gagné l’or. Il s'agissait également du premier triomphe sur le Circuit mondial FIVB de sa partenaire Kira Walkenhorst.

•    Deux médailles d’or de rang pour les Lettons – La Lettonie avait auparavant remporté quatre médailles d’or sur le Circuit mondial FIVB, mais jamais d’affilée. Jusqu’à ce qu’Aleksandrs Samoilovs/Janis Smedins ne soient sacrés lors du troisième tournoi masculin, l’Open de Puerto Vallarta, avant que Martins Plavins/Aleksandrs Solovejs ne les imitent à l’Open d’Anapa, le quatrième événement de la saison.

•    Huit équipes européennes en demi-finales – Avant l’Open d’Anapa, les quatre demi-finalistes d’un tournoi féminin avaient été 100 % européens seulement deux fois, notamment à l’Open de Prague.  Les hommes avaient accompli cet exploit une seule fois, à l’Open d’Anapa 2013.

•    Deux équipes masculines suisses dans le dernier carré – Cela faisait presque neuf saisons que la Suisse avait compté deux équipes masculines en demi-finales. À l’Open d’Anapa, Philip Gabathuler/Mirco Gerson et Sebastian Chevallier/Alexei Prawdzic terminaient respectivement troisièmes et quatrièmes.

•    Des qualifiées espagnoles en demies – Les Espagnoles Angela Lobato/Paula Soria ont fait bonne impression en terminant quatrièmes de leur deuxième tournoi du Circuit mondial FIVB seulement, avec quatre victoires et trois défaites. Un exploit d’autant plus impressionnant que le week-end précédent, à l’Open de Prague, elles n’avaient remporté aucun match en qualifications et avaient terminé 41es.
  
•    Les Allemandes parfaites en qualifications – Cinq équipes allemandes sur cinq ont passé la phase de qualification sur le Circuit mondial cette saison. L'Allemagne a commencé avec Chantal Laboureur/Julia Sude à l’Open de Fuzhou, Victoria Bieneck/Julia Grossner (médailles d’or à Anapa) ont suivi au Grand chelem de Shanghai et à l’Open de Prague, et Kim Behrens/Sandra Seyfferth se sont qualifiées à l’Open de Puerto Vallarta entre temps. À l’Open d’Anapa, Jana Kohler/Anni Schumacher étaient qualifiées d’office pour le tour principal.

•    Pourcentages des qualifications masculines – Après quatre tournois masculins, voici quelques chiffres et pourcentages sur les Confédérations FIVB et pays qui ont vu leurs équipes participer aux qualifications et qui ont vu une ou plusieurs équipes participer au tour principal. Globalement pour les hommes, l’AVC a vu 31,58 % (6 sur 19) se qualifier pour le tour principal, la CEV 31,58 % (18 sur 57), la CSV 57,14 % (4 sur 7) et la NORCECA 41,18 % (7 sur 17). Au niveau des pays, la Chine (AVC) a qualifié 50 % (3 sur 6) de ses équipes, l’Allemagne (CEV) 50 % (2 sur 4), le Brésil (CSV) 60 % (3 sur 5) et les États-Unis (NORCECA) 80 % (4 sur 5).

•    Pourcentages des qualifications féminines – Après cinq tournois féminins, l’AVC a vu 19,05 % (4 sur 21 équipes) se qualifier, la CEV 40,68 % (24 sur 59), la CSV 100 % (4 sur 4) et la NORCECA 61,54 % (8 sur 13). Au niveau des pays, le Japon (AVC) a qualifié 40 % (2 sur 5) de ses équipes, l’Allemagne (CEV) 100 % (5 sur 5), le Brésil (CSV) 100 % (2 sur 2) et le Mexique (NORCECA) 100 % (3 sur 3).

•    Matchs gagnés par Confédération/Pays – Globalement sur le tableau masculin, la CSV a gagné 53,8 % (42-36) de ses matchs. La CEV est deuxième avec 51,8 % (220-205), la NORCECA troisième avec 51,8% (58-54) et l’AVC quatrième avec 37,1 % (36-61) en tenant compte de la phase à élimination directe à 24 équipes, de la phase de poules et des matchs de qualification. Individuellement chez les hommes, la Lettonie a produit le meilleur pourcentage avec 67,3 % (33-16) de victoires, suivie du Qatar avec 64,7 % (11-6) et des Pays-Bas avec 64,3 % (18-10). Le Brésil est quatrième avec 63,8 % (30-17) et l’Italie cinquième avec 63,2 % (24-14). Après cinq tournois féminins, la CSV est la plus efficace avec 68,0 % (70-33) de victoires, suivie de la CEV avec 49,6 % (223-227), la NORCECA à 47,3 % (53-59) et l’AVC à 42 % (71-98). Sur le plan national, le Brésil est le meilleur chez les femmes avec 72,5 % (58-22) de victoires, devant l’Argentine à 68,8 % (11-5), l’Allemagne à 68,6 % (72-33), les États-Unis à 61,2 % (30-19) et la Chine est cinquième avec 52,1 % (38-35).

•    Victoires au tour principal selon le classement – Pour les hommes, les têtes de série n°1 et 2 comptent autant de victoires, à 83,3 % (20-4 chacun), les têtes de série n°4 et 7 suivent à 77,3 % (17-5 chacun) et les têtes de série n°3 sont cinquièmes avec 70,8 % (17-7) de victoires. Chez les femmes, les têtes de série n°2 sont les plus en forme avec un pourcentage de victoire de 84,8 % (28-5) tandis que les têtes de série n°1 sont deuxièmes avec 81,8 % (27-8), les têtes de série n°3 sont troisièmes à 78,6 % (22-6), les têtes de série n°7 cinquièmes avec 73,1 % (19-7).






 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines