The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Natalie Hagglund se sent chez elle en Suisse

 
 
Les USA, actuellement encore en course au Montreux Volley Masters, ont jusqu’à présent gagné toutes les rencontres sans grandes difficultés. L’équipe du légendaire Karch Kiraly, unique joueur à avoir gagné à la fois une médaille d’or aux Jeux Olympiques en volleyball et en beach volleyball, est composée de très bonnes joueuses et jouent aujourd’hui les demi-finales face à leur grande rivale ; la Russie. Dans les représentantes de la Bannière étoilée se trouvent la passeuse Courtney Thompson et la libéro Natalie Hagglund, jouant toute les deux pour les doubles Championnes Suisses en titre ; Voléro Zurich.

Tandis que Thompson jouait déjà à Zurich la saison passée et participait avec Voléro aux FIVB Women’s Club World Championship ainsi qu’à la Champion’s League, Hagglund débarque cette saison pour jouer avec les Zurichoises.

Pour Natalie Hagglund, c’est une année très spéciale. La Californienne de 21 ans a été sélectionnée pour la première fois en équipe nationale américaine. De plus, elle va quitter son pays d’origine pour aller jouer en Europe, qui plus est dans l’équipe double championne suisse et participant à la Champion’s League. « C’est une année incroyable pour moi. Je viens de terminer mon collège et suis si heureuse de signer immédiatement dans ce très bon club qu’est Voléro Zurich, car ce n’est pas toujours facile en tant que libéro ».

De l’autre côté de l’océan

L’Europe et l’Amérique ; beaucoup de choses relie le vieux au nouveau continent même si ils restent passablement différents. La Californienne se sent toutefois prête à ces grands changements. « C’est évidemment quelque chose de nouveau, aussi au niveau de la tactique et du jeu. J’ai participé à un try out à Zurich et me suis tout de suite bien sentie là-bas ». Participer à la Champion’s League est une grande opportunité. « Je suis encore une jeune joueuse et fais évidemment encore des fautes. Toutefois, je c’est une incroyable opportunité pour se développer en tant que joueuse ».

Une acclimatation plus facile grâce à « Court’ »

La Californienne ne sera pas trop dépaysée à Voléro Zurich. En effet, elle pourra compter sur sa coéquipière en équipe nationale et médaillée d’argent aux Jeux Olympiques de Londres, Courtney Thompson, qui joue déjà dans le club Zurichois. Natalie Hagglund se réjoui spécialement de passer du temps avec « Court’ » : « Je la connais seulement depuis cette année. C’est vraiment incroyable que nous allions aussi jouer ensemble en club. Elle est tellement inspirante et aide toujours quand elle le peut. Elle me permettra probablement de m’acclimater plus rapidement à Voléro ». 

La différence entre la Suède et la Suisse

Deux noms semblables mais pourtant deux pays différents, beaucoup de citoyens américains ont de la peine à faire la différence entre la Suède et la Suisse. Natalie Hagglund le sait bien : « Si, si, je connais la différence entre ces deux pays. Néanmoins, je dois lire un peu plus sur ce futur pays dans lequel je vais jouer, mais en tout cas, les gens y sont incroyablement gentils et les paysages magnifiques ». Durant son séjour, la joueuse veut se mettre au suisse-allemand. Elle arrive déjà à dire « Züri » pratiquement sans accent. « Je dois encore y travailler un peu, mais j’ai encore passablement de temps pour cela ».





 Language(s)
   English
   French
   German

 Additional links
   Download high-resolution photo

LATEST NEWS

Latest headlines