The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Le Mexique affirme ses ambitions

 
Jorge Quinones s’appuiera sur son expérience glanée lors du Mondial 2010 pour guider ses partenaires en 2014
 
Ponce, Porto Rico, le 29 mai 2014 – Après sa victoire retentissante en trois sets (25-23, 25-21, 25-23) dimanche dernier sur Porto Rico en finale de la Poule R des éliminatoires NORCECA, synonyme de qualification pour le Championnat du monde FIVB masculin, Pologne 2014, le Mexique veut franchir un nouveau palier.

Pour la première fois, le Mexique s’est qualifié directement pour le Mondial à l’issue du troisième tour éliminatoire de la NORCECA. Cette victoire en finale a eu une saveur toute particulière, après la défaite 0-3 contre la même équipe de Porto Rico en phase préliminaire.

La Fédération mexicaine de volleyball veut désormais voir ses sélections accéder à l’élite mondiale à l’horizon 2030. Et l’équipe masculine, actuellement 22e au classement mondial, a tout pour servir cette ambition.

"Ce succès va promouvoir le volley au Mexique", a déclaré avec enthousiasme Jesús Perales Navarro, président de la Fédération. "C’est une performance historique pour notre pays. Ce résultat va inciter la population à s’intéresser davantage au volley."

La Fédération mexicaine a consenti beaucoup d’efforts pour promouvoir le volleyball au Mexique, un pays où le football demeure le sport le plus populaire. De grands événements ont été organisés régulièrement au cours des dernières années, notamment autour de la sélection junior, la dernière compétition en date étant le Championnat du monde FIVB masculin M-23. Les investissements réalisés dans la formation et la promotion commencent à payer.

Après avoir poinçonné son premier ticket pour le Mondial en près de trente ans lors des barrages 2010 (13e place au classement final), le Mexique s’est qualifié directement en 2014.

"Les garçons ont fait valoir leur expérience et leur envie d’aller au Mondial", explique Navarro. "Grâce à Dieu, ils ont réussi à se qualifier directement pour la première fois. Maintenant, l’équipe peut savourer et aborder sereinement pour la compétition."

La première participation du Mexique à la Ligue mondiale FIVB constitue sans doute la meilleure préparation possible en vue du Championnat du monde. Versé dans la Poule F, le Mexique affrontera Cuba, finaliste du dernier Championnat du monde, ainsi que deux autres nations novices en Ligue mondiale, la Tunisie et la Turquie. Le Mexique aura l’avantage du terrain dans le Groupe 3 du tour intercontinental, qui se déroulera dans la capitale mexicaine du 6 au 8 juin.

Le Mexique aura vraisemblablement fort à faire en Pologne, du 30 août au 21 septembre, pour sa cinquième participation au Championnat du monde FIVB masculin. Il y a de fortes chances pour que les Aztèques tombent dans le même groupe que la Russie, championne olympique en titre, la Bulgarie, l’Égypte et la Chine au tour préliminaire. La meilleure performance du Mexique reste une dixième place en 1974.

"Notre effectif a énormément de potentiel", martèle Navarro. "Je n’aurais jamais osé imaginer qu’on batte Porto Rico chez lui aussi facilement. Les garçons ont accompli leur mission avec brio."

Ivan Contreras, légende du volley mexicain, a soutenu le coach Sergio Hernández tout au long du tournoi de qualification.

La sélection tire en partie sa force de certains joueurs qui exercent leurs talents dans des ligues étrangères. Le capitaine Carlos Guerra évolue au Volleyball Chênois Genève en Suisse, tandis que d’autres officient en Belgique, à Porto Rico ou en Espagne.

Le Mexique n’a pas vraiment eu l'occasion de fêter dignement sa qualification. Certains membres de l’équipe, encore étudiants, ont dû rentrer à la maison illico pour passer leurs examens de fin d’année.

Navarro a déjà fixé le prochain objectif : les barrages féminins de la NORCECA en juin, qui désigneront le dernier représentant continental pour le Championnat du monde FIVB féminin. Le Mexique devra en découdre avec Trinité-et-Tobago, le Costa Rica, Panama et le Nicaragua.

En cas de succès, le Mexique sera présent en Pologne et en Italie pour les deux Mondiaux, ce qui représenterait un grand pas vers la réalisation de son objectif : devenir une nation majeure du volleyball.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines