The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La "machine à gagner" américaine gagne ses deux places pour le Championnat du monde FIVB les mains dans les poches

 
L'équipe masculine américaine a aligné deux victoires sur la Bulgarie dans la Poule B de la Ligue mondiale FIVB le week-end dernier
 
Lausanne, Suisse, le 28 mai 2014 – Les deux équipes nationales américaines ont participé à tous les Championnats du monde FIVB depuis près de 50 ans et elles n'ont fait qu'une bouchée le week-end dernier des qualifications pour l'édition 2014 de l'événement.

Favoris sur les deux tableaux, les Américains ont gagné au Centre d'entraînement olympique américain de Colorado Springs sans concéder un seul set, comme on pouvait s'y attendre. Plusieurs des plus grands noms des deux équipes étaient pourtant au repos.

Côté masculin, des joueurs de haut niveau comme Matthew Anderson, récemment sacré champion de Russie avec le Zenit de Kazan, et Max Holt étaient présents comme spectateurs. Mais avec David Lee, Reid Priddy et Sean Rooney sur le terrain, l'équipe comptait au moins trois joueurs ayant participé au troisième et dernier en date de ses titres olympiques, acquis à Pékin en 2008.

La victoire 3-0 (25-18, 25-22, 25-15) sur le Guatemala en finale était plus serrée que prévu et les vaincus gardent leur chance de se qualifier aux barrages pour le Championnat du monde FIVB. "C'était certainement plus dur que ce que nous pensions. Les équipes n’auront rien à perdre et vont donner tout ce qu'elles ont", a commenté l'entraîneur, John Speraw. "Nous n'avons pas fait notre meilleur match, mais nous avons gagné donc c'est parti pour les Mondiaux !"

Pour les qualifications féminines, les États-Unis avaient misé sur leur équipe B qui compte quelques étudiantes et une lycéenne. La plupart de ces joueuses ne représenteront probablement pas leur pays dans les phases finales du Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, du 23 septembre au 12 octobre en Italie. La jeune équipe a pourtant mis tout son cœur dans ce match et, malgré sa nervosité au démarrage, a battu le Panama 3-0 (25-18, 25-5, 25-5). Kelly Reeves, capitaine de l'équipe américaine, a inscrit 20 points dont huit aces en 22 services. Leurs adversaires malheureuses peuvent encore espérer gagner leur place pour le championnat aux matchs de classement.

L'équipe américaine est entraînée par David Hunt et non par l'actuel entraîneur en chef, Karch Kiraly. Hunt, du haut de ses 28 ans, a récemment travaillé comme entraîneur adjoint de l'équipe masculine du Japon et a eu le plaisir de préparer le terrain pour son plus célèbre collègue Kiraly : "Pour les joueuses, c'est le couronnement de huit ou dix semaines d'entraînement. Je n'étais là que pour la fin. C'était la récompense."

"Certaines joueront à l'étranger et Hayley Hodson retournera en Californie pour finir le lycée", a ajouté Hunt après la qualification.

Le billet pour l'Italie en poche, Karch Kiraly retrouvera son rôle d'entraîneur de l'équipe nationale féminine avec ses meilleures joueuses. Le Grand Prix mondial fera office de préparation pour la 15e participation des Américaines au Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, où elles auront les yeux rivés sur le podium.

Dans l'histoire du championnat, les Américaines ont gagné deux médailles d'argent et deux de bronze, ainsi qu'une quatrième place en 2010. Elles ont aussi décroché l'argent aux Jeux olympiques de 2008 et 2012 et espèrent s'offrir l'or cette année. Dans la Poule C du Championnat du monde, la deuxième équipe au classement mondial affrontera les Russes, tenantes du titre, les Thaïlandaises, les Néerlandaises, les Kazakhes et les gagnantes des barrages de la NORCECA.

Au Championnat du monde FIVB de volleyball masculin, qui aura lieu du 30 août au 21 septembre en Pologne, les Américains rencontreront dans leur poule l'Italie, l'Iran, la France, la Belgique et une autre équipe de la NORCECA. La Ligue mondiale FIVB, commencée ce week-end, sera une excellente préparation. Les Américains, médaillés d'argent en 2012, enchaîneront avec les qualifications en se mesurant dans le Groupe B à la Bulgarie, quatrième en 2013, vendredi à Varna.

"Tout ce que nous faisons, y compris le tournoi de qualification de la NORCECA et la Ligue mondiale, sert à nous préparer pour le Championnat du monde", a déclaré l'entraîneur de l'équipe nationale masculine John Speraw, ajoutant que la Ligue mondiale permettrait d'évaluer les talents avant la mi-août, quand l'équipe sera constituée pour le Championnat du monde.

C'est aussi la 15e participation des Américains dans ce championnat, qui leur a valu une médaille d'or en 1986. Les triples champions olympiques n'ont fini que sixièmes en 2010, mais la quatrième équipe mondiale compte bien se battre pour décrocher une nouvelle médaille. Yves Larrieux, entraîneur en chef d'Haïti, a déjà mis en garde le reste du monde : "Nous savons que les États-Unis, c'est une machine à gagner."




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines