The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les "Reines des Antilles" ambitieuses pour le Championnat du monde

 
Bethania de la Cruz a remercié le public de La Romana pour son soutien
 
Lausanne, Suisse, le 27 mai 2014 – Après avoir vu la République dominicaine se qualifier facilement pour le Championnat du monde FIVB féminin, sa vedette Bethania de la Cruz était ravie de la prestation de son équipe à La Romana.

"Grâce à Dieu, on s’est qualifiées pour le Championnat du monde", a-t-elle déclaré sur Facebook après le tournoi qualificatif. "On va continuer à travailler dur pour atteindre nos objectifs."

Auteures de prestations plus qu’intéressantes ces dernières années, les volleyeuses dominicaines ont revu leurs ambitions à la hausse pour le Championnat du monde féminin, du 23 septembre au 12 octobre en Italie. Surtout que le tirage au sort de la phase finale a été clément avec les Antillaises qui ont la possibilité d’obtenir le meilleur résultat de leur histoire dans la compétition. Elles affronteront en effet l’Italie (pays hôte), l’Allemagne, la Croatie, l’Argentine et la Tunisie dans un Groupe A plutôt aisé.

Présente au Championnat du monde pour la septième fois, et la cinquième de suite, la République dominicaine espère terminer parmi les dix premières. La 11e place reste son meilleur classement, en 1998, mais les Dominicaines sont capables de mieux. Si ce n’était pas suffisamment clair, elles l’ont encore prouvé en prenant la cinquième place aux Jeux olympiques 2012 de Londres où l’équipe ne s’est inclinée qu’une seule fois, face aux Américaines, futures médaillées d’argent, en quarts de finale. Les Dominicaines ne sont qu’à un pas de rejoindre l’élite mondiale et peuvent battre n’importe qui dans un bon jour.

Les "Reines du volleyball" – leur surnom dans les médias dominicains – ont pris depuis un temps la place de meilleure équipe des Antilles à Cuba, triple champion olympique. Cela se voit dans leur huitième place au classement mondial et dans le fait qu’elles sont montées sur le podium sept fois de suite au Championnat de la NORCECA. Elles remportaient même le titre en 2009 et deux médailles d’argent par la suite.

La République dominicaine a validé son billet pour le Championnat du monde FIVB féminin devant son public, à la station balnéaire de La Romana. Elles n’ont fait qu’une bouchée du Salvador et de la Guadeloupe avant de disposer en finale du Nicaragua, qui peut encore se qualifier en passant par les barrages. Les Dominicaines ont fait vibrer les 4 000 personnes du Coliseo Eleoncio Mercedes en s’imposant 3-0 (25-10, 25-8, 25-11).

"Je tiens à remercier le public de La Romana pour le soutien inconditionnel, l’amour et l’admiration dont il nous a fait preuve", a déclaré Bethania de la Cruz. L’attaquante, deuxième meilleure marqueuse avec 177 points au Grand Prix mondial de l’an dernier et qui évoluera chez les Turques de l’Eczacibasi Istanbul, était ménagée pour ce match. Les joueuses clés de cette victoire étaient Yonkaira Peña et Gina Mambru avec 14 et 13 points.

"C’était une prestation phénoménale", se réjouissait l’entraîneur brésilien Marcos Kwiek, dont l’équipe a marqué 11 services gagnants. "Tout était bien rodé, je suis très fier car elles étaient très concentrées malgré la différence de niveau entre les deux équipes." Gina Mambru était élue Meilleure joueuse. "C’était un super week-end pour mon équipe et moi", a-t-elle dit.

Rene Quintana, l’entraîneur du Nicaragua, pense que la République dominicaine aura sa place au Championnat du monde FIVB féminin : "C’est une équipe très solide".

Le Grand Prix mondial, qui a lieu du 25 juillet au 24 août, en sera la préparation idéale. Au tour préliminaire, les Dominicaines rencontreront les 11 autres meilleures équipes au monde : le Brésil (champion en titre et n°1 mondial), les États-Unis, le Japon, la Chine, la Russie (championne du monde), l’Italie, la Serbie, l’Allemagne, la Corée, la Turquie et la Thaïlande. Les mini-championnats (groupes de quatre équipes) lors de trois week-ends permettront de connaître les quatre pays qualifiés pour la phase finale.

La République dominicaine dispute son 10e Grand Prix mondial d’affilée. Elle espère y créer la surprise, tout comme au Championnat du monde FIVB féminin.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Italian

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines