The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Avec deux entrées au Championnat du monde, le volleyball canadien se porte bien

 
La chance sourit à Gavin Schmitt et ses compatriotes
 
Lausanne, Suisse, le 27 mai 2014 – La présence aux Championnats du monde FIVB 2014 des équipes nationales canadiennes masculine et féminine, toutes deux qualifiées pour la première fois à domicile, est représentative de la bonne santé du volleyball dans le pays.

Malgré leur joie, ni les joueurs ni la Fédération n'ont perdu de temps à fêter l'événement à Mississauga. "Nous sommes très heureux de la qualification du Canada à domicile, c'est historique, mais nous savons que la saison s'annonce chargée pour les deux équipes", a déclaré Julien Boucher, Directeur de la haute performance pour les programmes de volleyball indoor.

L'équipe nationale masculine s'est offert une confortable victoire 3-0 (25-14, 25-15, 25-16) sur des Costariciens moins puissants physiquement. Dallas Soonias et Gord Perrin ont inscrit chacun 13 points pour le Canada, le capitaine Fred Winters en marquant 12.

La Ligue mondiale FIVB est désormais au centre de l'attention : le Canada débute la compétition entre les meilleures équipes du monde par une rencontre avec la Finlande les 31 mai et 1er juin à Calgary.

"Nous voulions nous concentrer uniquement sur les qualifications pour les mondiaux, et c'est réussi", se réjouit l'entraîneur, Glenn Hoag. "Nous avons fait jouer toute l'équipe pour que tout le monde ait l'occasion de tâter le haut niveau, que nous rencontrerons dans les grandes compétitions. Il nous reste bien sûr beaucoup de travail. Notre prochain adversaire, la Finlande, va nous donner du fil à retordre."

Le Canada espère réitérer les performances phénoménales de l'année dernière. Après avoir atteint le tour final de la Ligue mondiale contre toute attente, ils ont provoqué la stupeur en battant les Russes, champions olympiques et finalement vainqueurs de la Ligue. Un exploit qui a remonté le Canada au onzième rang mondial. Le statut du volleyball dans le pays s'en est également ressenti, alors que cette discipline restait une pratique marginale par rapport aux sports nationaux comme le hockey sur glace. "Nous avons apprécié de voir le volley se développer", se souvient l'international Gavin Schmitt.

Il considère la nomination de Glenn Hoag au poste d'entraîneur de l'équipe nationale en 2006 comme la principale raison de ce revirement : "Il nous a réappris à jouer au volley, il a mis en place des systèmes, il nous a disciplinés, il a créé une culture d'équipe pour qu'au retour de nos saisons pros à l'étranger nous puissions réintégrer l'équipe nationale et nous remettre au travail." Hoag exige que son équipe accorde une plus grande attention aux détails comme ses services si elle espère faire vraiment partie de l'élite mondiale.

Les Canadiens visent de nouveaux exploits au Championnat du monde FIVB de volleyball masculin du 30 août au 21 septembre en Pologne. En phase de poules, les adversaires auxquels ils risquent de se frotter sont les Russes, champions olympiques, les Bulgares, les Égyptiens, les Chinois et une autre équipe de la NORCECA. L'équipe masculine canadienne participe à un Championnat du monde FIVB pour la septième fois d'affilée, soit la dixième fois au total. Ils ont fini neuvièmes en 1994, leur meilleure place jusqu'à présent qu'ils seraient heureux de retrouver cette année.

Si l'équipe féminine ne peut pas se vanter d'un profil aussi intéressant au niveau international, sa qualification pour le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin du 23 septembre au 12 octobre en Italie s'est faite avec une assurance qui augure bien de cette compétition au plus niveau.

Les Canadiennes ont efficacement battu les Mexicaines 3-0 (25-16, 25-19, 25-17) en finale de la poule S du tournoi de qualification de la NORCECA pour le Championnat du monde féminin. Kyla Richey les a conduites à la victoire avec ses 14 points auxquels Tabitha Love en a ajouté 12. "Nous avons tellement travaillé pendant les deux semaines et demie que nous avons passées ensemble, c'est super que nous ayons nos tickets pour l'Italie. Nous sommes de retour pour jouer à un autre niveau", a assuré Kyla Richey. Un nouvel effort devrait leur accorder une place au Grand Prix mondial FIVB.

L'équipe devra pourtant progresser nettement si elle veut s'imposer au Championnat du monde FIVB de volleyball féminin. Des adversaires sérieuses l'attendent au tour préliminaire : les Brésiliennes, championnes olympiques, les Serbes, les Turques, les Bulgares et les Camerounaises. Déjà présentes sept fois au Championnat du monde, les Canadiennes n'ont jamais atteint les dix premières places et la tâche s'annonce ardue pour l'équipe qui occupe le vingtième rang mondial. L'internationale Shanice Marcelle reste pourtant optimiste pour le progrès du volleyball canadien : "C'est le premier pas vers les JO de 2016. Maintenant, le but est d'aller au Mondial et de gagner des places au classement."




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines