The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Kolocova et Slukova remportent leur premier titre sur le Circuit chez elles

 
Le podium de l’Open FIVB de Prague 2014
 
Prague, République tchèque, le 25 mai 2014 – Kristyna Kolocova et Marketa Slukova ont remporté la première édition de l’Open féminin de Prague. Les Tchèques font coup double puisqu’elles décrochent leur premier titre sur le Circuit mondial FIVB de beach volleyball en s’imposant chez elles, devant leurs amis et leur famille.

En finale, Kolocova et Slukova sont venues à bout des Allemandes Katrin Holtwick et Ilka Semmler 2-1 (21-18, 16-21, 15-12) sous un stade Stvanice comble et baigné de soleil. Avant ce dimanche, les deux filles n’avaient jamais fait mieux qu’une quatrième place, au Grand chelem de Berlin l’année dernière, sur les 48 tournois du Circuit qu’elles avaient disputés.

"Je n’arrive toujours pas à y croire", s’exclamait Kolocova, 26 ans, juste après la rencontre. "C’est fou, c’est incroyable. Je ne sais même pas quoi dire. On est chez nous et on remporte l’or. C’est le meilleur résultat de notre carrière."

Départ en fanfare
Les Tchèques entraient parfaitement dans leur match face aux expérimentées Allemandes. Elles décidaient de cibler Holtwick sur leurs mises en jeu et se voyaient récompensées en prenant la première manche 21-18.

Dans le deuxième acte, les Allemandes prenaient l’avantage et le gardaient jusqu’à la fin. Kolocova et Slukova tentaient bien de rester au contact, mais cédaient dans les points décisifs.

"J’ai fait quelques erreurs en réception et elles ont pu prendre les devants assez facilement", reconnaissait Kolocova. Les Allemandes égalisaient ainsi à un set partout (16-21).

Tout se décidait au tie-break. Les Allemandes prenaient encore une fois l’avantage, mais les Pragoises égalisaient à 7-7. Les deux duos se rendaient coup pour coup jusqu’à 10-10, le moment choisi par Slukova pour lancer ses services surpuissants et sortir des contres gagnants pour prendre trois points d’avance.

Les Allemandes réduisaient l’écart à 13-12, mais offraient une balle de match avec un service d’Holtwick dans le filet. Kolocova ne se faisait pas prier et expédiait un smash en fond de court, faisant exploser de joie les spectateurs.

Conte de fées
"On est dans un conte de fées", commentait la défenseure. "Simon [Nausch, leur entraîneur] nous disait déjà avant la finale que c’était une belle histoire. Mais maintenant, c’est un rêve devenu réalité. Je suis heureuse."

Sa coéquipière relatait le match de son point de vue : "On était nerveuses au tie-break, mais on n’avait rien à perdre. Heureusement, on a réussi à conclure."

Les deux joueuses n’en revenaient pas du soutien indéfectible du public. "Ils n’ont jamais cessé de croire en nous. C’est incroyable, ils nous ont poussées jusqu’au bout", ajoutait Kolocova.

De la sueur et du fun
Holtwick et Semmler décrochent quant à elles leur quatrième médaille d’argent, qui s’ajoute à leur collection de cinq bronzes et une médaille d’or acquises en 12 saisons. "C’était un match difficile, mais divertissant quand même", admettait Holtwick.

"Nous n’avons pas joué aussi bien que dans le reste du tournoi, elles méritent leur victoire. Elles ont réussi une grosse fin de match. On avait vraiment la possibilité de prendre l’or, donc c’est dur à encaisser, mais l’argent est bien aussi. Et puis, c’est plus joli !"

Ludwig et Walkenhorst prennent le bronze
En petite finale, l’autre équipe allemande composée de Ludwig et Walkenhorst a battu les sœurs autrichiennes Doris et Stefanie Schwaiger en trois manches également (21-18, 17-21, 15-5).

Elles ajoutent ainsi une seconde médaille de bronze à leur cou, après le titre obtenu à Shanghai cette année et les deux médailles d’argent obtenues ces deux dernières années.

Walkenhorst, 23 ans, ne se sentait pas en forme le matin lorsqu’elle et sa partenaire se sont inclinées contre leurs compatriotes allemandes. "J’avais des vertiges. J’ai saigné du nez juste avant le match, et je n’étais pas sûre de pouvoir jouer."

Mais la jeune joueuse était remise à temps pour la deuxième rencontre de la journée. Si les Allemandes emportaient le premier set et dominaient le deuxième, elles laissaient toutefois les Autrichiennes revenir en fin de set.

Tie-break à sens unique
La manche décisive n’offrait que peu de suspens. Ludwig faisait preuve d’une redoutable efficacité au service en offrant huit points de suite (de 4-4 à 12-4). Les Autrichiennes ne marquaient qu’un petit point avant une erreur fatale de Stefanie Schwaiger, dont la frappe sortait du terrain sur la balle de match (15-5).

"Nous avons bien mieux joué que ce matin", analysait Walkenhorst. "On a réussi à mettre un maximum de pression sur notre service pour les empêcher de renvoyer. On l’a mérité."

"On avait dit qu’on ferait tout dans ce match", rappelle encore Walkenhorst. "Je me sentais mieux cet après-midi et je suis heureuse de monter sur le podium."





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines