The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les sœurs Schwaiger signent leur retour sur le Circuit

 
Les Autrichiennes Stefanie et Doris Schwaiger reviennent sur le Circuit mondial
 
Prague, République tchèque, le 24 mai 2014 – Après plusieurs mois d’absence, les Autrichiennes Doris et Stefanie Schwaiger ont réussi leur retour sur le Circuit mondial FIVB cette semaine à l’Open de Prague.

Doris, l’aînée de 29 ans, s’était blessée à l’aine lors du Grand chelem de Sao Paulo en octobre dernier. Il lui aura fallu sept mois pour se remettre complètement.

"On a dû faire l’impasse sur la Chine cette année", explique l’intéressée, médaillée d’argent avec sa petite sœur de 27 ans l’année dernière à Shanghai. "La Chine fait toujours partie de notre programme, mais cette année, ce n’était vraiment pas possible."

Après une période de rééducation frustrante, Doris a enfin vu la lumière au bout du tunnel et l’Open féminin de Prague est devenu son objectif prioritaire. "On avait hâte de participer à ce tournoi, et on est heureuses de jouer nos premiers matchs ici."

Tirage favorable
Les Autrichiennes ont hérité de la sixième place au classement des têtes de série et ont bénéficié d’un tirage favorable pour leur poule en étant opposées aux qualifiées allemandes Bieneck/Grossner (11es), aux Suédoises Grawender/Lundqvist (22es) et aux Françaises Adelin/Longuet (27es).

Si elles ont dominé leur groupe en ne concédant qu’un set, face aux Allemandes vendredi, les sœurs reconnaissent que la tâche n’était pas si facile.

"Il y a eu quelques erreurs de communication entre nous, et on était très nerveuses avant le match contre les Allemandes", admet Doris. "On a eu du mal à retrouver nos marques, c’est notre premier tournoi depuis longtemps", ajoute Stefanie. "Au deuxième set, les choses se sont arrangées."

"On est vraiment heureuses de jouer ici et on s’améliore à chaque rencontre", continue Doris. "Comme on l’a déjà dit, on entre dans le dur à présent. On n’a pas été parfaites en poule, mais ce n’était pas si mal."

Concernant leurs chances de médaille à Prague, Doris a affiché ses ambitions. "Si on joue bien, qu’on ne commet pas trop d’erreurs d’affilée et qu’on est régulières, on peut y arriver. Je pense qu’on a une bonne chance d’atteindre les quarts. Dans le cas contraire, on aura au moins fini dans le top 10, mais on veut bien sûr aller plus loin. Pour le moment, le plus important est de reprendre le rythme."

Championnes d’Europe

Mais les Autrichiennes ont un autre objectif en tête : le Championnat d’Europe à Cagliari qui se tiendra début juin. Les sœurs Schwaiger en sont les championnes en titre : elles s’étaient en effet imposées l’année dernière devant leur public, à Klagenfurt, écartant les Espagnoles Elsa Baquerizo et Liliana Fernandez en finale.

"On a hâte de pouvoir défendre notre titre", lance Doris. "On se demande comment sera organisé le tournoi, parce que la ville de Cagliari a été choisie sur le tard. Espérons que ce sera un beau site avec une belle plage et des spectateurs intéressés."

D’après les sœurs, aucune pression ne pèse sur leurs épaules. "Personne ne peut nous enlever notre titre", indique Doris. "Nous sommes les championnes d’Europe 2013 et nous le resterons. Nous pourrions remporter le titre 2014 aussi, mais nous n’en ressentons pas l’obligation, parce que nous en avons déjà un."

Pour se préparer à cette échéance, les deux sœurs ne participeront pas à l’Open d’Anapa, en Russie, et se reposeront chez elles. "Il y a le Masters CEV de Baden la semaine prochaine. C’est notre tournoi, ça se passe tout près de chez nous et nos sponsors y seront."

Malgré leur préparation raccourcie, les sœurs se disent prêtes à défendre leur titre. "Après tout, ça ne change rien que nous soyons prêtes ou non. On fait tout notre possible pour être en forme."

Nouvel entraîneur

La blessure de Doris n’est pas la seule chose à laquelle les Autrichiennes ont dû s’adapter. Elles ont en effet décidé de s’entourer d’un nouveau staff et ont contacté l’entraîneur suisse Martin Laciga, qui a longtemps joué sur le Circuit mondial avec son frère Paul.

"Il a modifié deux-trois choses dans notre jeu", explique Doris. "Mais on ne va pas vous dire lesquelles !"




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines