The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Nalbert mise sur la Russie et le Brésil

 
Nalbert Bitencourt estime que la Russie et le Brésil seront encore un cran au-dessus cette année
 
Lausanne, Suisse, le 22 mai 2014 – L’ancien champion olympique et champion du monde Nalbert Bitencourt s’attend à voir la Russie et le Brésil au sommet pour les deux grands rendez-vous de la saison : la Ligue mondiale FIVB et le Championnat du monde FIVB de volleyball masculin.

"Une nouvelle saison de volleyball débute, mais je pense que les favoris pour le Mondial FIVB et la Ligue mondiale FIVB seront les clients habituels.

"Le Brésil et la Russie ont une longueur d’avance sur le reste de la meute, en témoignent leurs podiums réguliers ces dernières années. Juste derrière, on retrouve l’Italie, la Bulgarie, les États-Unis, la Serbie et la Pologne, qui ont goûté à la victoire dans certains tournois récents et qui aimeraient tremper à nouveau leurs lèvres dans le calice du succès.

"Ce serait génial de voir Cuba revenir à son niveau d’antan. En incorporant les joueurs qui évoluent à l’étranger, cela n’a rien d’utopique.

"Le Brésil est monstrueux physiquement et 2014 pourrait être une grande cuvée pour lui, mais je pense que la Russie évolue très légèrement au-dessus. Les Russes possèdent davantage de joueurs techniques et leurs réceptionneurs ont plus d’expérience. Cette rivalité devrait perdurer en 2014, car aucune équipe n’a atteint leur niveau. Et plus la Russie gagnera de titres, plus son capital confiance augmentera après trois années de domination sur le volley mondial.

"Pour le Brésil, j’espère que Lucarelli, Lucao et Wallace seront à 100 %. La Seleção aura aussi besoin du leadership de Bruno et du retour de Murilo pour pouvoir conserver sa couronne mondiale.

"Quand la Russie joue, on ne peut s’empêcher de s’attarder sur le géant Dmitry Muserskiy et sur la façon dont il se projette en attaque, même si son équipe regorge de talents individuels. L’Italie a remporté le bronze aux JO de Londres 2012 et à la Ligue mondiale 2013. Le talent et le leadership d’Ivan Zaytsev n’y sont pas pour rien.

"Il ne faut pas oublier le Bulgare Tsvetan Sokolov, l’Américain Matthew Anderson et le Polonais Bartosz Kurek, qui auront à cœur de plaider leur cause cette année.

"Pour Kurek et ses camarades, le Mondial offrira une merveilleuse occasion de briller face à leurs familles et à leurs proches.

"Ce que les joueurs préfèrent, c’est de jouer devant un public chaud et l’ambiance est toujours au top en Pologne. Les fans polonais adorent le volleyball et créent une véritable atmosphère de fête. La Pologne sera 'the place to be' et j’espère bien y être moi aussi."

Nalbert Bitencourt est l’un des joueurs les plus titrés de l’histoire. Il a aidé le Brésil à gagner la médaille d’or au Championnat du monde FIVB 2002, aux JO d’Athènes 2004 et à la Coupe du Monde FIVB 2003. Il a également remporté trois Ligues mondiales FIVB. Il est devenu le premier joueur à être sacré champion du monde cadet, junior et senior.






 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines