The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Stats à gogo : Circuit mondial FIVB de beach volley, 19 mai

 
Après trois manches du Circuit mondial et avant l'Open de Prague féminin cette semaine, revenons sur les statistiques marquantes
 
Lausanne, Suisse, le 19 mai 2014 – Après trois tournois dans le Circuit mondial FIVB de beach volley, la Fédération Internationale de Volleyball vous propose une série de statistiques marquantes. La compétition reprend cette semaine avec l’Open FIVB de Prague, tournoi féminin organisé de mercredi à dimanche et doté de 75 000 $.

Les hommes reprendront la compétition la semaine prochaine, à l’occasion de l’Open d’Anapa, l’escale russe du calendrier qui bénéficie d’une dotation de 150 000 $.

•    Les Européens dominateurs : au terme des trois premiers tournois, les équipes masculines européennes cumulent 80 victoires contre 68 défaites, avec en prime sept des neuf médailles mises en jeu, devançant les paires des trois autres confédérations. Le duo italien Daniele Lupo/Paolo Nicolai a remporté les deux premiers tournois de son histoire dans le Circuit mondial, en s’adjugeant l’or à Fuzhou puis à Shanghai la semaine suivante. Les Lettons Aleksandrs Samoilovs et Janis Smedins, champions du Circuit mondial l’an dernier, ont décroché l’argent à Shanghai puis l’or à Puerto Vallarta. D’autres équipes du Vieux continent ont créé la surprise : Jon Stiekema/Christiaan Varenhorst (Pays-Bas) ont remporté leur première médaille (le bronze à Fuzhou), Jonathan Erdmann/Kay Matysik (Allemagne) se sont offert la deuxième médaille de leur histoire (le bronze à Shanghai), et les jumeaux italiens Matteo et Paolo Ingrosso ont réalisé leur premier podium (argent à Puerto Vallarta). Ces trois équipes étaient respectivement tête de série n°12, n°11 et n°14.

•    Les USA au régime sec : si l’Europe a monopolisé 78 % des médailles masculines, la NORCECA a dû se contenter d’un seul podium jusqu’ici. Et il n’était pas du fait des États-Unis, mais du Mexique : Lombardo Ontiveros et Juan Virgen ont en effet décroché la 3e place devant leur public pour offrir la toute première médaille de l’histoire de leur pays en 118 tournois. Le meilleur résultat enregistré par les USA est une 5e place, malgré ses onze équipes engagées.

•    Kerri et Juliana n°1 : Kerri Walsh Jennings (États-Unis) a remporté la 47e médaille d’or de sa carrière lors de l’Open de Fuzhou, un record dans le Circuit mondial féminin, effaçant la marque de Larissa Franca (Brésil). Kerri disputait là son 90e tournoi dans la compétition, au cours d’une carrière débutée en 2001 et interrompue trois fois pour grossesse, contre 115 tournois pour Larissa. La troisième marche est occupée par Juliana Felisberta da Silva, l’ancienne coéquipière brésilienne de Larissa, dont elle vient de battre le record de gains en Circuit mondial. Au cours de ses 113 tournois dans le Circuit en 11 ans de carrière, Juliana a en effet cumulé 1 348 725 $.

•    Nombre d’équipes engagées par Confédération/pays : un total de 281 équipes (148 masculines et 133 féminines) ont pris part aux trois premiers tournois du Circuit mondial FIVB 2014. L’Europe (CEV) est la confédération la mieux représentée avec 142 duos (80 chez les hommes, 62 chez les dames), devant l’Asie (AVC) et ses 58 paires (25 masculines, 33 féminines), la NORCECA et ses 51 équipes (28 masculines, 23 féminines), ainsi que l’Amérique du sud (CSV) avec 30 doublettes (11 masculines, 13 féminines). Les pays les plus représentés sont, dans l’ordre, la Chine (24, soit 11 et 13), l’Allemagne (23, soit 11 et 12), puis ex aequo le Brésil (21, soit 10 et 11) et les États-Unis (21, soit 11 et 10).

•    Victoires par Confédération/pays : les statistiques suivantes incluent les matchs disputés dans les éliminatoires, la phase de poules et la phase à élimination directe. Chez les hommes, la CSV a remporté 59,1 % de ses rencontres (39 victoires, 27 défaites) et devance la NORCECA (53 % avec 53V, 47D), la CEV (50,8 % - 153V, 148D) et l’AVC (34,7 % - 26V, 49D). Au classement des pays, la Lettonie domine (67,6 % - 25V, 12D), suivie par l’Italie (65,6 % - 21V, 11D) et le Brésil (63,8 % - 30V, 17D). Chez les femmes, la CSV affiche le meilleur taux de réussite avec 71,4 % (65V, 26D), suivie de la NORCECA (46,6 % - 41V, 47D), la CEV (45,2 % - 99V, 120D) et l’AVC (44,4 % - 48V, 60D). Le Brésil a enregistré les meilleurs résultats féminins avec 75 % de succès (54V, 18D), devant l’Argentine (68,8 % - 11V, 5D), les États-Unis (64,3 % - 27V, 15D) et l’Allemagne (62,7 % - 37V, 22D).

•    Victoires en tour principal par têtes de série : chez les hommes, les têtes de série n°1, n°2 et n°7 ont obtenu le meilleur pourcentage de victoires avec 82,4 % (14V, 3D chacun) devant les têtes de série n°4 (76,5 % - 13V, 4D). Dans les tableaux féminins, la palme revient aux têtes de série n°2 avec 85,7 % (18V, 3D), la deuxième place revenant aux têtes de série n°3 (81,3 % - 13V, 3D) suivie des n°4 et n°7 (75 % - 12V, 4D), loin devant les têtes de série n°1 (73,7 % - 14V, 5D).

•    Victoires par tournois disputés par une même équipe : chez les hommes, les équipes qui possèdent 26 à 50 tournois d’expérience commune affichent le meilleur taux de victoires, avec 64,9 % (37V, 20D) devançant les paires comptant 11 à 25 tournois disputés ensemble (53,2 % - 61V, 42D). Les équipes possédant le moins de vécu commun (3 tournois ou moins) ferment la marche avec 43,2 % de victoires (86V, 113D). À titre individuel, l’expérience compte aussi : les athlètes ayant disputé plus de 200 tournois affichent un taux de 68 % (17V, 8D), contre 62,9 % pour ceux ayant comptant entre 101 et 200 tournois (78V, 46D). Chez les femmes, les chiffres sont similaires : les équipes avec plus de 100 tournois affichent 57,1 % de succès (12V, 9D) devant celles comptant entre 101 et 200 tournois de vécu commun (62,9 % - 78V, 46D). À titre individuel, les volleyeuses ayant disputé plus de 200 tournois comptent 72,7 % de victoires (26V, 10D) devant celles ayant entre 101 et 200 tournois au compteur (79V, 48D).

•    Victoires par âge cumulé : là aussi, l’expérience compte. Chez les hommes : 70 ans cumulés et plus = 60 % de succès (12V, 8D) devant 60 à 69 ans (52,1 % - 49V, 45D) et 50 à 59 ans (51,1 % - 140V, 134D). Chez les femmes : 60 à 69 ans cumulés = 68,8 % (55V, 25D) devant 50 à 59  ans (49,4 % - 123V, 126D) et 40 à 49 ans (45,1 % - 73V, 89D). 

•    Participants par âge cumulé : chez les hommes, l’équipe la plus jeune a 34 ans cumulés, la plus âgée a 72 ans cumulés. Chez les femmes, la paire la plus jeune a 35 ans, la plus âgée 71 ans. L’âge cumulé le plus représenté chez les hommes est de 52 ans (11 équipes) contre 49 ans chez les dames (5 équipes, ex aequo avec les équipes de 50, 51, 52 et 57 ans).

FIVB 2014
Basée à Lausanne en Suisse, la FIVB, instance dirigeante des sports olympiques du beach volleyball et du volleyball, a instauré en 2014 un Circuit mondial proposant des dotations record s’élevant à 10,2 millions de dollars répartis tout au long d'une saison qui traversera 19 sites dans 17 pays d’avril à décembre. Sont prévus 10 tournois du Grand chelem, la toute première phase finale de Grand chelem et 10 tournois Open qui contribuent à développer le sport.

Les 10 Grands chelems, tous mixtes, offriront au minimum 800 000 dollars chacun, les gains s’élevant même à un million de dollars pour les tournois de La Haye (Pays-Bas) et Long Beach (États-Unis), un record dans l’histoire des Grands chelems FIVB.

Les 10 tournois Open prévus en 2014 – sept mixtes, deux masculins et un féminin – proposeront des gains de 75 000 dollars par tableau, soit 150 000 dollars au total pour les tournois mixtes. La FIVB organise également des championnats du monde junior pour les catégories d’âge M-17, M-19, M-21 et M-23.


PROCHAINE GÉNÉRATION
Dans le cadre des initiatives définies par le Président de la FIVB Ary S. Graça F° et son équipe dirigeante, le calendrier international FIVB 2014 de beach volley comporte également quatre Championnats du monde FIVB de jeunes en plus des Jeux olympiques de la jeunesse 2014 à Nankin (Chine, 17-27 août). Le Championnat du monde FIVB M-17 de beach volley (Acapulco, Mexique, 15-20 juillet) fera ses débuts cette année tandis que le Championnat M-23 (Myslowice, Pologne, 10-15 juin) a fait ses premiers pas en 2013. L’année 2014 sera l’occasion de disputer le 14e Championnat M-21 (Larnaka, Chypre, 23-27 juillet) et le 13e Championnat M-19 (Porto, Portugal, 29 juillet-3 août).




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines