The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les États-Unis qualifiés pour le Mondial masculin

 
Les États-Unis peuvent réserver leurs billets pour la Pologne après leur succès face à une vaillante équipe guatémaltèque
 
Colorado Springs, États-Unis, le 18 mai 2014 – La sélection masculine des États-Unis sera bien présente au Championnat du monde FIVB de volleyball. Les Américains ont battu le Guatemala 25-18, 25-22, 25-15 en finale de la Poule O des éliminatoires NORCECA, dimanche, au centre d’entraînement olympique de Colorado Springs.

Le Guatemala disputera les barrages NORCECA en compagnie des trois autres deuxièmes de poule pour déterminer la cinquième et dernière nation qui représentera la Confédération au Mondial en Pologne.

David Lee (quatre blocs) et Carson Clark ont été les plus efficaces de leur équipe avec 11 points. Andy Leonardo en a inscrit 10 pour le Guatemala. Les Américains ont mené au contre (5-2) et en attaque (36-24) mais ont fait jeu égal au service (six aces partout).

Les États-Unis terminent le tournoi sans avoir perdu un set et avec une moyenne de seulement 11,67 points par set concédés durant la phase de poules.

Sainte-Lucie s’est emparée de la troisième place devant Haïti au tie-break 3-2 (15-25, 25-23, 18-25, 25-21, 15-12). Joseph Clercent a été l’acteur majeur du retour de Sainte-Lucie avec 21 points, bien secondé par les 20 réalisations de Julian Bissette. Volvick Dupuy a marqué 16 unités pour les Haïtiens, et Ralph Adolph 13.
 
Sean Rooney, capitaine des États-Unis :
"Dans ces matchs-là, il faut s’attendre à ce qu’une équipe joue à son meilleur niveau et soit plus agressive que dans les phases préliminaires. La dernière fois, nous les avions battus assez facilement. Ils n’avaient pas d’autre choix que d’être plus efficaces au service et plus agressifs en attaque. C’est ce qu’ils ont fait. Nous, nous avons dû immédiatement entrer dans la partie pour réussir à les battre."

Sean Speraw, entraîneur des États-Unis :
"C’était probablement un peu plus dur que nous le pensions. En y réfléchissant, on aurait dû s’y attendre. Nos adversaires n’ont rien à perdre et attaquent aussi fort que possible. Le Guatemala a bien joué, il faut reconnaître leur mérite. Ils étaient très enthousiastes, ils ont réussi de belles phases, des choses que nous n’avions pas vues au premier match. Nous n’avons pas été au top, mais nous avons gagné, donc c’est parti pour le Mondial !"

Alvinzi Pelaez, entraîneur du Guatemala :
"Je suis vraiment heureux. On a offert un beau spectacle face aux États-Unis. Certes, le score est de 3-0, mais c’était trois sets disputes. On se bat toujours jusqu’au bout. Ce match et tout ce tournoi vont aider notre équipe à progresser pour devenir la meilleure de notre région. Nous sommes prêts pour le tournoi suivant."




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines