The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Stats à gogo : Circuit mondial FIVB de beach volley, 12 mai

 
Barbara Seixas (à g.) et Agatha Bednarczuk ont remporté l'Open de Puerto Vallarta pour offrir une 49e médaille d'or au Brésil sur le Circuit mondial, la 352e au total
 
Lausanne, Suisse, le 12 mai 2014 – À court de sujets de conversation à votre prochain dîner entre amis ? Nous vous avons concocté tout un tas de statistiques sur le Circuit mondial FIVB 2014 de beach volley pour impressionner toute la tablée. Cette semaine, le circuit fait une pause après les trois premiers tournois de la saison, en Chine et au Mexique, avant de reprendre du 21 au 25 mai avec l’Open de Prague doté de 75 000 $.

Voici donc quelques stats sympas pour vous faire patienter pendant cette semaine blanche.

•    Nouveau succès des Européens : l’Italie a disputé sa troisième finale consécutive, mais c’est une paire lettone qui a été sacrée à Puerto Vallarta, Aleksandrs Samoilovs/Janis Smedins prenant le meilleur sur les frères Ingrosso. La Confédération européenne s’est donc adjugé sa quatrième médaille d’or consécutive, dont les trois de la nouvelle saison, suite au doublé italien à Fuzhou et Shanghai. Les Européens égalent ainsi leur record de 2005 sur le Circuit mondial FIVB, avec les sacres consécutifs de duos allemands (Julius Brink/Kjell Schneider à Espinho et Christopher Dieckmann/Andreas Scheuerpflug à Klagenfurt) et suisses (Markus Egger/Martin Laciga à Stare Jablonki, puis Patrick Heuscher/Stefan Kobel à Paris).

•    La menace brésilienne : Dominés par les Européens, les Brésiliens pourraient toutefois rebondir, si l’Histoire venait à se répéter. En effet, après la série réalisée par le Vieux continent en 2005, les paires auriverde avaient enlevé les cinq derniers tournois de la saison, puis les deux premiers de la saison suivante.

•    Première pour le Mexique : avant de décrocher la médaille de bronze à Puerto Vallarta, le Mexique avait engagé 54 équipes masculines différentes lors de 119 tournois du Circuit mondial FIVB, et 55 paires féminines dans 188 tournois, sans jamais monter sur le podium. Leur meilleur résultat était une 7e place en 1999 à Acapulco chez les hommes (Juan Rodriguez Ibarra/Joel Sotelo), alors que les duos féminins ont terminé quatre fois à la 5e place, comme Bibiana Candelas/Martha Revuelta cette semaine.

•    55 minutes pour vivre : les jumeaux italiens Ingrosso et la paire mexicaine Lombardo Ontiveros/Juan Virgen peinent à se départager. Lors de leur première rencontre de la saison, à Fuzhou, ils ont signé le plus long match en deux sets, avec 55 minutes au bout desquelles les Mexicains l’emportaient 25-23, 27-25. Cette semaine, les Italiens ont obtenu leur vengeance en l’emportant 28-26, 21-17 en demi-finale, également en 55 minutes.

•    Record chilien : les cousins Esteban et Marco Grimalt ont obtenu le meilleur résultat d’une paire chilienne dans le Circuit mondial, en terminant à la 5e place de l’Open de Puerto Vallarta. Les actuels n°1 mondiaux FIVB (à la faveur d’un circuit sud-américain précoce) ont battu le record établi par Rodrigo Grimalt/Allan Jarry, neuvièmes en 1995 à Rio de Janeiro. Chez les femmes, le meilleur résultat historique est également une 9e place décrochée par Carolina Coddou Silva et Lia Karmelic, en 1994 à La Serena, devant leur public.

•    Juliana n°1 : l’athlète brésilienne Juliana Felisberta da Silva n’a pas décroché l’or à Puerto Vallarta, mais elle a battu le record de gains en Circuit mondial FIVB détenu jusqu’alors par sa coéquipière de longue date Larissa Franca. Au cours de ses 113 tournois dans le Circuit en 11 ans de carrière, Juliana a en effet cumulé 1 348 725 $, soit plus que les 1 347 235 $ amassés par Larissa entre 2002 et 2012. Ensemble, elles ont remporté 45 des 108 tournois du Circuit auxquels elles ont participé, pour un total de 1 328 475 $ de gains chacune.

•    Cinq podiums consécutifs : grâce à la médaille de bronze de Xinyi Xia/Chen Xue à Puerto Vallarta (le 4e en 6 tournois de leur jeune collaboration), la Chine a enchaîné un cinquième podium d’affilée, une série débutée à Phuket l’an dernier. Il ne s’agit toutefois pas d’un record national, car les Chinoises avaient aligné huit podiums consécutifs entre août 2006 et juin 2007.

•    Des qualifiées pas aidées : 11 équipes féminines seulement étant engagées dans le tournoi de qualification, cinq ont été exemptées et trois n’ont eu qu’un match à disputer pour atteindre la phase de poules. Mais cela ne les aura pas tellement aidées, car pour la deuxième fois de la saison, seulement trois des équipes passées par le tour de qualification ont atteint la phase à élimination directe. C’est la sixième fois que cela arrive depuis 2012 (Fuzhou 2014, Rome 2013, Pékin 2012, Rome 2012, Gstaad 2012). Seuls deux tournois précédents affichent des statistiques plus pauvres, avec deux équipes qualifiées : Moscou 2008 et Maoming 2002.

•    Le retour des Brésiliennes : une étape du Circuit mondial FIVB sans médaille d’or pour le Brésil, c’est rare. Mais six d’affilée, c’est quasiment un record. Avant le sacre d’Agatha Bednarczuk/Barbara Seixas à Puerto Vallarta, le dernier titre brésilien remontait en effet à la saison dernière, en août précisément, avec le succès des sœurs Salgado au Grand chelem de Moscou. Une telle traversée du désert n’est survenue qu’à trois reprises par le passé, la dernière entre août 2003 et mai 2004 (huit tournois consécutifs). Les Brésiliennes ont toutefois mis fin à cette série avec panache, lors d’une finale 100 % brésilienne, la 49e de l’Histoire.

FIVB 2014
Basée à Lausanne en Suisse, la FIVB, instance dirigeante des sports olympiques du beach volleyball et du volleyball, a instauré en 2014 un Circuit mondial proposant des dotations record s’élevant à 10,2 millions de dollars répartis tout au long d'une saison qui traversera 19 sites dans 17 pays d’avril à décembre. Sont prévus 10 tournois du Grand chelem, la toute première phase finale de Grand chelem et 10 tournois Open qui contribuent à développer le sport.

Les 10 Grands chelems, tous mixtes, offriront au minimum 800 000 dollars chacun, les gains s’élevant même à un million de dollars pour les tournois de La Haye (Pays-Bas) et Long Beach (États-Unis), un record dans l’histoire des Grands chelems FIVB.

Les 10 tournois Open prévus en 2014 – sept mixtes, deux masculins et un féminin – proposeront des gains de 75 000 dollars par tableau, soit 150 000 dollars au total pour les tournois mixtes. La FIVB organise également des championnats du monde junior pour les catégories d’âge M-17, M-19, M-21 et M-23.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines