The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Candelas et Revuelta sont tournées vers l’avenir

 
Bibiana Candelas et Martha Revuelta à l’Open de Puerto Vallarta
 
Puerto Vallarta, Mexique, le 7 mai 2014 – Du haut de son mètre quatre-vingt-seize, Bibiana Candelas est l’une des plus grandes volleyeuses du Circuit mondial FIVB de beach volleyball. Associée à Martha Revuelta pour la deuxième année de suite, l’ancienne Olympienne a l’ambition de devenir l’une des figures de proue du beach volley international.

Les deux femmes ont décroché une cinquième place et deux fois la 25e place lors des trois premiers tournois du Circuit mondial 2014. Aujourd’hui, Candelas et Revuelta reviennent à la compétition continentale et seront têtes de série lorsque le Mexique organisera les tournois NORCECA à Colima (du 30 mai au 1er juin) et Toluca (du 6 au 8 juin). Si leurs finances leur permettent, elles devraient faire leur retour sur le Circuit FIVB à l’occasion du Grand chelem de Berlin en juin.

Membre de l’équipe nationale de volleyball pendant huit ans (1997-2004), Candelas a été à la fois "excitée et déçue" du résultat obtenu à l’Open de Puerto Vallarta la semaine dernière, où elle et Revuelta ont remporté leurs quatre premiers matches avant d’être éliminées par les Chinoises Chen Xue et Xinyi Xia, têtes de série n°3.

"Notre but était d’atteindre les demi-finales", explique Candelas. "Mais nous avons eu un tirage difficile en quarts contre les Chinoises. Xue est l’une des meilleures joueuses du monde depuis 2006 et compte une médaille olympique à son actif. Xia n’a que 17 ans, mais elle a déjà deux médailles d’or avec Xue sur le Circuit mondial. Elles forment l’un des meilleurs duos de la scène internationale, ce n’est donc pas une honte d’avoir perdu contre elles. Mais on est juste un peu déçues de ne pas avoir pu disputer une finale le jour de la fête des Mères."

Candelas, 30 ans, est souvent considérée comme l’une des joueuses mexicaines les plus talentueuses de l’histoire. Elle n’a pas caché sa joie au moment de rentrer au Mexique pour l’Open de Puerto Vallarta après les tournois de Fuzhou et Shanghai, où les filles se sont extirpées à chaque fois des qualifications pour terminer à la 25e place.

"Nous avons disputé beaucoup de matchs en Chine, mais nous ne sommes pas satisfaites de notre jeu sur ces deux tournois", reconnaît Candelas. "Nous avons bien mieux joué à Puerto Vallarta, les conditions étaient idéales pour du beach volley avec un temps agréable et du super sable. Toutes les équipes nous ont dit que le site était génial et ont pris du plaisir à jouer ici. Je pense que ce tournoi nous aidera à construire un site d’exception pour accueillir d’autres compétitions FIVB à l’avenir."

Candelas et Revuelta ont commencé à jouer à plein temps sur le Circuit mondial la saison dernière. La paire a disputé quatre tournois, obtenant deux fois la 17e place en fin de saison en Chine (Xiamen) et en Thaïlande (Phuket). Les Mexicaines ont aussi permis à leur pays de décrocher la troisième place sur le Circuit NORCECA 2013 en montant neuf fois sur le podium, dont une fois sur la plus haute marche, pour un total de dix demi-finales.

"On est très satisfaites de nos résultats continentaux de la saison passée", explique Candelas, triple championne universitaire aux États-Unis entre 2003 et 2005. La Mexicaine avait disputé le championnat NCAA avec l’Université de Californie du Sud en 2002 et 2003 aux côtés de l’Américaine April Ross, vice-championne olympique en 2012. "Se placer et remporter des tournois NORCECA, c’est important, surtout pour se qualifier pour les JO."

Comme leurs compatriotes masculins, Candelas et Revuelta étaient déçues de passer à côté des Jeux de Londres. Les deux filles évoluaient à l’époque avec des partenaires différentes : Revuelta jouait alors avec Vanessa Virgen, tandis que Candelas faisait équipe avec Mayra Garcia. Ces deux dernières avaient déjà participé aux JO de Pékin en 2008, obtenant la 17e place avec une victoire en quatre matchs, et désiraient ardemment retrouver le chemin des Jeux à Londres.

Mais le Canada en a décidé autrement, en devançant les équipes mexicaines masculines et féminines en Coupe continentale de la NORCECA 2012 à Mazatlán. La semaine suivante, à Moscou, à l’occasion du dernier tournoi de qualifications pour les JO de Londres, les Mexicains terminaient quatrièmes et les femmes cinquièmes, alors que seuls les deux premiers étaient qualifiés pour les Jeux.

"On ne garde que de l’amertume de Mazatlán et Moscou", déplore Salvador Gonzalez, qui entraîne les meilleures équipes de beach volley du Mexique depuis 1995. "On touchait au but, mais on n’a fait que l’effleurer. Maintenant, il faut effacer ces mauvais souvenirs et regarder devant nous."

Si Candelas fait déjà partie de la légende du volley mexicain, sa coéquipière Revuelta, 27 ans, progresse sans faire de vagues. "Bibiana est une source d’inspiration pour toutes les joueuses du pays", lance-t-elle. "Elle s’est imposée comme un élément indispensable de l’équipe nationale dès le plus jeune âge avant de partir aux États-Unis et de participer au championnat universitaire. Elle est ensuite revenue au pays pour se qualifier aux JO 2008 avec Mayra, puis elle est devenue l’une des joueuses les plus titrées sur le Circuit NORCECA. C’est une volleyeuse incroyable, mais c’est surtout quelqu’un d’exceptionnel. C’est un honneur de jouer avec elle."

Non contente de rappeler les performances de Candelas avec son club américain, Revuelta souligne aussi que sa partenaire a été désignée meilleure contreuse et meilleure joueuse des tournois de la NORCECA au Mexique en 1999 et à Cuba en 2000. Elle a une nouvelle fois été sacrée meilleure contreuse lors du la Coupe panaméricaine 2002 au Mexique. Auparavant, Candelas avait guidé l’équipe de son état, Coahuila, vers quatre titres nationaux consécutifs (1998-2001) et avait été désignée meilleure joueuse du pays en 2001.

Candelas avait disputé sa toute première compétition de beach volley à l’âge de 10 ans, mais elle a dû attendre 2006 avant d’être récompensée sur le sable après les parquets. Elle faisait alors équipe avec Paula Gentil, de l’université du Minnesota, pour remporter le tout premier tournoi universitaire de beach volleyball des États-Unis à Reno (Nevada). En compétitions NORCECA, Candelas a raflé 10 médailles d’or (huit avec Garcia, deux avec Revuelta), pour un total de 19 breloques en 21 tournois.

En compétition panaméricaine, Candelas et Garcia ont frôlé le sans-faute en remportant 10 de leurs 12 rencontres, ne s’inclinant que face aux Brésiliennes Juliana Felisberta Silva et Larissa Franca, médaillées de bronze aux JO 2012 et championnes du monde 2011.

Les Mexicaines s’inclinaient d’abord en deux manches lors des demi-finales des Jeux panaméricains 2007 à Rio avant de remporter le bronze en écartant un duo canadien. Elles recroisaient le chemin des Brésiliennes à Puerto Vallarta, en 2001, où elles cédaient cette fois en trois sets en finale (15-21, 24-22, 20-22). Il s’agissait de la septième rencontre entre ces deux équipes, mais les Mexicaines comptaient deux victoires en tournois FIVB, à Berlin (2008) et Marseille (2009).

"C’était un grand match", se souvient Candelas. "Les Brésiliennes étaient championnes du monde, et face à de telles joueuses, on ne peut pas se permettre de commettre des erreurs sur les points décisifs. On a laissé filer le match, mais il faut prendre ça comme de l’expérience en plus. Malgré la défaite, nous avons pris confiance et nous avons compris Mayra et moi que nous pouvions nous mesurer aux plus grands."

Revuelta, qui n’a disputé que 17 tournois du Circuit mondial FIVB comparés aux 67 de Candelas, a apprécié avoir "de la famille et des amis venus nous voir jouer [à l’Open de Puerto Vallarta]. C’est une motivation supplémentaire pour faire de notre mieux. Nous allons faire le plein d’énergie avec le soutien des spectateurs. Mon frère Juan participe aussi à la compétition, et notre souhait est de jouer encore mieux."

En tant que l’une des paires les plus récentes sur le Circuit, Revuelta estime avoir un avantage pour le début de saison : "La plupart des équipes ne connaissent pas notre style de jeu. On utilise une nouvelle approche. Notre entraîneur a conçu un plan d’entraînement spécifique pour nous, ce qui nous permet d’améliorer de petites choses afin de passer de bonne équipe à très bonne équipe."

Que ce soit en volley ou beach volley, Candelas n’a plus rien à prouver, mais elle estime avoir encore du chemin à parcourir. "Martha et moi, nous entrons dans la deuxième de notre quatre années vers les Jeux de Rio. Nous avons le sentiment d’avoir assez de talent pour rivaliser avec les meilleurs et atteindre notre objectif. Ce n’est pas un tournoi à Puerto Vallarta qui va déterminer notre avenir, mais une bonne prestation nous donnera confiance pour l’avenir."




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines