The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Suissesses face aux Brésiliennes du SESI-SP en ouverture du Mondial des clubs féminins

 
Le VakifBank Istanbul a remporté la septième édition du Championnat du monde FIVB des clubs féminins en 2013
 
Zurich, Suisse, le 6 mai 2014 – Comme l'année dernière, Zurich ouvre ses portes au volley pour accueillir la huitième édition du Championnat du monde FIVB des clubs féminins, qui commence mercredi à la Saalsporthalle pour se clôturer le 11 mai.

Cinq clubs se rassembleront autour de l'équipe hôte, le Volero Zurich : outre le SESI-SP, vainqueur du Championnat sud-américain des clubs féminins 2014, le Dinamo Kazan, champion d'Europe des clubs, et le Hisamitsu Springs, qui a remporté le Championnat des clubs asiatiques, comparaîtront deux équipes qui doivent leur place aux wild cards dispensées par la FIVB et le Comité d'organisation local, à savoir les Brésiliennes du Molico Osasco et les Algériennes du GS Pétroliers, champion des clubs d'Afrique 2014.

En 2013, le VakifBank Istanbul avait raflé l'or pour la première fois, dans une Saalsporthalle zurichoise bondée, après avoir écarté l'Unilever Volei brésilien 3-0 (25-23, 27-25, 25-16).

Les six équipes seront réparties en deux groupes préliminaires de trois : les hôtes du Volero Zurich rencontreront le GS Pétroliers et le SESI-SP dans la Poule A, alors que la Poule B rassemblera le Dinamo Kazan, le Hisamitsu Springs et le Molico Osasco.

Le premier jour verra le Volero Zurich affronter le SESI-SP (Poule A) à 17 h 30 heure locale (15 h 30 GMT), puis le Molico Osasco rencontrera le Hisamitsu Springs (Poule B) à 20 h (18 h GMT).

Le Molico Osasco pourrait devenir la première équipe à remporter deux fois le prestigieux Championnat du monde FIVB des clubs féminins.

"Notre couronnement au Championnat du monde des clubs a été l'une des plus belles réussites de ma carrière", se souvient la libéro Camila Brait, qui participe cette année avec beaucoup d'optimisme. "Nous savons que ce sera difficile, mais nous croyons en nos capacités." Camila Brait et Adenizia Silva sont les seules joueuses de l'équipe ayant pris part aux trois apparitions du club dans ce championnat. Après avoir conquis l'argent en 2010, le bronze en 2011 et l'or en 2012, les Brésiliennes ont les yeux rivés sur la nouvelle médaille d'or qui pourrait venir compléter leur collection.

Leur entraîneur, Luizomar de Moura, ne regrette pas d'avoir été invité à la compétition. "Je crois que nous aurons une poule très difficile, avec des styles variés. La compétition sera dure et il faudra trouver un bon équilibre entre attaque et défense si nous voulons faire la différence. Nous avons l'occasion de transformer une bonne saison en une excellente saison. Même si nous avons perdu la finale de la Coupe d'Amérique du Sud et si nous n'avons pas pu atteindre la finale de Superliga brésilienne, l'équipe n'est pas sous pression."

Le Molico Osasco rencontrera deux autres prétendants au titre en phase préliminaire, dont le Hisamitsu Springs mercredi pour son premier match. Le Dinamo Kazan, autre grand favori du tournoi, bénéficiera de son attaquante hors pair Ekaterina Gamova pour entrer dans l'histoire comme le premier club de la nation championne du monde en titre à gagner le Championnat du monde FIVB des clubs féminins.

Kazan a remporté une victoire éclatante 3-0 en finale de la Ligue des champions de la CEV sur le VakifBank Istanbul, qui défendait son titre après s'être également arrogé l'or au Championnat du monde des clubs à Zurich l'année dernière.

"C'est la première fois que notre équipe participe au Championnat du monde des clubs de la FIVB. Nous avons déjà rencontré deux fois le Volero Zurich chez lui pendant la Ligue des champions Denizbank de la CEV. Je crois que nous sommes prêts physiquement pour cette expérience. Les matchs s'annoncent passionnants, les styles de jeu étant très différents", a déclaré Rishat Gilyazutdinov, entraîneur du Dinamo Kazan.

Sous la houlette d'Ekaterina Gamova et de l'Américaine Jordan Quinn Larson-Burbach, l'équipe se présente au sommet de sa forme pour être la huitième équipe à recevoir les honneurs.

Le Championnat du monde FIVB des clubs féminins a été remporté par sept clubs différents représentant quatre pays. Le Brésil s'est hissé trois fois sur la première marche du podium, la Turquie deux fois et l'Azerbaïdjan et l'Italie une fois. Le Brésil, champion olympique, double ses chances à Zurich en présentant deux clubs de valeur équivalente, le SESI-SP et le Molico Osasco.

Le premier a cependant vaincu le second 3-0 en finale du championnat sud-américain en février. Le SESI-SP a aussi brillé au championnat brésilien jusqu'à la finale, perdue 3-1 face à l'Unilever Volei. Fabiana Claudino, capitaine du SESI-SP, considère quand même que son équipe a toutes ses chances. "Nous avons toutes beaucoup travaillé ces derniers mois, nous sommes optimistes", a-t-elle déclaré.

Les joueuses de Zurich sont dans le même état d'esprit, après avoir récemment confirmé leur statut de meilleure équipe féminine de Suisse en décrochant un neuvième titre national en 10 ans. Le Volero Zurich vient d'enchaîner 78 victoires en Suisse, sa dernière défaite remontant à plus de deux ans, à Neuchâtel en janvier 2012. Il a fini quatrième au Championnat du monde FIVB des clubs féminins en 2013. Avec Mira Golubovic pour capitaine d'une équipe riche en vedettes internationales, il peut se permettre de viser le podium.

"Cette saison a été difficile pour nous, mais nous attendons la compétition avec impatience pour prouver notre vraie valeur en nous mesurant à ces équipes solides. Nous voulons être sur le podium cette année", a commenté Dragutin Baltic, entraîneur du Volero Zurich.

Le GS Pétroliers est un petit nouveau très motivé pour montrer ce qu'il sait faire et afficher son style.

"Nous voulons enchaîner les victoires et progresser. Les autres équipes jouent à un niveau élevé et s'appuieront sur leur expérience, mais nous ne devons pas avoir peur de jouer à notre façon. J'ai dit à mes joueuses de rester confiantes et de donner le meilleur d'elles-mêmes. Je connais mal les équipes adverses mais nous pourrons les voir évoluer le premier jour, où nous ne jouons pas", a assuré Salim Achouri, entraîneur du GS Pétroliers.

M. Graça, président de la FIVB, a souligné l'importance du Championnat mondial des clubs de la FIVB, dont le volet masculin débutera mardi à Belo Horizonte : "Le volleyball des clubs a une dynamique différente, ce qui est bien normal puisque chaque équipe rassemble des joueurs de cultures et d'origines variées. Chaque joueur sait qu'il doit jouer avec ses partenaires quels que soient leur style et leur technique, pour atteindre le meilleur résultat possible pour l'ensemble de l'équipe."

Champions précédents :
1991, première édition : São Paulo, BRÉSIL – 22-27 octobre 1991
Champions : Sadia Esporte Club São Paulo (BRA)
 
1992, deuxième édition : Jesi, ITALIE – 20-21 novembre 1992
Champions : Messaggero Ravenna (ITA)

1994, troisième édition : São Paulo, BRÉSIL – 26-27 novembre 1994
Champions : Leite Moca São Paulo (BRA)
   
2010, quatrième édition : Doha, QATAR – 15-21 décembre 2010
Champions : Fenerbahçe (TUR)

2011, cinquième édition : Doha, QATAR – 8-14 octobre 2011
Champions : Rabita Baku (AZE)

2012, sixième édition : Doha, QATAR – 13-19 octobre 2012
Champions : Sollys Nestlé (BRA, aujourd'hui 
Molico Osasco)




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines