The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Dernière journée du Championnat d’Asie féminin : plus que deux clubs invaincus

 
Tianjin et Taipei en plein duel aérien
 
Nakhon Pathom, Thaïlande, le 20 avril 2014 – Bohai Bank Tianjin a résisté dimanche à une surprenante équipe de Taipei pour maintenir son invincibilité lors du Championnat asiatique des clubs féminins au gymnase municipal de Nakhon Pathom.

Lors de l’avant-dernière journée de la phase de groupes, Tianjin est sorti du piège tendu par Taipei pour finalement s’imposer 3-1 (24-26, 25-19, 25-15, 25-18) dans la Poule B.

Toujours dans la Poule B, Zhetyssu (Kazakhstan) a battu PLDT (Philippines) en trois sets (25-21, 25-13, 25-21). Les Indiennes du KSEB ont décroché leur premier succès de la compétition 3-0 (25-14, 25-18, 25-9) face à VAS (Singapour).

Nakhonratchasima (Thaïlande) a fini par craquer face aux Vietnamiennes du Thong Tin Lienvietpostbank en cinq sets (16-25 23-25 25-20 25-20 10-15) et 122 minutes de jeu.

Cette compétition annuelle, surnommée Coupe des Princesses, se tient du 17 au 25 avril et permet de désigner le représentant asiatique au Mondial FIVB des clubs féminins, prévu du 7 au 11 mai à Zurich (Suisse). Après l’Europe et l’Amérique du Sud, l’Asie est le dernier continent à organiser son tournoi continental. Outre les représentants des six continents, une wild card est également distribuée. Le Volero Zurich, club hôte, est automatiquement qualifié. Le Sesi-SP (champion d’Amérique du Sud), le Dinamo Kazan (champion d’Europe) et le Molico Osasco (wild card) sont d’ores et déjà dans les starting blocks.

Tianjin résiste à Taipei
Tianjin, quadruple champion, a aligné sa meilleure équipe avec Yin Na, Wei Qiuyue, Zhang Xiaoting et Chen Liyi pour affronter Taipei.

Les deux formations affichaient un bilan de trois victoires pour aucune défaite avant ce match. Une opposition de style intéressante avec d’un côté les nombreuses individualités de Tianjin, et de l’autre un collectif bien rodé avec des joueuses certes plus petites mais formant l'ossature de la sélection du Taipei chinois.

Wang Jiamin a marqué 16 points pour Tianjin, tandis que Chen Wang-Ting s’est fendue de 24 points pour Taipei (18 attaques et six aces).

Après la rencontre, le coach de Tianjin Wang Baoquan s’est montré critique envers la prestation de ses protégées.

"Nous avons joué en dessous de notre niveau", a confié Baoquan. "La cohésion n’était pas au rendez-vous et nous avons commis trop d’erreurs. Je ne suis pas satisfait de notre performance aujourd’hui. Notre prochain match contre le KSEB nous permettra de revoir certains points."

"Hisamitsu Springs est une équipe très forte. Si on joue comme ça en finale contre les Japonaises, on est sûrs de perdre. Je vais devoir surveiller mon équipe de près lors des prochaines rencontres. Si mes joueuses montent sérieusement en puissance, je reste convaincu qu’elles peuvent battre Hisamitsu Springs. Sinon, ce n’est pas la peine d’y penser."

Zhetyssu en trois sets contre PLDT
Les Kazakhes de Zhetyssu ont pris le contrôle de la partie d’entrée (10-4) grâce aux attaques assassines de la grande Alena Omelchenko (1m95). Les Philippines de PLDT, renforcées par l’ancienne star cubaine Bell Mackenzie Regla Maritza et l’immense Santiago Alyja Daphne (1m97), ont riposté pour égaliser à 20-20. Mais Zhetyssu a serré le jeu pour finir en roue libre 25-21.

Zhetyssu a embrayé au deuxième set pour l’emporter 25-13, s’appuyant sur les contres de Lyudmila Anarbayeva (1,92m) et sur les carences adverses à la réception.
Les spectateurs ont eu droit à davantage de suspense au troisième set. Mais à 19-19, Zhetyssu a accéléré pour s’imposer 25-21.

Alena Omelchenko a mené l’attaque de Zhetyssu avec 10 points, tandis que Bell Mackenzie Regla a inscrit 9 points pour les Philippines.

KSEB décroche son premier succès contre VAS
KSEB et VAS n’avaient pas réussi à glaner le moindre set au cours des trois premières journées. Le duel entre les deux maillons faibles du groupe laissait donc entrevoir un certain suspense. Mais le constat a été amer pour les joueuses de Singapour, dominées de la tête et des épaules par une équipe de KSEB largement supérieure (25-14, 25-18, 25-9).

Côté KSEB, Raju Tiji a fini meilleure marqueuse avec 15 points, tandis que Yeo Qian Lin Marylyn n’a pu faire mieux que cinq petites unités pour VAS.

Les deux formations pourraient se retrouver dès jeudi pour le match de classement (9e-10e place) en cas de défaites lundi face à Bohai Bank Tianjin et PLDT respectivement.

Un scénario qui placerait KSEB à la cinquième place du groupe et VAS à la sixième place de la Poule B.

Nakhonratchasim craque en cinq sets contre Lienvietpostbank
Les spectateurs, venus en masse au Nakhonprathom Municipality Gymnasium pour soutenir les régionales de l’étape, ont quitté la salle la tête basse après 122 minutes de combat face à Lienvietpostbank.

En s’appuyant sur leur force collective et leur maîtrise tactique, les Vietnamiennes, qui avaient déjà dominé les Thaïlandaises d’Idea Khonkaen 3-2 lors de l’édition 2013, ont fini par venir à bout des locales.

Alors que le tableau d’affichage indiquait 2 sets à 0 pour les visiteuses, les quatre internationales thaïs de Nakhonratchasima (Thatdao Nuekjang, Pornpun Guedprad, Thaphaphaiphan Chaisri et Wanichaya Luangthonglang) ont enfin réussi à accorder leurs violons.

Wanichaya, Thaphaphaiphan et Thatdao ont enchaîné les smashs pour aider leur équipe à revenir à hauteur.

Mais dans le set décisif, Nakhonratchasima a connu un coup de bambou fatal qui a permis à Lienvietpostbank de s’en sortir in extremis (10-15).

Do Thi Minh (Thong Tin Lienvietpostbank ) a fait régner la terreur avec 26 points, dont 23 attaques gagnantes, contre 19 points pour Thaphaphaiphan Chaisri (Nakhonratchasima).

"Nous n’avons joué notre meilleur volley qu’aux troisième et quatrième sets et c’est bien dommage", a regretté Suthichai Chanbunchee, coach de Nakhonratchasima. "Je m’attendais à mieux de la part de mes joueuses. Elles ont commis trop d’erreurs. Et à la réception, ce n’était pas joli non plus."

"Si on avait gagné le premier set, on aurait pris confiance plus rapidement. Il va falloir se remobiliser illico si on veut avoir une chance de battre Hisamitsu Springs au prochain match. Si on perd contre les Japonaises, on risque de rencontrer les Kazakhs de Zhetyssu en quarts. Je demande pardon à tous les fans qui ont dû endurer cette défaite face aux Vietnamiennes."

En parallèle, Hisamitsu Springs, vainqueur de l’édition 2002, n’a toujours pas lâché le moindre set. Les Nippones comptent deux victoires face à Thong Tin Lienvietpostbank et les Iraniennes du Matin Varamin. Après une journée de repos dimanche, elles doivent affronter Nakhonratchasima en dernière journée de la Poule A.

Cinq matchs sont au programme lundi. Dans la Poule B, Taipei affronte Zhetyssu et KSEB défie Bohai Bank Tianjin. Dans la Poule A, VAS retrouve PLDT, Matin Varamin joue contre Thong Tin Lienvietpostbank et Nakhonratchasima reçoit Hisamitsu Springs.     






 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines