The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les favoris au rendez-vous au Championnat des clubs asiatiques féminin

 
Daquis Rachel Anne essaye de feinter le contre du KSEB au poteau
 
Nakhon Pathom, Thailande, le 17 avril 2014 – Les favoris ont répondu présents en ne concédant aucun set lors de la première journée de la 17e Coupe de la Princesse, le Championnat des clubs asiatiques de volleyball féminin qui se tient au gymnase municipal de Nakhon Pathom. Les Chinoises du Bohai Bank Tianjin, quadruple vainqueurs, ont dû batailler face aux Kazakhes de Zhetyssu.
    
Le championnat annuel est organisé du 17 au 25 avril avec dix équipes et permettra de connaître le nom du représentant du continent asiatique pour le Championnat du monde FIVB des clubs féminins, qui se disputera du 7 au 11 mai à Zurich (Suisse). L’Asie est le dernier continent à n’avoir pas élu son représentant, alors que l’Europe et l’Amérique du Sud viennent de livrer leur verdict et qu’une wild card a été délivrée pour compléter le plateau. Le club hôte du Volero Zurich est automatiquement qualifié et sera rejoint par cinq autres équipes dont le Sesi-SP, champion d’Amérique du Sud, le Dinamo Kazan, champion d’Europe, et le Molico Osasco, invité par les organisateurs.

Les Philippines du PLDT, en grande forme, ont dominé les Indiennes du KSEB 3-0 (25-17, 26-24, 25-16) lors d’un match excitant, grâce à des joueuses d’expérience comme l’ancienne internationale cubaine Regla Maritza Bell Mackenzie, qui avait décroché trois titres olympiques entre 1988 et 2000 et le Championnat du monde FIVB 1998. La passeuse japonaise Misao Tanyama ainsi que la puissante Santiago Alyja Daphne et son mètre 97 ont contribué à la réussite du PLDT. Daphne a d’ailleurs terminé meilleure marqueuse avec 20 unités (16 attaques, 3 contres). La meilleure marqueuse indienne est Parakku Thazhath, avec neuf points.

"Nous sommes en confiance maintenant", lance le coach du PLDT, Sinfronio Acaylay. "Ce n’est pas facile de jouer. Nous avons eu deux semaines d’entraînement à Nakhon Ratchasima et nous avons eu l’occasion de jouer avec une excellente équipe de Thaïlande. Cette équipe a été formée spécialement pour l’occasion. Après ce tournoi, nous nous concentrerons à nouveau sur la sélection philippine. Notre prochain match sera contre le Bohai Bank Tianjin. Nous avons du cœur, nous sommes confiants. Ils sont très forts et forment l’une des meilleures équipes, mais ils restent humains, tout comme nous. Nous voulons gagner, on vise le top 4 ici", a déclaré l’entraîneur après la rencontre.

Le Taipei, qui avait aligné ses internationales Chen Wan Ting, Wu Wei Hua, Chang Yu Chia, Chen Yi Ju et Yang Yi Chen, s’est avéré trop fort pour le VAS (Singapour), jeune et inexpérimenté à ce niveau. Après 53 minutes, le Taipei avait plié l’affaire 3-0 (25-8, 25-7 25-6).

Wu Wei Hua a inscrit huit points pour le Taipei. En face, la meilleure marqueuse du VAS
Yeo Qian Lin Marylyn n’a pu marquer plus de quatre unités. "C’est une bonne entrée en matière", lançait l’entraîneur italien du Taipei, Federico Ramazzo, arrivé en août dernier. "Le VAS est une équipe capable de produire de l’intensité. Nous y avons mis du cœur, nous avons joué très technique. Ça me plaît. On va maintenant affronter le KSEB. Leur contre peut poser des problèmes à n’importe quelle équipe. Ils développent un bon jeu, rapide. J’espère qu’on sera aussi forts qu’aujourd’hui et qu’on obtiendra le même résultat."

Le Nakhonratchasima a fait plaisir à son public avec un succès étincelant 3-0 (25-16, 25-17, 25-14) contre les Iraniennes du Matin Varamin. Bien que six joueuses évoluent en sélection thaïlandaise, seules deux étaient alignées au début du match, dont l’attaquante Wanichaya Luangthonglang, qui faisait face à la puissante joueuse du Matin, Borhanie Maedeh.

Les deux filles terminaient d’ailleurs avec 17 réalisations chacune. L’Iranienne se montrait plus efficace en attaque (17 smashs), mais Luangthonglang se montrait plus polyvalente (14 attaques, 2 contres, 1 ace).

"Je suis satisfait du résultat. Je n’aurais jamais pensé que cette rencontre se terminerait en trois sets", admet Suthichai Chanbunchee, entraîneur du club thaïlandais et ancien sélectionneur de l’équipe nationale. "Pour la simple raison que nous nous sommes entraînés à 70 % seulement. Dans ce grand tournoi, nous devons jouer à 100 % si nous voulons gagner. Les Iraniennes n’étaient pas au point à la réception et nous en avons profité pour détruire leur défense. À présent, place au Thong Tin Lienvietpostbank (Vietnam). C’est l’une des meilleures équipes de ce championnat, il ne faut pas les sous-estimer. Nous devons nous préparer au mieux pour faire un bon match. Mais j’ai bon espoir de les battre."

Le rouleau compresseur du Bohai Bank Tianjin (Chine) était opposé au Zhetyssu (Kazakhstan) et les deux équipes se sont livré un match intense, remporté 3-0 (25-23. 25-19, 25-15) par les Chinoises. Quadruple champion de la compétition, Tianjin (anciennement Tianjin Bridgestone) est considéré comme le grand favori du tournoi avec dans ses rangs des joueuses telles que Yin Na, Wei Qiuyue, Chen Liyi ou Wang Jiamin. En face, Zhetyssu avait aligné toutes les volleyeuses nationales qui avaient battu la Thaïlande lors du premier match du Championnat asiatique féminin l’année dernière, dont ses deux tours de contrôle, Alena Omelchenko (1m95) et Lyudmila Anarbayeva (1m92)

Chen Liyi a terminé la rencontre avec 17 points à son compteur personnel, devant les 15 d’Omelchenko pour le Zhetyssu.

"C’est le premier match du tournoi et je pense que mes joueuses n’ont pas évolué à leur niveau habituel aujourd’hui", tempérait l’entraîneur de Tianjin, Wang Baoquan. "Zhetyssu est une très bonne équipe, mais nous avons commis quelques erreurs. J’espère que nous ferons bien mieux demain. Les Japonaises du Hisamitsu Springs sont également très fortes, mais si nous arrivons à jouer à notre niveau, nous pouvons battre ces deux formations si on les retrouve en finale. Nous ferons tout pour remporter le titre. Demain, nous affrontons le PLDT. J’alignerai plus de jeunes joueuses, d’autant que j’ai trois internationales dans mon groupe, Chen Liyi, Wei Qiuyue et Yao Di."

Au programme ce vendredi : KSEB-Taipei, VAS-Zhetyssu et PLDT-Tianjin. Le Thong Tin Lienvietpostbank et le Hisamitsu Springs s’affrontent pour leur premier match du tournoi. Le club hôte du Nakhonratchasima a deux jours de repos.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines