The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Tunisiens veulent être la fierté de l’Afrique au Mondial

 
Même si le capitaine tunisien Hfaiedh Noureddine est l’un des joueurs les plus expérimentés, les belles prestations de l’équipe ont permis aux plus jeunes de participer aux éliminatoires du Mondial
 
Lausanne, Suisse, le 11 mars 2014 – Après avoir accompli sa mission, c’est une équipe de Tunisie de volley masculin heureuse qui a posé devant les appareils photos.

Les hôtes du dernier tournoi qualificatif d’Afrique ont disputé leurs quatre rencontres qualificatives au Palais des Sports de Tunis sans lâcher aucun set et participeront ainsi au Championnat du monde FIVB masculin en Pologne, du 30 août au 21 septembre.

Dans le match décisif, les Tunisiens n’ont pas tremblé face au Congo-Brazzaville, pourtant invaincu jusqu’alors, et l’ont battu 3-0 (25-11, 25-17, 25-17) en seulement 62 minutes. Une prestation qui a à nouveau prouvé la supériorité des Maghrébins, plus expérimentés.

"La force de notre équipe est l’équilibre de son collectif", se réjouissait le sélectionneur victorieux Fethi Mekaouer. "Nous voulons être la fierté de l’Afrique au Championnat du monde." Ce ne sera pas facile, cependant, car la Tunisie, équipe africaine la mieux placée au classement FIVB, devra en découdre avec le Brésil, champion en titre, l’Allemagne, son chat noir, la Corée, la Finlande et les n°2 de NORCECA en phase finale du Championnat du monde. Cependant, les n°13 mondiaux jouissent d’une grande expérience dans les tournois internationaux. Les Tunisiens disputeront en effet leur quatrième Mondial d’affilée, le huitième de leur histoire.

Lors de la dernière édition en 2010, les Tunisiens terminaient 19es et leur meilleur finish remonte à 2006 avec une 15e place. À l’époque, ils avaient été impressionnants dans leurs victoires face à la Corée du Sud, au Kazakhstan et à Porto Rico qui leur avaient permis de se qualifier pour le deuxième tour. Cette fois, les trois équipes masculines africaines (avec l’Égypte et le Cameroun) ont bien l’intention de chambouler l’ordre mondial. "Si les trois équipes africaines se préparent bien avant ce genre de tournoi, ils peuvent faire bonne figure, voire créer la surprise", prévoit le sélectionneur de Cameroun, Peter Nonnenbroich.

En tout cas, les Tunisiens pourront se préparer dans des conditions idéales pour le temps fort de la saison. Ils feront en effet leurs premiers pas en Ligue mondiale FIVB où ils auront l’occasion d’affronter des adversaires de haute volée, tels que Cuba, la Turquie et le Mexique, au tour préliminaire. La Tunisie est l’un des cinq novices en Ligue mondial FIVB de volleyball, dans une saison record.

Cette compétition unique en son genre, qui regroupe les meilleures équipes de volleyball du monde et qui fascine les amoureux de volley depuis 1990, fêtera ses 25 ans en toute beauté. Après avoir accueilli 18 nations en 2013, un record à l’époque, ce seront 28 équipes qui participeront au tournoi cette année. La Tunisie, elle, n’y a jamais pris part. "Affronter des équipes qui ont de l’expérience internationale nous aidera forcément à progresser", estime le coach Mekaouer, dont l’équipe était la seule nation africaine de volley présente aux Jeux olympiques 2012 à Londres.

En revanche, le tournoi qualificatif pour Pologne 2014 dans sa Tunisie natale n’a pas vraiment été complexe pour les octuples champions d’Afrique. Avant de battre le Congo-Brazzaville 3-0, les hommes en rouge avaient été très convaincants face au Niger, au Sénégal et aux Seychelles. Les Seychellois, qui ont fini troisièmes, ont d’ailleurs obtenu le meilleur score dans un set (défaite 25-19) contre la Tunisie, preuve de la domination des locaux.

Le sélectionneur Mekaouer a toutefois pu donner du temps de jeu à tous ses joueurs, dans une équipe construite autour de l’expérimenté Hfaiedh Noureddine. Et après avoir confirmé leur billet pour le Mondial FIVB, l’euphorie n’a pas franchement éclaté, ni dans la salle, ni dans les journaux du pays. Après tout, la Tunisie était censée gagner.

En tout, 19 des 24 participants au Championnat du monde FIVB de volleyball masculin, Pologne 2014, ont désormais été confirmés : la Bulgarie, la Serbie, l’Allemagne, la Belgique, la Finlande et la France se sont qualifiées en début d’année. Elles seront accompagnées de la Pologne, pays hôte, de la Russie, championne olympique, et de l’Italie en Europe. Les quatre places asiatiques ont été remplies par l’Australie, l’Iran, la Chine et la Corée. En Amérique du Sud, c’est l’Argentine, le Venezuela et le Brésil qui se sont qualifiés. Plus récemment, l’Égypte, le Cameroun et la Tunisie ont donc validé leur billet en Afrique.

La Confédération NORCECA organisera quatre tournois qualificatifs (de quatre équipes chacun) à Cuba (du 12 au 18 mai), aux États-Unis (du 13 au 19 mai), au Canada (du 14 au 20 mai) et à Porto Rico (du 20 au 26 mai). Les barrages NORCECA auront lieu au Mexique ou à Porto Rico du 14 au 20 juillet et permettront de déterminer le dernier des cinq qualifiés NORCECA pour le Mondial.

La Tunisie peut désormais se relâcher : les équipes de volleyball du pays ont atteint leurs deux objectifs. En effet, deux semaines avant les hommes, les Tunisiennes s’étaient aussi qualifiées pour la première fois en 28 ans pour le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, du 23 septembre au 12 octobre en Italie. La Tunisie et le Cameroun étaient donc du tirage au sort qui a eu lieu à Parme, lundi.

Avec les deux équipes africaines, 18 des 24 participants au Championnat du monde FIVB de volleyball féminin sont maintenant connus. Outre la Tunisie et le Cameroun, sept équipes européennes ont déjà disputé leurs tournois qualificatifs le premier week-end de l’année 2014 : les vainqueurs des cinq tournois qualificatifs du troisième tour (Turquie, Azerbaïdjan, Belgique, Croatie et Bulgarie) ainsi que les deux meilleurs deuxièmes (Serbie et Pays-Bas). Ils rejoignent l’Italie, pays hôte, la Russie, championne en titre, et l’Allemagne en Europe, le Brésil et l’Argentine en Amérique du Sud, et le Japon, la Chine, la Thaïlande et le Kazakhstan en Asie.

La Confédération NORCECA organisera cinq tournois qualificatifs (de quatre équipes chacun) à Cuba (du 12 au 18 mai), aux États-Unis et en République dominicaine (du 13 au 19 mai), au Canada (du 14 au 20 mai) et à Porto Rico (du 20 au 26 mai). Le vainqueur de chaque groupe sera qualifié pour le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, Italie 2014, tandis que les deuxièmes disputeront les barrages pour distribuer le dernier billet disponible, du 2 au 9 juin à Trinité.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Polish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines