The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Tunisiennes entrent dans l'histoire en décrochant un billet mérité pour le Mondial féminin

 
La Tunisie a déjoué les pronostiques en décrochant le premier des deux tickets africains pour le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, Italie 2014
 
Lausanne, Suisse, le 24 février 2014 – La joie des joueuses tunisiennes était sans limites suite à leur victoire historique face à leurs éternelles rivales kényanes.

Il a suffi d'une victoire 3-2 (25-21, 24-26, 15-25, 28-26, 15-10) face aux grandes favorites kényanes pour que la Tunisie décroche un des deux tickets continentaux pour le Championnat du monde FIVB féminin qui se déroulera en Italie du 23 septembre au 12 octobre. Les Nord-Africaines se mesureront aux meilleures équipes du monde pour la première fois en 28 ans.

"Nous avons atteint l'objectif que nous nous étions fixé en venant à Nairobi, à savoir la qualification pour le Championnat du monde", déclarait l'entraîneur tunisien Messelimani Mohamed. "Nous savions que ce serait difficile de battre les Kényanes chez elles. C'est une bonne équipe et nous savions à quoi nous attendre car nous les avons jouées en Coupe d'Afrique des nations." Les deux formations se sont retrouvées six mois après le choc qui les avait vues s'affronter lors du tournoi africain. Le Kenya s'était alors imposé en trois sets face à la Tunisie pour remporter son huitième titre continental devant son public. Cette fois les fans locaux sont rentrés chez eux abasourdis : après s'être qualifiées cinq fois d'affilée, les championnes d'Afrique ne seront que simples spectatrices lors du prochain Championnat du monde FIVB de volleyball féminin.

"La Tunisie brise le cœur des reines kényanes", titrait le journal local. David Lung'aho, entraîneur de l'équipe kényane depuis de nombreuses années revenait sur les raisons du succès de l'équipe tunisienne. "La Tunisie a toujours été une bonne équipe et cette victoire face au Kenya est la preuve qu'elle a bien progressé. Elles nous ont été supérieures tactiquement et nous les félicitons pour leur victoire." Avant la rencontre, l'entraîneur kényan était apparu confiant : "Nous avons joué de nombreuses fois face à la Tunisie et elles ne nous ont jamais battues". Et pourtant, la Tunisie a mis un terme à la suprématie de son équipe sur le continent africain.

Messelimani Mohammed s'était volontairement passé d'un bon nombre de joueuses-cadres, y compris l'attaquante Nihel Ghoul et la passeuse Maroua Brahoum, pourtant présentes en Coupe d'Afrique des nations. Cependant, cette équipe rajeunie a plus que pallié leurs absences grâce à un esprit guerrier tout à fait remarquable. "Mes joueuses sont prêtes à tout donner", avait affirmé le sélectionneur tunisien.

Elles ont même surmonté les plus grandes difficultés dans ce match primordial face au Kenya. L'impressionnante attaquante Kaouther Jemaii recevait un carton rouge lors du troisième set pour avoir discuté les décisions de l'arbitre numéro un. Cependant, l'équipe faisait preuve d'un remarquable état d'esprit et parvenait à renverser la situation après avoir été menée 1-2. Ce résultat permet aux Tunisiennes de terminer les éliminatoires invaincues suite à des victoires 3-2 face au Kenya, 3-0 face au Mozambique, aux Seychelles et à l'Ouganda et 3-1 face au Sénégal.

Ce succès historique devrait également donner un peu plus de crédit aux joueuses de volleyball tunisiennes. Alors que les kiosques et les journaux locaux ne manquaient pas de revenir sur ce triomphe, le succès était souligné en rouge sur le site de la Fédération tunisienne de volleyball. L'accent est souvent mis sur l'équipe nationale masculine, qui s'est qualifiée pour les trois derniers Championnats du monde. Et une quatrième qualification devrait suivre : La Tunisie est pays hôte et grand favori du dernier tournoi éliminatoire masculin africain qui se déroulera du 2 au 8 mars et lors duquel les Tunisiens auront pour adversaires les Seychelles, la République du Congo, le Sénégal et le Niger pour une place au Mondial. La Tunisie aura peut-être deux succès à fêter.

Quoi qu'il arrive, les Tunisiennes se rendront au Championnat du monde en tant qu’outsiders. L'équipe n'a participé à cette compétition qui oppose les meilleures équipes du monde que deux fois par le passé. La Tunisie avait terminé 23e en 1978 et 16e lors de sa plus récente participation en 1986. Par ailleurs, les trois sacres tunisiens en Championnat d'Afrique remontent à 1985, 1987 et 1999.

Avec la qualification de la Tunisie, on connaît désormais 17 des 24 équipes qualifiées pour le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin. Avant la Tunisie, sept équipes européennes s'étaient déjà qualifiées par le biais des tournois de qualification disputés lors du premier week-end de l'année 2014 : la Turquie, l'Azerbaïdjan, la Belgique, la Croatie et la Bulgarie ainsi que les deux meilleurs deuxièmes : la Serbie et les Pays-Bas. Ces équipes rejoignent l'Italie, pays hôte, la Russie, championnes en titre, et l'Allemagne ainsi que le Brésil et l'Argentine pour l'Amérique du Sud et le Japon, la Chine, la Thaïlande et le Kazakhstan pour l'Asie.

La 18e équipe sera connue d'ici le tirage au sort du 10 mars à Parme, Italie. Les équipes d'Algérie (pays hôte), Botswana, Cameroun, Nigeria, Égypte et République démocratique du Congo se disputeront le dernier ticket africain du 23 février au 1er mars. Les six équipes restantes seront connues après le tirage au sort.

Les cinq tournois de qualification de la confédération NORCECA (tournois à quatre équipes chacun) se disputeront à Cuba (du 5 au 11 mai), aux États-Unis, au Canada et en République dominicaine (du 13 au 19 mai) ainsi qu'à Porto Rico (du 20 au 26 mai). Le vainqueur de chaque groupe se qualifiera pour le Championnat du monde, alors que les six meilleures équipes restantes se disputeront le dernier billet pour les Mondiaux lors de barrages qui auront lieu à Trinité-et-Tobago du 2 au 9 juin.

Une chose est sûre : le Kenya, meilleure équipe africaine de ces dernières années, ne sera que téléspectateur de cet événement majeur de la saison. Les Kényanes peuvent d'ores et déjà se concentrer sur les premiers matchs du Grand Prix mondial FIVB qui se déroulera du 25 juillet au 24 août. 

Les Poules P, Q, R et S comportent huit équipes : Kenya, Algérie, Kazakhstan, Croatie, République tchèque, Mexique, Bulgarie et Australie. Selon David Lung'aho, "C'est un nouveau départ pour nous, il nous faut changer de stratégie et nous remettre au travail". Suite à sa qualification pour le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, la Tunisie est devenue l'équipe africaine numéro un.





 Language(s)
   English
   Spanish
   French
   Portuguese

 Additional links
   Download high-resolution photo

LATEST NEWS

Latest headlines