The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Lions du Cameroun déjouent les pronostics et participeront au Mondial

 
Le Camerounais Jean-Patrick Ndaki Mboulet s'amuse avec des bénévoles lors du Championnat du monde FIVB 2010 de volleyball masculin
 
Lausanne, Suisse, le 19 février 2014 – Qualifiés au bout du suspens pour le Championnat du monde FIVB de volleyball, Pologne 2014, les Camerounais agitent fièrement leur drapeau en dansant dans un gymnase plein à craquer chez eux, à Yaoundé.

Une fois de plus, ils ont fait honneur à leur mascotte et à leur surnom de Lions indomptables lors du tournoi qualificatif. Emmenés par le sélectionneur allemand Peter Nonnenbroich, les hôtes, pourtant très mal partis, ont arraché leur ticket et participeront donc au Mondial polonais du 30 août au 21 septembre.

Le ministre des Sports Adoum Garoua et le footballeur africain du XXe siècle Roger Milla ont partagé la joie de leurs compatriotes. Venus encourager leur équipe, ils sont ensuite allés féliciter Jean-Patrick Ndaki Mboulet et sa bande. Autre preuve de l'importance que revêt la qualification pour l'ensemble du Cameroun, M. Garoua a annoncé que la sélection et la Fédération camerounaise de volleyball recevraient une aide d'environ 100 000 dollars.

"Je suis venu vous présenter mes félicitations au nom du gouvernement, du président de la République et de l'ensemble des Camerounais", a déclaré Adoum Garoua aux joueurs et au staff après la rencontre.

"Vous participerez au Championnat du monde, une compétition qui réunit les meilleures équipes de la planète, et grâce à vous, l'image de notre pays en sort grandie. Après le football, c'est au tour du volleyball de briller", a-t-il affirmé en référence aux footballeurs, qualifiés en novembre dernier pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

Pourtant, la campagne de qualification semblait bien mal engagée pour les volleyeurs camerounais. Difficiles vainqueurs du Nigeria 3-1 en match d'ouverture, les locaux se sont inclinés en quatre sets face au Rwanda dès la deuxième journée. "Je n'ai presque pas dormi après cette défaite. Je n'ai fait que me passer en boucle la vidéo du match contre le Rwanda", révèle Peter Nonnenbroich. "Mes joueurs ont eu du mal à gérer la pression lors des deux premières rencontres. Pourtant, une fois dos au mur, ils ont répondu présents. L'émotion affichée par les gars et les fans était incroyable."

Pour leur troisième match, les locaux sont parvenus à battre 3-0 (28-26, 25-21, 25-15) une équipe d'Algérie invaincue jusqu'alors. Le précieux sésame semblait malgré tout encore hors de portée, mais le Cameroun a pu compter sur l'aide du Nigeria lors de la dernière journée de compétition.

Battus, les Nigérians arrachaient tout de même un set à l'Algérie (3-1) et les Lions remportaient une indispensable victoire en trois manches face au Gabon dans la dernière rencontre du tournoi avant de laisser libre cours à leur bonheur. Alors que trois équipes affichaient un bilan identique de trois succès pour un seul revers, les Camerounais se qualifiaient sur le fil à la faveur d'un meilleur ratio (2,5) que l'Algérie (2,25) et le Rwanda (1,5) pour participer au troisième Mondial de leur histoire après avoir terminé 15es en 1990 et 13es en 2010.

Les Camerounais étaient entrés dans l'histoire il y a quatre ans, en Italie : tombeurs de l'Australie 3-1, les chouchous du public remportaient en effet la toute première victoire pour une équipe d'Afrique centrale en Championnat du monde et se qualifiaient au passage pour le second tour. L'histoire pourrait bien se répéter cette année : n° 3 africain au classement mondial, le Cameroun est susceptible d'être versé dans la Poule A comprenant la Pologne, l'Argentine, la Serbie, le Venezuela et… l'Australie.

Pour cela, il suffit que la Tunisie, la nation africaine la mieux classée à l'échelle mondiale, décroche son billet. Un scénario des plus crédibles puisque les Tunisiens seront les hôtes et les grands favoris du dernier tournoi de qualification africain qui se déroulera du 2 au 8 mars en compagnie des Seychelles, du Congo Brazzaville, du Sénégal et du Niger.

Par ailleurs, le Kenya organise actuellement à Nairobi le premier tournoi de qualification pour le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, Italie 2014, en présence des Seychelles, de l'Ouganda, de la Tunisie, du Sénégal, du Mozambique et du Cap-Vert.

La deuxième et dernière nation africaine au Mondial féminin (23 septembre-12 octobre) sera connue au terme de la compétition qui verra l’Algérie affronter à domicile Botswana, Ghana, Cameroun, RD Congo, Nigeria et Égypte du 23 février au 2 mars pour le compte de la Poule T.

À l'heure actuelle, on connaît le nom de 18 des 24 équipes qualifiées pour le Championnat du monde FIVB de volleyball masculin, Pologne 2014. Bulgarie, Serbie, Allemagne, Belgique, Finlande et France ont composté leur ticket en début d'année et complètent la délégation européenne aux côtés des hôtes polonais, des champions olympiques russes et de l'Italie. Seront également présents l'Australie, l'Iran, la Chine et la Corée (Asie) ; l'Argentine, le Venezuela et le Brésil (Amérique du Sud) ; ainsi que l'Égypte et le Cameroun (Afrique).

Les pays membres de la Confédération NORCECA seront les derniers à tenter d'obtenir une place pour le Mondial au cours de quatre tournois regroupant quatre nations chacun programmés entre mai et juin aux États-Unis, à Cuba, au Canada et à Porto Rico. S'ensuivront des matchs de barrage du 9 au 14 juillet.

Les Camerounais seront donc bel et bien de la partie, une performance d'autant plus remarquable qu'ils ont dû faire face à d'importantes difficultés lors de la préparation au tournoi.

En effet, les matchs de volley se disputent parfois sur des terrains en ciment ou des surfaces goudronnées au Cameroun et les joueurs manquent pour la plupart cruellement de moyens. De son côté, Peter Nonnenbroich s'était rendu dans le pays en tant qu'instructeur FIVB afin de s'occuper de la sélection féminine, qualifiée pour le Mondial 2006. Après avoir donné pleine satisfaction aux dirigeants camerounais, Nonnenbroich s'était vu confier les rênes de l'équipe masculine avec qui il participera pour la deuxième fois au Championnat du monde FIVB.

Les Lions indomptables espèrent créer à nouveau l'exploit en Pologne, car comme l'a rappelé le ministre des Sports camerounais : "Le sport est une question de confiance en soi".





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Polish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines