The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Pharaons égyptiens surmontent tous les obstacles pour aller au Mondial

 
Malgré l’absence de nombreuses stars, l’Égypte s’est facilement qualifiée pour le Championnat du monde avec quatre victoires
 
Lausanne, Suisse, le 12 février 2014 – À leur arrivée au Caire vers une heure du matin, le billet pour le Championnat du monde FIVB de volleyball masculin Pologne 2014 en poche, les stars de l’équipe d’Égypte ont été accueillies par un public venu nombreux.

En plus de supporters et membres de leur famille aux anges, des représentants haut placés du ministère égyptien des Sports, du Comité national olympique et bien entendu de la Fédération égyptienne de volleyball ont fait le déplacement pour montrer leur reconnaissance. Le volleyball est l’un des sports les plus populaires au pays des pyramides. L’année dernière déjà, les Pharaons remportaient leur cinquième titre de champion d’Afrique de suite et leur septième au total.

La présence de toutes ces personnalités prouve l’importance que revêt, aux yeux de ce pays, la qualification à ce Championnat du monde qui aura lieu du 30 août au 21 septembre 2014.

L’Égypte vit actuellement une situation compliquée et l’équipe nationale de volleyball montre qu’il est possible de surmonter les pires difficultés. Après s’être déjà qualifiés pour le prestigieux tournoi de la FIVB à sept reprises (1974, 1978, 1986, 1998, 2002, 2006, 2010), les Égyptiens ont validé leur billet pour la cinquième fois de suite grâce à quatre victoires. L’Égypte est également la première équipe africaine à assurer sa participation à l'édition Pologne 2014.

Cette performance est d’autant plus remarquable que six des volleyeurs égyptiens les plus doués et expérimentés manquaient à l’appel au tournoi de qualification. Les négociations avec leurs clubs ont échoué et ils n’ont donc pas pu être libérés pour la phase éliminatoire, dont les dates ont également essayé d’être modifiées, en vain. Parmi les absents, on comptait Ahmed Salah, le meilleur attaquant de la Coupe du monde 2011, le passeur Abdallah Abdelsalam, meilleur serveur en Coupe des Grands Champions FIVB 2005, et Mohamed Badawy, l’un des meilleurs réceptionneurs de l’équipe.

Un temps prévu en Égypte, ce tournoi se déroulait finalement au Kenya. Cela n'empêchait pas les Pharaons d'être considérés comme favoris, même s'ils disposaient d’un seul meneur de jeu et d’une équipe radicalement affaiblie. Ils arrivaient à Nairobi quatre jours avant leur match d’ouverture afin de s’adapter à l’altitude (plus de 1 600 mètres). Leur tactique portait ses fruits dès le premier match, déjà décisif face aux hôtes kényans. Les Égyptiens montraient en effet leur force de caractère devant 5 100 passionnés et faisaient appel à leur expérience acquise dans d’autres événements prestigieux comme la Ligue mondiale FIVB pour s’imposer 3-1 (25-21, 25-22, 20-25, 25-20).

"Vous devez excuser les Kényans car ils affrontaient l’Égypte, une équipe très expérimentée", déclarait le sélectionneur égyptien Nour Attia. Gideon Chenje, son homologue kényan, baissait les bras dès cette première défaite : "Je pense que nous n’avons aucune chance car l’Égypte ne perdra aucun de ses prochains matchs." Il avait raison puisque les Nord-Africains se qualifiaient pour le Championnat du monde FIVB avec des succès 3-0 sur la Zambie, le Botswana et le Cap-Vert. Quatre victoires pendant que le Kenya terminait avec un bilan de 3-1. Le Botswana finissait troisième (2-2), le Cap-Vert quatrième (1-3) et la Zambie dernière (0-4).

"Nous étions favoris avant le tournoi et nous nous attendions à nous qualifier pour le Championnat du monde", explique le capitaine égyptien Saleh Youssef, qui se prépare déjà pour le temps fort de la saison. "Après cela, notre plus grand défi sera de faire des remous au Championnat du monde en Pologne." L’année 2010 fut l’une des meilleures dans ce tournoi pour les Égyptiens : ils terminaient 13es en Italie, la meilleure place jamais acquise par une équipe africaine. Les Pharaons étaient éliminés au deuxième tour après une courte défaite face au Japon, malgré leur victoire contre l’Iran.

Lors du tournoi polonais, les Égyptiens risquent de tomber dans un Groupe C relevé à Danzig, avec probablement la Russie (championne olympique), la Bulgarie, le Canada, la Chine et une équipe de la NORCECA. Cependant, ce sera seulement le cas si la meilleure équipe africaine au classement mondial, la Tunisie, se qualifie aussi.

La Tunisie sera clairement favorite lors de son tournoi de qualification prévu du 2 au 8 mars, face aux Seychelles, au Congo Brazzaville, au Sénégal et au Niger. Le troisième billet africain va se décider au Cameroun dans les prochains jours. Les hôtes affronteront l’Algérie, le Nigéria, le Rwanda et le Gabon du 12 au 18 février.

Le Kenya accueillera aussi les éliminatoires africains pour le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, Italie 2014. Ce sera à Nairobi contre les Seychelles, l’Ouganda, la Tunisie, le Sénégal, le Mozambique et le Cap-Vert du 16 au 23 février. L’autre tournoi qualificatif verra l’Algérie accueillir le Botswana, le Ghana, le Cameroun, la République démocratique du Congo, le Nigéria et l’Égypte dans la Poule T du 23 février au 2 mars. L’Afrique sera représentée par deux équipes féminines au Championnat du monde FIVB qui aura lieu du 23 septembre au 12 octobre.

Sur les 24 équipes participant au Mondial masculin, 16 ont confirmé leur présence en plus de l’Égypte : la Bulgarie, la Serbie, l’Allemagne, la Belgique, la Finlande et la France se sont qualifiées en début d’année. Elles seront accompagnées de la Pologne, pays hôte, de la Russie, championne olympique, et de l’Italie (Europe), de l’Australie, Iran, Chine et Corée (Asie), et de l’Argentine, Venezuela et Brésil (Amérique du Sud). Les pays de la NORCECA prendront part à quatre tournois qualificatifs (de quatre équipes chacun) prévus de mai à juin aux États-Unis, à Cuba, au Canada et à Porto Rico, ainsi qu’à un barrage continental du 9 au 14 juillet.

Avec leur billet en poche pour le Championnat du monde, les Pharaons peuvent désormais se préparer tranquillement.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Polish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines